Jump to content

Ligue 1 [Saison 2022/2023]


Recommended Posts

il y a 2 minutes, Adjo a dit :

Oui ça démarre mal. Après, ça ne veut pas toujours dire grand chose les prépas. D'ailleurs Favre rappelait qu'avec Nice quand ils avaient fait 3eme ils avaient perdu tous les amicaux ou presque 

Oui c'est sûr, les équipes préparent leur préparation différemment aussi, attendons la première journée de L1, telle est la vérité de la compétition.

Link to comment
Share on other sites

Ces dernières années, j'ai souvent évoqué le glissement de la L1 vers un top 6 français et, au niveau des budgets, ça se confirme de façon encore plus écrasante chaque année. Problème, le fossé se creuse désormais très nettement avec le reste du championnat.

Si l'ASSE est rentré dans le rang et a même fini relégué, on avait cette saison le PSG au-delà des 600M € avec l'OM, Monaco et Lyon au-delà des 200M €. Loin derrière vient Rennes qui arrive à dépasser les 100M € et le LOSC qui devrait, quand même, réussir à boucler un budget de 100M € qui sera en baisse par rapport aux deux dernières saisons mais reste en augmentation par rapport aux années précédentes. On peut même penser que ce resserrement devrait donner un top 5, sauf si Nice se décide à accélérer.

Derrière, c'est plus que jamais le néant et la disparition de tout ventre mou. Bordeaux et l'ASSE relégués, si l'on met de côté le cas de Nice donc, il n'y a plus aucun club français qui possédait un budget supérieur à 70M €. On trouve 7 clubs qui oscillait entre 65 M € et 40M € : Nantes, Reims, Lorient, Strasbourg, Montpellier, Lens et Angers. Tous ont des stratégies différentes, entre nouveaux actionnaires (Angers), investissement massifs dans les infrastructures (Strasbourg) ou capitalisation sur la valorisation de l'effectif (Lens).

En fond de tableau, il ne subsiste qu'une poignée de clubs dont les budgets s'étiraient de 20 à 40M € : Brest, Troyes et Clermont. Les promus (TFC, Ajaccio, Auxerre) ne devraient guère faire mieux.

Est-ce que ça va changer avec CVC ? Au contraire, cela va définitivement valider ces disparités. Le PSG a fait un geste mais touchera 200M € d'ici 2024, tandis que le groupe des européens touchera 80M € (et même 90M € pour l'OL et l'OM). Derrière, ce sera "seulement" 33M € pour tous les autres.

Link to comment
Share on other sites

Marseille actuellement mené 1-0 sur la pelouse de Middlesbrough, Clauss n'est pas encore rentré à l'heure de jeu. D'après ce que je peux lire ici et là, c'est une purge. Le piston droit est Under, autant dire que Clauss n'aura aucun mal à gagner sa place.

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, DamieN62 a dit :

Marseille actuellement mené 1-0 sur la pelouse de Middlesbrough, Clauss n'est pas encore rentré à l'heure de jeu. D'après ce que je peux lire ici et là, c'est une purge. Le piston droit est Under, autant dire que Clauss n'aura aucun mal à gagner sa place.

C'est ce que j'allais dire, heureusement que je ne regarde pas. 

Oui mais Clauss est sorti touché à la cheville face à Rodez. Ça doit être la raison. 

Mais bon, 3-0 face à Norwich, tu es mené face à Middlesbrough, encore une fois la réalité de la pré-saison ne reflète pas la compétition.

Link to comment
Share on other sites

Je ne regardais pas non plus mais mon frère a zappé sur BFM Marseille donc me voilà à regarder la fin du match. Clauss est rentré à la 63ème et s'est déjà créé deux grosses opportunités en position d'avant-centre. Avec un peu de chance, ça aurait pu faire un but et une passe. Par contre, ça me fait vraiment chier de le voir en blanc donc pas sûr que je suive attentivement sa saison, contrairement à un Doucouré par exemple lol

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, DamieN62 a dit :

Je ne regardais pas non plus mais mon frère a zappé sur BFM Marseille donc me voilà à regarder la fin du match. Clauss est rentré à la 63ème et s'est déjà créé deux grosses opportunités en position d'avant-centre. Avec un peu de chance, ça aurait pu faire un but et une passe. Par contre, ça me fait vraiment chier de le voir en blanc donc pas sûr que je suive attentivement sa saison, contrairement à un Doucouré par exemple lol

Oui ce n'est pas étonnant, je ne vais pas regarder Marseille pour Clauss non plus, il ne faut pas déconner. 😄

Sauf en LDC sûrement.

Link to comment
Share on other sites

Clauss n'avait plus perdu en club depuis la J30 le 3 avril et le déplacement à Strasbourg (dans les circonstances que l'on sait) la saison dernière + lors de cette pré-saison que des victoires en préparation pour Lens et là 1er match avec Marseille et défaite 2-0 😁

Link to comment
Share on other sites

J'ai toujours du mal à comprendre que le recrutement ne soit pas fait en consultation avec les coachs, d'autant plus à Lyon où Bosz (coach que j'aime beaucoup au niveau des discours et qui je pense est capable de faire des résultats) a été confirmé malgré les objectifs non atteints. 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Mr_Moustache a dit :

Je vois pas trop ce qu'il dit de négatif. Il dit que c'est un bon joueur. Bosz, c'est pas non plus le genre d'entraîneur qui va mettre du Amazing à toutes le sauces.

Après, Lyon a pas d'idée. Je ne sais pas qui s'occupe du recrutement, mais c'est craignos.

Il ne dit rien de négatif mais on comprend bien qu'on lui a imposé le joueur.

Link to comment
Share on other sites

Une question qui semble totalement absente du débat à la LFP (mais d'autant plus à la FFF, où à mon avis les disparitions de clubs seront exponentielles, de ce fait) c'est tout de même la prise en compte du contexte environnemental et économique à venir.

Nous savons que ce n'est pas ponctuel, d'autres pandémies pourraient survenir, la crise énergétique est là pour durer de par l'atteinte de nombreuses limites des ressources physiques disponibles et l'incapacité à planifier la transition environnementale au niveau européen / français, les classes populaires occidentales souffrent d'une inflation désormais structurelle (et non pas conjoncturelle), les conflits semblent inéluctables (la Chine s'y prépare depuis un moment que ce soit à Taïwan ou ailleurs, Biden a rétro-pédalé mais avait quand même déclaré sa « ferme détermination » à protéger la souveraineté de certains territoires face à la Chine, etc.), la démocratie est à bout de souffle partout et menacé par un populisme insidieusement distillé par des réseaux sociaux passifs, et l'on en passe.

En bref, d'ici 10, 15, 20 ans, nul ne sait quelles seront nos ressources énergétiques (le tout nucléaire diraient certains mais cet été, pour ne citer que cet élément, la moitié de nos réacteurs sont à l'arrêt...) et encore moins quels seront les modes de déplacement viables / autorisés (fin de l'aviation civile de loisirs inter-pays ? quel avenir pour la SNCF et ses 25 milliards de dettes sachant que Farandou, son PDG, estime cet été qu'il faudrait 100 milliards d'investissement sur 15 à 20 ans pour moderniser le réseau et créer des RER dans les métropoles...).

C'est-à-dire, quels seront les moyens de déplacement des équipes sportives mais aussi des supporters ? Quel impact des bouleversements socio-économiques à venir sur le merchandising auprès des supporters ? Comment les clubs résisteraient-ils à une nouvelle crise économique, cette fois-ci sans argent gratuit puisque les banques centrales ont sifflé la fin de la récré et que l'on ne les y reprendra certainement plus ?

Beaucoup de questions qui semblent totalement absentes des instances autant que des clubs. Et le pire bien sûr reste à venir chez les amateurs, où le prix de l'essence ou des licences pourrait directement encore impacter les licenciés et les déplacement des clubs. La FFF va encore réduire la voilure du N2-N3 mais ce ne sera pas suffisant. Si le fabuleux réservoir de joueurs que sont les clubs amateurs s'éteint, quid du modèle économique de la L1 et surtout de la capacité à surformer des tonnes de talents pour les diriger ensuite vers les structures pro ?

Pour le moment, le seul objectif de la LFP c'est le chiffre d'affaires commercial. Atteindre d'ici 2030 "un peu plus de 1,8 milliard d’euros de recettes par exercice", soit une hausse de plus de 65% des droits TV sur 10 ans, en seulement deux revalorisations. Le tout incluant plus de 200M € de recettes commerciales issues des droits numériques et du sponsoring. Du délire. Et l'on ne connaît même pas les clauses de pénalités envers CVC si ces chiffres absurdes ne sont pas atteints.

Et pendant ce temps-là, la LFP ferme les yeux et laisse fonds de pensions, Américains vautours et obscurs investisseurs mettre la main sur de plus en plus de clubs français... Tout ça ne sent pas bon et nos instances vont à rebours du cours de l'histoire sans, une fois de plus, anticiper un seul instant un monde au bord du gouffre. 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Lmarco a dit :

Une question qui semble totalement absente du débat à la LFP (mais d'autant plus à la FFF, où à mon avis les disparitions de clubs seront exponentielles, de ce fait) c'est tout de même la prise en compte du contexte environnemental et économique à venir.

Nous savons que ce n'est pas ponctuel, d'autres pandémies pourraient survenir, la crise énergétique est là pour durer de par l'atteinte de nombreuses limites des ressources physiques disponibles et l'incapacité à planifier la transition environnementale au niveau européen / français, les classes populaires occidentales souffrent d'une inflation désormais structurelle (et non pas conjoncturelle), les conflits semblent inéluctables (la Chine s'y prépare depuis un moment que ce soit à Taïwan ou ailleurs, Biden a rétro-pédalé mais avait quand même déclaré sa « ferme détermination » à protéger la souveraineté de certains territoires face à la Chine, etc.), la démocratie est à bout de souffle partout et menacé par un populisme insidieusement distillé par des réseaux sociaux passifs, et l'on en passe.

En bref, d'ici 10, 15, 20 ans, nul ne sait quelles seront nos ressources énergétiques (le tout nucléaire diraient certains mais cet été, pour ne citer que cet élément, la moitié de nos réacteurs sont à l'arrêt...) et encore moins quels seront les modes de déplacement viables / autorisés (fin de l'aviation civile de loisirs inter-pays ? quel avenir pour la SNCF et ses 25 milliards de dettes sachant que Farandou, son PDG, estime cet été qu'il faudrait 100 milliards d'investissement sur 15 à 20 ans pour moderniser le réseau et créer des RER dans les métropoles...).

C'est-à-dire, quels seront les moyens de déplacement des équipes sportives mais aussi des supporters ? Quel impact des bouleversements socio-économiques à venir sur le merchandising auprès des supporters ? Comment les clubs résisteraient-ils à une nouvelle crise économique, cette fois-ci sans argent gratuit puisque les banques centrales ont sifflé la fin de la récré et que l'on ne les y reprendra certainement plus ?

Beaucoup de questions qui semblent totalement absentes des instances autant que des clubs. Et le pire bien sûr reste à venir chez les amateurs, où le prix de l'essence ou des licences pourrait directement encore impacter les licenciés et les déplacement des clubs. La FFF va encore réduire la voilure du N2-N3 mais ce ne sera pas suffisant. Si le fabuleux réservoir de joueurs que sont les clubs amateurs s'éteint, quid du modèle économique de la L1 et surtout de la capacité à surformer des tonnes de talents pour les diriger ensuite vers les structures pro ?

Pour le moment, le seul objectif de la LFP c'est le chiffre d'affaires commercial. Atteindre d'ici 2030 "un peu plus de 1,8 milliard d’euros de recettes par exercice", soit une hausse de plus de 65% des droits TV sur 10 ans, en seulement deux revalorisations. Le tout incluant plus de 200M € de recettes commerciales issues des droits numériques et du sponsoring. Du délire. Et l'on ne connaît même pas les clauses de pénalités envers CVC si ces chiffres absurdes ne sont pas atteints.

Et pendant ce temps-là, la LFP ferme les yeux et laisse fonds de pensions, Américains vautours et obscurs investisseurs mettre la main sur de plus en plus de clubs français... Tout ça ne sent pas bon et nos instances vont à rebours du cours de l'histoire sans, une fois de plus, anticiper un seul instant un monde au bord du gouffre. 

Complètement et même totalement d'accord avec toi. Mais je pense que les dirigeants du foot français sont des êtres humains qui, comme la plupart des êtres humains, ne pensent qu'à court terme. En clair business is business. Le reste ils s'en branlent.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...