Jump to content

LDC j3 / Lens - PSV / 24-10-23


CoeurO
 Share

Recommended Posts

 

Citation

 

Blessé aux ischio-jambiers, le milieu offensif du PSV Eindhoven Noa Lang n'est pas apte pour le déplacement à Lens en Ligue des champions, ce mardi.

Peter Bosz devra composer sans le feu follet néerlandais, mais peut compter sur le retour en forme d'Hirving Lozano. Le défenseur allemand Armel Bella-Kotchap est également trop court pour intégrer le groupe.


Le groupe du PSV Eindhoven :
 
Benitez, Drommel, Waterman - Teze, Sambo, Boscagli, Ramalho, Dest, Van Aanholt - Veerman, Saibari, Babadi, Til, Tillman, Schouten - De Jong, Bakayoko, Lozano, Vertessen, Pepi

 

 
Link to comment
Share on other sites

il y a 37 minutes, fleurdelens a dit :

Ils ont une sale réputation ls supp d'Eindhoven?  Passage à Lens et surpris par le nombre de camions de flics présents. Déjà beaucoup de minibus garés près du carrefour bollaert, plusieurs camionnettes place du cantin, des voitures qui tournent....


Fort hooliganisme oui. En 2011 ils avaient foutu un gros bordel dans le centre ville de Lille. Et ils ne se déplacent jamais sans 2g d'alcool minimum.

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, fleurdelens a dit :

Hé bin ça promet.

De mémoire, la vdn indiquait que la préfecture va relever le niveau de sécurité par rapport à Arsenal. D'ailleurs à Arsenal la saison dernière les "supporters" d'Eindoven ont fait parlé d'eux.

https://www.onzemondial.com/ligue-europa/arsenal-psv-incidents-apres-le-coup-de-sifflet-final-la-police-a-du-intervenir-802183

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, fleurdelens a dit :

Ils ont une sale réputation ls supp d'Eindhoven?  Passage à Lens et surpris par le nombre de camions de flics présents. Déjà beaucoup de minibus garés près du carrefour bollaert, plusieurs camionnettes place du cantin, des voitures qui tournent....

https://rmcsport.bfmtv.com/football/europa-league/ligue-europa-un-supporter-du-psv-condamne-a-de-la-prison-pour-avoir-frappe-le-gardien-de-seville_AV-202303080539.html

Link to comment
Share on other sites

Lens – Eindhoven : les forces de l’ordre sur le qui-vive, 2 000 supporters néerlandais « dont 500 hooligans » attendus

Avec ceux des Gunners d’Arsenal, il y a quinze jours, les supporters lensois avaient fraternisé. Mais on s’attend à une tout autre ambiance dans les rues et au stade ce mardi à l’occasion du choc RC Lens-PSV Eindhoven, dans le cadre de la 3e journée de Ligue des champions. Des craintes de débordements intervenant dans un contexte sécuritaire déjà très tendu après l’attentat d’Arras…

 

Une petite dizaine de cars de CRS a déjà pris place, ce lundi, rue Urbain-Cassan, nichée entre la voie ferrée et la rue Jean-Letienne, face au parc Chochoy dont les allées ombragées mènent au stade Bollaert depuis la gare et le boulevard Basly. Les patrouilles de police sont aussi plus nombreuses qu’à l’accoutumée dans le centre-ville… Une présence précoce, et très visible, plus de 24 heures avant le choc Lens-PSV Eindhoven. Assez rare pour être souligné, et laissant entendre que les forces de l’ordre ne prennent pas cette confrontation à la légère…

Des supporters néerlandais à la sulfureuse réputation

Le doute n’était d’ailleurs plus de mise depuis le tirage au sort des groupes de la Ligue des champions. Leur (mauvaise) réputation précède les supporters du club néerlandais, pas franchement connus pour être très affables et dociles.

Certains se sont déjà illustrés à plusieurs reprises lors de compétitions européennes. En octobre 2022, à l’Emirates Stadium de Londres, qui abrite les desseins des joueurs d’Arsenal, les supporters du PSV avaient arraché des sièges du parcage visiteurs et allumé des fusées de détresse, en jetant l’une d’elles en direction des supporters des Gunners, ce qui avait forcé la police à intervenir. En février dernier, un fan du PSV avait carrément pénétré sur le terrain et frappé le gardien du FC Séville lors d’un match de barrage de Ligue Europa ; il avait été condamné à trois mois de prison…

On ne s’attend pas à ce que l’ambiance soit aussi cordiale qu’avec les 2 000 supporters des Gunners, qui avaient notamment fait le bonheur des deux pubs de l’avenue Raoul-Briquet le 3 octobre dernier. Mais le problème, au-delà des risques de débordements et de rixes entre supporters, c’est qu’il y a eu entre-temps l’attaque au couteau d’Arras, entraînant le passage du plan Vigipirate à son niveau le plus élevé, « Urgence attentat ». Sollicitée quasi quotidiennement depuis plusieurs jours pour évoquer le dispositif prévu en conséquence, la préfecture du Pas-de-Calais a sans cesse retardé l’échéance. On sait que les réunions ont été nombreuses, et que la tension est de plus en plus palpable dans les rangs des acteurs de la sécurité et des secours au fur et à mesure qu’on approche de l’heure H.

« Menaces graves pour la sécurité publique » ?

Pour le moment, un seul arrêté, en date du 18 octobre, repéré sur le site de la préfecture du Pas-de-Calais mais qui n’a pas fait l’objet d’une large communication, a été pris par Jacques Billant. Pour autoriser, en gare de Lens, de ce lundi 20 h à mercredi 1 h, des contrôles accentués des bagages et des palpations de sécurité. On y apprend que ces mesures sont prises en raison de « l’existence de menaces graves pour la sécurité publique », et le premier « Considérant » de l’arrêté table sur « la présence en centre-ville de Lens de près de 2 000 supporters néerlandais dont 500 hooligans ». Pas franchement rassurant.

(Voix du Nord)

Link to comment
Share on other sites

il y a 59 minutes, david79 a dit :

C'est 23 joueurs en ldc ? 

Oui, j'avais vérifié avant Séville et on avait pu voir Pandor sur le banc à côté de Leca pendant le match. Pour nous, la liste est plutôt bien pensée puisqu'on doit retirer 2 joueurs à chaque fois et il se trouve que les deux joueurs peuvent justement jouer la Youth League (Sishuba et Sylla), donc au final il n'y a personne qui reste vraiment de côté lors d'une semaine européenne (sauf blessure), soit ils sont sur le banc en LDC, soit ils jouent la Youth League.

Edited by DamieN62
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, fleurdelens a dit :

Euh c'était plus l'aspect hooligan et  bordel à Lille qui me faisait réagir. Je sais bien qu'on a un bon lot de mec torchés.

Je te foutrai tout ça 10 ans en tôle.

Non c'est bon on est complet !! 🤣

Link to comment
Share on other sites

Foot, 

C1, 

Lens

avant-première abonnés

Comment Nampalys Mendy a éclipsé Andy Diouf au sein du 11 de Lens en Ligue des champions ?

Alors que Lens a recruté Andy Diouf pour 15 M€, c'est le joker Nampalys Mendy qui a jusqu'ici démarré les matches de Ligue des champions. Une question de profil et d'expérience, pas de hiérarchie.

Romain Lafont (avec Nathan Gourdol)mis à jour le 23 octobre 2023 à 21h30

ma liste

commenter

réagir

partager

Au commencement était le vert. Malgré son jeune âge, Andy Diouf semblait être le successeur désigné de Seko Fofana dans l'entrejeu lensois. Recruté au début de l'été pour 15 M€ malgré la concurrence de Dortmund ou Gladbach, le milieu de 20 ans avait tout de suite pris la place du capitaine dans le 11 et il avait même été le joueur le plus utilisé de la préparation. La tendance s'était prolongée sur les trois premières journées, où Diouf avait été associé à l'intouchable Salis Abdul Samed et s'était montré plutôt à son avantage.

lire aussiTactique : comment le bloc de Lens a fait plier Arsenal en Ligue des champions 

Et puis est arrivée cette petite blessure aux adducteurs, qui l'a empêché de démarrer à Monaco (0-3, le 2 septembre), suivie d'une autre au même endroit avec les Espoirs, pendant la trêve de septembre. Rien de méchant, juste de quoi le couper dans son élan. En Principauté, Stijn Spierings l'avait suppléé au coup d'envoi et il avait autant été en difficulté qu'une semaine plus tôt au Parc des Princes (1-3, le 26 août). Le board lensois a arrêté les frais, prêté le Néerlandais au TFC et recruté comme joker un nom familier de la L1, l'ex-Niçois Nampalys Mendy.

« Jusqu'à maintenant, j'ai fait le choix d'une expérience et d'un équilibre un peu plus importants »

Franck Haise, à propos des titularisations de Mendy en C1

 

Et celui qui est surnommé Papy a fait mieux que de la résistance. L'ex de Leicester a fait son baptême sang et or en démarrant à Séville (1-1, le 20 septembre). C'est encore lui qui a débuté contre Arsenal (2-1, le 3 octobre) et son duo avec Abdul Samed devrait être reconduit, ce soir, contre le PSV. Mais de là à affirmer que le Sénégalais est franchement passé devant, il y a un pas qu'on ne franchira pas, du moins pas encore. Car Diouf était titulaire quelques jours plus tard lors du derby face à Lille (1-1) et depuis l'arrivée de Mendy, les deux joueurs ont un temps de jeu quasi identique : 308 minutes pour l'international Espoirs, 274 pour le vieux briscard (31 ans).

Et si Franck Haise a jusqu'ici préféré « Papy » en C1, ce n'est pas pour une question de niveau ou d'état de forme mais plutôt parce que l'un est plus défensif et possède plus de bouteille. « Je pense qu'il y a besoin d'un équilibre un peu différent sur des matches de cette intensité-là, expose le technicien. Une expérience différente, aussi : il y a un joueur qui a plus de 30 ans, qui a 300 matches, et un jeune qui a une saison dans le Championnat suisse, avec une expérience européenne mais de Conférence League, et qui doit aussi s'acclimater à un certain nombre de choses. Jusqu'à maintenant, j'ai fait le choix d'une expérience et d'un équilibre un peu plus importants. Ce qui ne veut pas dire que ce sera toujours le cas. »

lire aussiCalendrier et résultats du groupe de Lens en Ligue des champions 

Sorti à la mi-temps au Havre (0-0), vendredi, Diouf est moins à son avantage qu'avant sa blessure. Il semble parfois en manque de confiance et a du mal à se lâcher, à oser faire ce pour quoi il a été recruté, casser des lignes, être tranchant dans ses prises de balle. « On était déçus pour Andy, parce qu'on est tous passés à côté d'une grosse partie de la première période, témoignait Florian Sotoca en Normandie. Le coach aurait pu en sortir beaucoup plus. On est tous derrière lui, on sait qu'il a les qualités pour réussir, on va l'accompagner parce qu'il est encore jeune mais il a le potentiel pour être un grand joueur. »

Lorsqu'il aura trouvé son rythme, la concurrence promet donc d'être féroce dans l'entrejeu, alors que depuis deux ans, sauf pépin ou suspension, les duos Seko Fofana-Cheick Doukouré (2021-2022) puis Fofana-Abdul Samed (2022-2023) étaient de tous les combats. D'autant que derrière le trio, et alors que Thomasson peut aussi descendre d'un cran, une autre recrue, Neil el-Aynaoui, commence à pointer le bout du nez.

lire aussiToute l'actu de la C1 

publié le 23 octobre 2023 à 21h30mis à jour le 23 octobre 2023 à 21h30

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...