Jump to content

Ligue des Champions


Recommended Posts

il y a 5 minutes, DamieN62 a dit :

La façon dont les joueurs du Bayern arrive à trouver une solution quand ils sont sous pression, que ce soit une passe en retrait, une petite déviation ou carrément une transversale, ça fait rêver.

C'est clair, et ajoutons que le jeu au pied de Neuer est vraiment excellent (d'ailleurs les joueurs ne s'y trompent pas et n'hésitent pas une seconde à lui donner le ballon). C'est quasiment un 11ème joueur de champ en plus d'être un excellent gardien.

Link to comment
Share on other sites

Le Bayern avait plus de joueurs Français sur la feuille de match que le PSG... ??

Kehrer, Kurzawa, Bakker, Marquinhos en 6...

Le foot c'est pas qu'une bonne ligne d'attaque (Celle-ci elle est pour ceux du topic de Nice ?). C'est un équilibre, une cohérence globale , un collectif, une identité. 

 

Sur ces points, le Bayern est nettement au dessus. 

Edited by Adjo
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Lacey62 a dit :

Dans quel état psychologique sera le PSG la semaine prochaine ?

C'est peut être la meilleure période pour les jouer, on est clairement un match secondaire pour eux. A nous de leur tendre un traquenard, comme nous le faisaient de nombreux clubs de L2

indépendamment du résultat d'hier soir, paris a tellement d'avance sur la L1 que je ne vois pas le psg aligner toutes les stars moins d'une semaine après une finale et globalement après un final 8 étalé sur 2 semaines où ils ont laissés de l’énergie et du mental alors qu'eux vont renchaîner sur la saison sans coupure comparé aux autres pays qui reprennent plus tard le nouveau championnat. ça serait meme suicidaire pour eux de ne pas reposer leurs stars face à un promu avec le risque de se voir cramés quelques semaines plus tard (ils préfèrent surement être au top face à lyon ou marseille que le promu lensois). A part verratti en manque de rythme je ne vois pas neymar mbappe titulaires. Icardi en revanche sera surement là vu qu'il n'est plus titulaire soit suffisant pour nous taper quand même ? 

 

Au passage thiago silva sera absent quoiqu'il arrive non ? il avait prolongé que pour la LDC il me semble.

Link to comment
Share on other sites

il y a 45 minutes, eagle a dit :

Au passage thiago silva sera absent quoiqu'il arrive non ? il avait prolongé que pour la LDC il me semble.

Rico, Thiago Silva et Choupo Mouting avaient effectivement signé des avenants afin de terminer les compétitions commencées mais le championnat 2020-2021 n'entre pas dans ce cadre. Il devrait y avoir du turnover avec également la blessure de Bernat qui n'a pas encore été détaillée mais des joueurs comme Gueye et Verratti qui postulent de nouveau à une place de titulaire.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, eagle a dit :

cette ironie du sort d'un joueur formé à paris parti pour 0 euros car il jouait pas et qui les crucifie (yeux fermés haha). 

C'est une anecdote triste pour le football français et il est dommage que chaque année malgré le flot continu de cas similaires, le foot français n'arrive pas à peser pour se protéger et que le milieu médiatique ne s'en offusque pas. Ne parlons pas du grand public de toute façon... Coman, comme beaucoup de jeunes puisqu'on est devenu le 1er exportateur de footballeurs pros dans le monde devant le Brésil (!) est parti du PSG alors qu'il n'était pas professionnel. A 17 ans, la réglementation l'obligeait à passer pro dans son club formateur. Sauf s'il partait à l'étranger. Peut-on reprocher aux clubs français les départs de mineurs à qui on propose un contrat pro mais qui jouent la surenchère financière ? Il y a un vrai problème de fond. 

Coman c'est le joueur le plus jeune de l'histoire du PSG à avoir débuté en pro (16 ans et 8 mois, en février 2013. Il joue alors peu mais intègre le groupe à 16 ans ce qui n'est pas rien et il gagnera notamment le trophée des champions en jouant un gros quart d'heure avant de partir à la Juve, où sa situation sera un peu meilleure mais là encore celle d'un jeune qui apprend (une dizaine d'entrées en jeu avec en moyenne du 30 min / match et, par exemple, en final de la LdC il ne rentre qu'à la 89e minute). Il part après seulement une saison pour un prêt avec option d'achat au Bayern où la cascade de blessureq (Robben, RIbéry et Götze) lui offrira enfin du temps de jeu. Aurait-il eu la même trajectoire en ne vivant pas dans ces différents pays, avec des cultures et des entraîneurs différents, des difficultés et autant de grands joueurs cotoyés ? Impossible d'affirmer qu'il aurait réellement percé à Paris de toute façon, mais son cas symbolise un mal chronique du foot français qui nous prive de certains revenus (la Juve revend Coman 21M€) et surtout de très gros potentiels.

Edited by Lmarco
Link to comment
Share on other sites

En parlant de Coman, il a la particularité d'avoir toujours été sacré champion du pays dans lequel il jouait depuis qu'il est pro. Il a même gagné 2 titres de champion en 2016 (d'Italie avec la Juventus et d'Allemagne avec le Bayern Munich).

  • champion de France (PSG) : 2013 (1 match joué) - 2014 (2 matchs joués)
  • champion d'Italie (Juventus) : 2015 - 2016 (1 match joué)
  • champion d'Allemagne (Bayern Munich) : 2016-2017-2018-2019-2020

Soit 9 titres de champion en 8 ans.

Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Lmarco a dit :

C'est une anecdote triste pour le football français et il est dommage que chaque année malgré le flot continu de cas similaires, le foot français n'arrive pas à peser pour se protéger et que le milieu médiatique ne s'en offusque pas. Ne parlons pas du grand public de toute façon... Coman, comme beaucoup de jeunes puisqu'on est devenu le 1er exportateur de footballeurs pros dans le monde devant le Brésil (!) est parti du PSG alors qu'il n'était pas professionnel. A 17 ans, la réglementation l'obligeait à passer pro dans son club formateur. Sauf s'il partait à l'étranger. Peut-on reprocher aux clubs français les départs de mineurs à qui on propose un contrat pro mais qui jouent la surenchère financière ? Il y a un vrai problème de fond. 

Coman c'est le joueur le plus jeune de l'histoire du PSG à avoir débuté en pro (16 ans et 8 mois, en février 2013. Il joue alors peu mais intègre le groupe à 16 ans ce qui n'est pas rien et il gagnera notamment le trophée des champions en jouant un gros quart d'heure avant de partir à la Juve, où sa situation sera un peu meilleure mais là encore celle d'un jeune qui apprend (une dizaine d'entrées en jeu avec en moyenne du 30 min / match et, par exemple, en final de la LdC il ne rentre qu'à la 89e minute). Il part après seulement une saison pour un prêt avec option d'achat au Bayern où la cascade de blessureq (Robben, RIbéry et Götze) lui offrira enfin du temps de jeu. Aurait-il eu la même trajectoire en ne vivant pas dans ces différents pays, avec des cultures et des entraîneurs différents, des difficultés et autant de grands joueurs cotoyés ? Impossible d'affirmer qu'il aurait réellement percé à Paris de toute façon, mais son cas symbolise un mal chronique du foot français qui nous prive de certains revenus (la Juve revend Coman 21M€) et surtout de très gros potentiels.

Pour compléter avec exemples du PSG :

  • Moussa Dembelé parti à Fulham à 16 ans. Contrat aspirant, refuse de signer pro
  • Mamadou Doucouré, parti à 18 ans à Borussia Mönchengladbach. Il refuse une offre pro du PSG comportant notamment une prime à la signature d'un million d'euros
  • Dan-Axel Zagadou, parti à 17 ans à Dortmund
  • Tanguy Kouassi, signé par le Bayern à 18 ans avec une prime approchant les 2M€ et un salaire annuel de 3M€

On sait qu'il y aussi un problème de confiance accordée aux jeunes ou de "statut", mais les clubs étrangers n'hésitent pas à filer des millions d'euros en se disant que dans le lot ça passera... En France, commencer à signer des néo-pros plus de 50k avec X millions d'euros à la signature ça devient quand même du délire.

Kouassi a quitté le PSG alors qu'il prenait une place à seulement 17 ans et que Thiago Silva part, il était destiné à être n°4 voire n°3 si Diallo avait été la doublure de Bernat et que le PSG avait laissé libre Kurzawa, le plan prévu initialement avant la volte face de Kouassi.

Citation

Aouchiche, Kouassi, Lihadji : jusqu’où la surenchère pour les espoirs français ?
Les clubs étrangers, et parfois français, tentent le tout pour le tout pour attirer les internationaux de demain. En fragilisant les clubs formateurs et en créant une forte inflation.

Pour le grand public, les Parisiens Adil Aouchiche et Tanguy Kouassi ou le Marseillais Isaac Lihadji, sont encore d'illustres inconnus. À 17 ans, ils sont pourtant au cœur d'enjeux économiques et sportifs colossaux. En juin, ces trois éléments phares de l'équipe de France, 3e de Mondial des moins de 17 ans en novembre, arriveront au terme de leur contrat aspirant. Depuis le 1er janvier, ils sont donc libres de signer leur premier contrat professionnel dans leur club formateur, ou ailleurs. Le club acquéreur devrait seulement s'acquitter d'une indemnité de formation de quelques centaines de milliers d'euros.

« Les clubs français hésitent toujours à s'attaquer entre eux, mais pour les étrangers, c'est un vrai moment pour tenter de piquer des talents, explique l'agent Philippe Mayuma-Kikodi, qui a été dans une situation similaire à la fin du contrat stagiaire de Stanley Nsoki. En France, les clubs ont un retard à l'allumage. Ils tardent à considérer la valeur des joueurs, ce qui frustre leurs interlocuteurs. En général, c'est d'abord le directeur du centre de formation qui mène les discussions, avec des moyens limités. Le directeur sportif arrive comme un pompier pour s'aligner sur les propositions des clubs étrangers. »

L'exemple du défenseur transféré cet été à Nice résume bien les enjeux. Nsoki s'était vu proposer lors de la première réunion avec le PSG une prime à la signature de 90 000 € et un salaire mensuel de 8 000 €. Il avait finalement signé en septembre 2018 pour… 3,2 millions d'euros (M€) de prime à la signature et 65 000 € par mois, face à la pression de clubs comme Barcelone ou Newcastle. Un record pour un premier contrat français, selon son ex-représentant.

« Le label de la formation française »
« Il y a de nombreux espoirs qui partent, parce que les clubs français ne reconnaissent pas la valeur de leur formation, appuie Michel Rablat, recruteur pour Everton qui suit de très près les espoirs français. Ils achètent de plus en plus de jeunes joueurs à l'étranger qui barrent la route de leurs propres éléments. Aouchiche ou Kouassi devraient être bouclés beaucoup plus sérieusement depuis longtemps. Les clubs étrangers, eux, voient le label de la formation française. À Everton, ils sont fous des jeunes Français. »

Un autre acteur du marché des talents en herbe complète : « Ce que tu comprends à Paris, dans l'argumentaire, quand tu es un joueur du centre de formation, c'est en gros : tu es un petit, donc contente-toi de ce que tu as ; petit contrat, petite place et ne viens pas nous emmerder. Dans les autres clubs, tu es reçu comme un futur pro avec un statut égal ou supérieur à ce que propose Paris ». En plus d'une prime de 1,5 M€, sur laquelle le PSG aurait pu s'aligner, c'est notamment en lui faisant rencontrer Pep Guardiola que Manchester City a décroché la signature de Claudio Gomes en 2018.

Premier contrat dans quelques semaines pour Aouchiche ?
Pour Kouassi, Aouchiche et Lihadji, projets sportif et financier se mêlent dans les discussions. Leipzig, spécialiste du détournement de pépites françaises, est en pole position pour accueillir Tanguy Kouassi. Le club allemand lui a fait miroiter la succession de Dayot Upamecano, alors que le plan parisien pour lui reste moins tracé. La prime à la signature avoisinant les 4 M€ promise au Titi parisien est un argument supplémentaire, même si ses représentants continuent de discuter avec d'autres clubs et avec le PSG, pour ne se fermer aucune porte. Isaac Lihadji, penche aussi pour un départ, alors que Marseille lui aurait proposé 1,5 M€ de prime à la signature. Lille et Dortmund seraient les mieux placés pour surenchérir et boucler l'arrivée de l'attaquant.

Adil Aouchiche privilégie à l'inverse le PSG dont lui et sa famille sont fans, mais demande des garanties sur sa place dans la maison parisienne. Le PSG devrait débloquer une prime à la signature proche de 3 M€ pour verrouiller le deuxième meilleur joueur du mondial U17. Le dossier pourrait avancer d'ici à la fin du mois de janvier.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, MisterFraiZ a dit :

Ce qui me chagrine c'est de voir à quel pts les marseillais se réjouissent de cette défaite en finale. Ce n'est plus du chauvinisme, mais de la haine. 

 

je vois pas ce qui est gênant. Les parisiens étaient pret à chambrer les marseillais en sens inverse. Et je n'ai jamais vu un fan du real supporter le barça en final, milan supporte la juve etccc

 

Pour Coman, Après il a la chance de jouer dans des clubs qui dominent leur championnat depuis une décennie ça aide ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 50 minutes, manico a dit :

En parlant de Coman, il a la particularité d'avoir toujours été sacré champion du pays dans lequel il jouait depuis qu'il est pro. Il a même gagné 2 titres de champion en 2016 (d'Italie avec la Juventus et d'Allemagne avec le Bayern Munich).

  • champion de France (PSG) : 2013 (1 match joué) - 2014 (2 matchs joués)
  • champion d'Italie (Juventus) : 2015 - 2016 (1 match joué)
  • champion d'Allemagne (Bayern Munich) : 2016-2017-2018-2019-2020

Soit 9 titres de champion en 8 ans.

Pas mal ça :o

 

Link to comment
Share on other sites

Cette année ils auront passé une étape de plus dans la compétition.


Il leur manque toujours de battre une référence du foot à ce stade de la compétition ça fait la différence. Ils n'avaient pas de répondant et pas les armes hier. Ils ont totalement déjoué. Même Ganago et Sotoca ont été plus juste techniquement que Mbappé et Neymar hier. Neymar qui rate des contrôles, des passes à deux mètres pas appuyées, aucun duel gagné. Triste de voir la différence de Neymar vs. Atalanta/Leipzig et hier soir.

Pour moi ses deux bons matches (avec des gros ratés devant les buts) avaient déjà montrés quelques signes de stress/pression. Son match et sa réaction d'hier me donnent raison.

Link to comment
Share on other sites

Neymar l'a déjà gagné en dehors du psg et en marquant en finale (certes pas en tant que star numéro 1 mais quand meme). Le haut niveau et la pression il connait. 

La différence c'est surtout que le bayern c'est bien focalisé sur lui rendant son match difficile. Mais c'est là qu'un mbappé doit faire la différence, sauf que contrairement à ce que nous vendent les médias, il est encore loin d'etre un top player aguerri. 

 

Link to comment
Share on other sites

Il a déjà gagné mais pas en étant au lead comme il l'est là.

Toute proportion gardée, c'est l'inverse de Griezmann. Dans une équipe où il est au lead il est bon. Quand il est entouré d'autres top players c'est plus ça.
Neymar on dirait que c'est l'inverse. Leur saison se joue sur la Champions, ils ont trop de pression.

Link to comment
Share on other sites

Coman sur Kehrer c'était sûr... En plus il y avait Davies aussi (heureusement pas dans un grand jour lol)

En BuLI, des équipes ont pris rouge au bout de cinq minutes pour avoir essayé de péter Coman d'entrée. Sinon il est injouable

Edited by mArT
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, mArT a dit :

Il a déjà gagné mais pas en étant au lead comme il l'est là.

Toute proportion gardée, c'est l'inverse de Griezmann. Dans une équipe où il est au lead il est bon. Quand il est entouré d'autres top players c'est plus ça.
Neymar on dirait que c'est l'inverse. Leur saison se joue sur la Champions, ils ont trop de pression.

ce constat est assez rapide je trouve car tu omet les styles de jeu des équipes, le griezmann de l'atletico est certes bon mais son équipe est à 11 derrière en espérant un contre éclair ou un CPA. Là où le paris de neymar reste une équipe joueuse  ayant besoin du ballon et surtout le donner à neymar pour qu'il crée du jeu (et donc ce que grizou et l'atletico n'avait/ont pas besoin). Tu crée un système comme flick hier pour te concentrer sur neymar et tu bloques tout paris. Et puis griezmann n'a pas gagné la LDC, leader d'équipe ou pas donc c'est pas vraiment pertinent de tomber sur neymar pour le comparer à griezmann  ?

Pour moi ça va quand même plus loin qu'un simple leader d'équipe ou non, les contextes, style de jeu et de qui tu es entouré (parce que oui tu bloques neymar tu bloques paris, tu bloque messi tu bloque le barça mais on a vu dans un barça victorieux, ou tout les récents vainqueurs de LDC bayern inclus hier, il y a plusieurs joueurs capables de faire vraiment la différence à tout moment, paris tu en as 2 allez 3 à tout casser) ou non change la donne.

Link to comment
Share on other sites

Je suis d'accord avec toi.

Pour Paris il est préférable de bâtir une équipe comme le Bayern/Pool... Avec des mecs comme DI MARIA qui font toujours le taff (et qui a été le moins mauvais des trois devant)

Après Mbappé est déjà passé à côté de matches de LdC. Mais Neymar, à ce niveau ridicule je ne l'avais jamais vu. Pas grand chose d'autre à dire.

Le petit hibou dommage qu'il a un sale caractère et pas la caisse.  Car ça aurait pu être le Thiago de ce PSG.

Link to comment
Share on other sites

  • MisterFraiZ changed the title to Ligue des Champions

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...