Jump to content

Lens - Monaco / J32 / 22-04-23


CoeurO
 Share

Recommended Posts

il y a une heure, Toutankhâmon a dit :

Retrouvé merci !

 

pourquoi il a pas de note Clément ? 😂

 

Haise 7 sincèrement.. si tu mets pas un 9 à un coach pour un match comme ça t’en mets jamais. M’enfin ça vaut pas grand chose de toute façon la note d’un coach quoiqu’il arrive 

Il a pris un magnifique 3 Clément 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Toutankhâmon a dit :

Retrouvé merci !

 

pourquoi il a pas de note Clément ? 😂

 

Haise 7 sincèrement.. si tu mets pas un 9 à un coach pour un match comme ça t’en mets jamais. M’enfin ça vaut pas grand chose de toute façon la note d’un coach quoiqu’il arrive 

Je ne vois qu'une chose : il n'a pas changé de système en cours de jeu... Ils doivent mettre un bonus quand le coach s'adapte à la situation. Mais là, comme c'était maîtrisé tout le match, il n'a pas eu besoin de le faire.

Link to comment
Share on other sites

Un dont on a peu parlé sur ce match (ou alors je ne l'ai pas vu...), c'est Medina. C'est certainement parce que toutes ses prestations sont de très très haut niveau depuis un moment. 

Mais il ajoute autre chose encore. Plus ça vient, plus il paraît être le leader mental de l'équipe. Hier il n'a pas cessé de discuter avec ses coéquipiers, de les replacer (vers le haut ou le bas), de diriger le jeu à distance. J'ai passé un moment à ne regarder que lui, c'est IMPRESSIONNANT !

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Clorith a dit :

Un dont on a peu parlé sur ce match (ou alors je ne l'ai pas vu...), c'est Medina. C'est certainement parce que toutes ses prestations sont de très très haut niveau depuis un moment. 

Mais il ajoute autre chose encore. Plus ça vient, plus il paraît être le leader mental de l'équipe. Hier il n'a pas cessé de discuter avec ses coéquipiers, de les replacer (vers le haut ou le bas), de diriger le jeu à distance. J'ai passé un moment à ne regarder que lui, c'est IMPRESSIONNANT !

En effet, le second but part de lui, il emmène Diatta vers lui pour faire la passe à Machado. Il a joué au milieu de terrain, numéro 9, enfin il était partout, comme à son habitude et comme on l'aime ce fou. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, Clorith a dit :

Un dont on a peu parlé sur ce match (ou alors je ne l'ai pas vu...), c'est Medina. C'est certainement parce que toutes ses prestations sont de très très haut niveau depuis un moment. 

Mais il ajoute autre chose encore. Plus ça vient, plus il paraît être le leader mental de l'équipe. Hier il n'a pas cessé de discuter avec ses coéquipiers, de les replacer (vers le haut ou le bas), de diriger le jeu à distance. J'ai passé un moment à ne regarder que lui, c'est IMPRESSIONNANT !

De la DELACOURT on a pu voir qu’il s’est fait pourrir pendant 2 minutes par Samba à un moment en première mi temps. Faut en avoir une belle paire pour pourrir de la sorte un mec avec un tempérament comme Médina 😄

Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Clorith a dit :

Sinon, quelqu'un aurait- il un abonnement à l'équipe et un accès à l'article ci-dessous ?

https://www.lequipe.fr/Football/Article/Lens-une-equipe-de-plus-en-plus-intense/1392929

Lens, une équipe de plus en plus intense pour le sprint de fin de Championnat

La domination physique imposée par Lens contre Monaco, samedi (3-0), est venue confirmer une hausse d'intensité flagrante du Racing depuis début février.

Nathan Gourdol, à Lensmis à jour le 23 avril 2023 à 20h38
ma liste
commenter
réagir
partager
 
 

Franck Haise avait l'oeil pétillant samedi soir, lorsqu'il s'est présenté au pupitre pour saluer le « très, très gros match de son équipe » contre Monaco (3-0).

 
 

Comme tous ceux qui ont suivi la rencontre, le manager général artésien a d'abord souligné la folle intensité imprimée par son collectif, sur la durée. « Au bout de trente minutes, je me suis demandé si nous pourrions garder ce rythme. Mais nous avons continué assez longtemps », savourait-il, quasi subjugué par « tout ce que les joueurs ont donné ».

123 km parcourus contre Monaco, le meilleur total de Lens cette saison

La grosse impression visuelle a été confirmée par les chiffres. Son équipe a couru 123 km, son troisième meilleur total sur un match cette saison. Et pour la deuxième fois, après le derby contre Lille (1-1, le 4 mars), les Lensois ont franchi la barre des 200 sprints.

Ces données sur leur démonstration physique sont d'autant plus éloquentes que Haise a effectué ses premiers changements à la 77e minute seulement (sorties de Deiver Machado et Adrien Thomasson).

Hormis un très léger moment de flottement après l'heure de jeu, le onze de départ a donné l'impression d'être un rouleau compresseur, avec des replacements efficaces, des dépassements de fonction incessants et une activité phénoménale dans le pressing et le contre-pressing. Dans ce dernier domaine, la mention spéciale doit aller à Thomasson et Florian Sotoca, totalement déchaînés pour étouffer le porteur ou couper les lignes de passes.

 
 

Si Alexandre Golovine, resté à l'hôtel, et Eliesse Ben Seghir, cloué au banc, étaient ralentis par un virus, c'est toute l'équipe monégasque qui a évolué plusieurs tons en dessous d'un Lens en plein pic de forme.

Les sueurs froides artésiennes liées au double départ surprise vers Nice, cet automne, de Laurent Bessière, directeur de la performance, et de Ghislain Dubois, son adjoint, apparaissent déjà très loin.

Nouveau directeur de la performance, Benoît Delaval - qui avait déjà fait des prouesses à Leeds sous Marcelo Bielsa - a parfaitement pris le relais de Bessière, qui l'a accompagné au quotidien jusqu'à son départ pour lui détailler la méthodologie à suivre. Les exercices n'ont pas changé, les joueurs n'ont vu aucune différence, et le succès actuel témoigne de leur efficacité.

Tout avait été savamment mesuré pour arriver fort sur le dernier tiers du Championnat. Si le RCL a connu un léger creux à la reprise de la Coupe du monde, la montée en régime depuis le 1er février est progressive mais certaine.

Un pic de forme programmé pour intervenir à partir du choc contre Paris

Lens court en moyenne quatre kilomètres de plus par match par rapport aux 20 premières journées. Surtout, les Sang et Or multiplient les courses à haute intensité, dont le nombre a bondi de 20 % en moyenne.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ces changements nets, dont les arrivées des recrues Thomasson et Angelo Fulgini, deux éléments montés sur ressorts. Certains joueurs, comme Loïs Openda, Seko Fofana ou les pistons Przemyslaw Frankowski et Machado ont quant à eux trouvé un second souffle fulgurant.

La préparation avait été adaptée avec une charge plus importante pour une montée en puissance à partir du choc contre Paris, perdu à dix contre onze (1-3, le 15 avril), et le pic de forme collectif recherché a été plus que visible contre Monaco.

Il vient compléter l'attirail d'une équipe déjà sûre de son fait tactiquement, pour l'aider à faire sauter les dernières barrières en vue du grand frisson européen. Alors que les joueurs profitent de trois jours de repos avant leur match à Toulouse mardi, il leur restera six rounds pour libérer cette frénésie.

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, vince a dit :

Lens, une équipe de plus en plus intense pour le sprint de fin de Championnat

La domination physique imposée par Lens contre Monaco, samedi (3-0), est venue confirmer une hausse d'intensité flagrante du Racing depuis début février.

Nathan Gourdol, à Lensmis à jour le 23 avril 2023 à 20h38
ma liste
commenter
réagir
partager
 
 

Franck Haise avait l'oeil pétillant samedi soir, lorsqu'il s'est présenté au pupitre pour saluer le « très, très gros match de son équipe » contre Monaco (3-0).

 
 

Comme tous ceux qui ont suivi la rencontre, le manager général artésien a d'abord souligné la folle intensité imprimée par son collectif, sur la durée. « Au bout de trente minutes, je me suis demandé si nous pourrions garder ce rythme. Mais nous avons continué assez longtemps », savourait-il, quasi subjugué par « tout ce que les joueurs ont donné ».

123 km parcourus contre Monaco, le meilleur total de Lens cette saison

La grosse impression visuelle a été confirmée par les chiffres. Son équipe a couru 123 km, son troisième meilleur total sur un match cette saison. Et pour la deuxième fois, après le derby contre Lille (1-1, le 4 mars), les Lensois ont franchi la barre des 200 sprints.

Ces données sur leur démonstration physique sont d'autant plus éloquentes que Haise a effectué ses premiers changements à la 77e minute seulement (sorties de Deiver Machado et Adrien Thomasson).

Hormis un très léger moment de flottement après l'heure de jeu, le onze de départ a donné l'impression d'être un rouleau compresseur, avec des replacements efficaces, des dépassements de fonction incessants et une activité phénoménale dans le pressing et le contre-pressing. Dans ce dernier domaine, la mention spéciale doit aller à Thomasson et Florian Sotoca, totalement déchaînés pour étouffer le porteur ou couper les lignes de passes.

 
 

Si Alexandre Golovine, resté à l'hôtel, et Eliesse Ben Seghir, cloué au banc, étaient ralentis par un virus, c'est toute l'équipe monégasque qui a évolué plusieurs tons en dessous d'un Lens en plein pic de forme.

Les sueurs froides artésiennes liées au double départ surprise vers Nice, cet automne, de Laurent Bessière, directeur de la performance, et de Ghislain Dubois, son adjoint, apparaissent déjà très loin.

Nouveau directeur de la performance, Benoît Delaval - qui avait déjà fait des prouesses à Leeds sous Marcelo Bielsa - a parfaitement pris le relais de Bessière, qui l'a accompagné au quotidien jusqu'à son départ pour lui détailler la méthodologie à suivre. Les exercices n'ont pas changé, les joueurs n'ont vu aucune différence, et le succès actuel témoigne de leur efficacité.

Tout avait été savamment mesuré pour arriver fort sur le dernier tiers du Championnat. Si le RCL a connu un léger creux à la reprise de la Coupe du monde, la montée en régime depuis le 1er février est progressive mais certaine.

Un pic de forme programmé pour intervenir à partir du choc contre Paris

Lens court en moyenne quatre kilomètres de plus par match par rapport aux 20 premières journées. Surtout, les Sang et Or multiplient les courses à haute intensité, dont le nombre a bondi de 20 % en moyenne.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ces changements nets, dont les arrivées des recrues Thomasson et Angelo Fulgini, deux éléments montés sur ressorts. Certains joueurs, comme Loïs Openda, Seko Fofana ou les pistons Przemyslaw Frankowski et Machado ont quant à eux trouvé un second souffle fulgurant.

La préparation avait été adaptée avec une charge plus importante pour une montée en puissance à partir du choc contre Paris, perdu à dix contre onze (1-3, le 15 avril), et le pic de forme collectif recherché a été plus que visible contre Monaco.

Il vient compléter l'attirail d'une équipe déjà sûre de son fait tactiquement, pour l'aider à faire sauter les dernières barrières en vue du grand frisson européen. Alors que les joueurs profitent de trois jours de repos avant leur match à Toulouse mardi, il leur restera six rounds pour libérer cette frénésie.

 

 

Un grand merci !!

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, RCL14920 a dit :

Golovine et Ben Seghir absents après avoir attrapé un virus : ils n'auraient jamais dû sortir de l’hôtel pour aller manger une fricadelle !!! :D:

Ils ne sont pas immunisés, ils ne savent pas que c’est dangereux!😁

Link to comment
Share on other sites

Kevin Danso, Deiver Machado, Adrien Thomasson, Florian Sotoca et Lois Openda sont les cinq Lensois qui apparaissent dans l'équipe type de l'Eequipe de la 32e journée de Ligue1 UberEats.

FudozvOWwAEPfNv.jpg

Edited by Y_chti
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, karldu91 a dit :

J'ai beaucoup aimé les matchs de Sotoca et Thomasson, mais de là à ce qu'ils aient une meilleure notre que Machado... je suis perplexe là.

Pire même, il y a le même écart avec Openda qu'avec Machado.

Bref, c'est l'équipe.

Comment on peut mettre un parisien dans l equipe type. Ils ont joué contre angers. Le match etait pourri et ils se seraient faut egaliser y aurait pas scandale.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Amaury a dit :

Loïs Openda a marqué son doublé et fait sa passe décisive du pied droit. Ne serait-il finalement pas ambidextre ? Est-il moins complet que prévu ? C'est quand même décevant, on s'est un peu enflammé je pense..

Postules à l'Equipe21 t'as tes chances 😄

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Amaury a dit :

Loïs Openda a marqué son doublé et fait sa passe décisive du pied droit. Ne serait-il finalement pas ambidextre ? Est-il moins complet que prévu ? C'est quand même décevant, on s'est un peu enflammé je pense..

En effet ! Il est surcoté. 

On sait même pas la taille de la vitrine à trophées qu'il a achetée. Impossible de savoir s'il est ambitieux, du coup. Futur flop, je vous le dis.
 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...