Jump to content

Lens - Reims / J16 / 16-12-23


CoeurO
 Share

Recommended Posts

16eme journée de Ligue 1, samedi 16 décembre 2023 à 21h00 (diffusion sur Canal +sport 360) :

Lens - Reims image.png.c558a69ac148ee77ad28411b7dcc2ea0.pngimage.png.d558f0fd1d828d3ef5eb6997415912d3.png

Pour cette rencontre il faudra se passer de Sotoca et Médina suspendus. Il nous faut poursuivre notre invisibilité en cours en championnat, et une victoire serait une belle opération face à un adversaire coriace. 

Bons échanges, et bon match à tous. Allez Lens :logo:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, Lichtinbraf a dit :

Sans Médina c'est vraiment embêtant ...

C'est lui notre patron derrière ces derniers temps, sans parler de sa capacité à faire des passes magnifiques pour apporter du danger.

De toutes façons, on se doutait bien qu'il ne ferait jamais une saison complète. Il était évident qu'il aurait une suspension à un moment ou à un autre...

Link to comment
Share on other sites

Le 09/12/2023 à 11:35, CoeurO a dit :

 

Pour cette rencontre il faudra se passer de Sotoca et Médina suspendus. Il nous faut poursuivre notre invisibilité en cours en championnat, et une victoire serait une belle opération face à un adversaire coriace. 

Bons échanges, et bon match à tous. Allez Lens 

Pourquoi tu vises Fulgini ?? 😂😂

Edited by y0ru
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, manico a dit :

Je crains particulièrement ce match. A voir le scénario de la rencontre mais je signerais pour un nul.

Avec aussi une équipe et un coach revanchards. Still n'avait cessé de se plaindre de l'arbitrage l'an passé à Bollaert...

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Amaury a dit :

Will, pas toi, pas après tout ce que tu as fait. Ce timing sérieusement..

Will Still pourrait bientôt aller voir ailleurs qu'à Reims. (J.-B. Autissier/L'Équipe)

Foot, 

Reims

avant-première abonnés

Will Still, l'entraîneur de Reims, a rencontré les dirigeants de Sunderland

L'entraîneur rémois a échangé, lundi, avec les dirigeants du club anglais, en quête potentiellement d'un technicien, pour leur présenter un projet. Le Belge, qui a initié le contact, est très intéressé mais...

Hugo Delommis à jour le 12 décembre 2023 à 22h34

ma liste

commenter

réagir

partager

Will Still, au fil de ses interventions médiatiques souvent piquantes, n'avait jamais caché son ambition. Celle d'entraîner un jour, dans l'une de ses terres d'origine, en Angleterre. Et le jeune technicien belgo-britannique (31 ans) n'a visiblement pas l'intention d'attendre plusieurs années. Nommé entraîneur de Reims il y a un peu plus d'un an - d'abord par intérim après le départ en octobre dernier d'Oscar Garcia puis de manière pérenne - Still est prêt à faire ses bagages dans les prochains jours.

lire aussiToute l'actualité de Reims 

C'est en tout cas le sens de ses démarches de ces dernières heures. En fin de semaine dernière, alors que le poste était vacant depuis quelques jours (et le limogeage de Tony Mowbray), le Belge, qui a prolongé son contrat l'été dernier jusqu'en 2025, avait fait savoir très clairement, via son entourage, aux dirigeants du club anglais de Sunderland (D2), qu'il était intéressé à l'idée d'être leur nouvel entraîneur.

Il redoute les absences lors de la CAN et de la Coupe d'Asie

Ce contact, initié par le technicien, a trouvé un prolongement beaucoup plus concret ces derniers jours. Lundi, au lendemain de la défaite de Reims à Nice (1-2), Still s'est rendu discrètement en Angleterre, pour y rencontrer les dirigeants des « Black Cats ». Avec, au programme, une longue présentation de son potentiel projet pour le club anglais, actuel 6e de Championship (D2 anglaise).

Peu d'éléments ont filtré sur cet échange. Sur les raisons qui poussent Still quatorze mois seulement après son arrivée en tant que numéro 1 à vouloir quitter le club champenois qu'il est parvenu à hisser actuellement à la 8e place de L1 avec un jeu souvent séduisant, les langues se délient peu à peu. À quelques proches ces dernières semaines, l'ambitieux Still indiquait qu'il redoutait clairement la période de la Coupe d'Afrique/d'Asie des Nations où son club sera amputé d'éléments importants (Abdelhamid, Richardson, Nakamura, Ito...) et qu'il craignait, de voir, les résultats sportifs dégringoler et faire chuter sa cote naissante. Au cours de discussions, Still n'aurait pas senti, en outre, l'envie de ses dirigeants de pallier ces départs provisoires par un recrutement conséquent.

Les « Black Cats » ont-ils les moyens de se l'offrir ?

Le Belge mesure également la portée potentielle d'un projet comme celui de Sunderland qui, après des années sombres, au-delà de son effectif prometteur (Clarke, Pritchard, Jobe Bellingham...), porte une ambition forte avec des méthodes innovantes. Ce mariage a-t-il une chance d'aboutir pour autant ? Sunderland, qui aurait rencontré d'autres techniciens, n'a pas pris de décision quant à l'identité de son futur technicien. Une possible prolongation de l'actuel entraîneur intérimaire (Mike Dodds) n'est même pas exclue. Si Sunderland porte son choix sur Still, pourront-ils payer une indemnité de transfert ? Et si oui combien ?

La réaction des dirigeants rémois - Jean-Pierre Caillot, Mathieu Lacour - très peu réputés pour leur mollesse en matière de négociation - sera guettée avec attention. Peuvent-ils entendre les envies de départ d'un coach méconnu à qui ils ont donné leur chance il y a un peu plus d'un an ? Les dirigeants rémois, conscients de la valeur de leur jeune coach, auraient fixé une clause de départ mais valable uniquement l'été prochain. Pas sûr du tout que ce départ rapide soit dans leurs plans... (*)

Autres questions : l'exigeant public rémois peut-il accepter les ambitions rapides de son entraîneur ? Et surtout comment les joueurs vont-ils réagir face à cette tentation du départ de l'homme avec lesquels ils entretiennent une réelle relation de confiance ?

(*) Joints ce mardi soir - 21 heures - les dirigeants n'avaient pas répondu à nos sollicitations.

publié le 12 décembre 2023 à 22h19mis à jour le 12 décembre 2023 à 22h34

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Tibbs a dit :

Will Still pourrait bientôt aller voir ailleurs qu'à Reims. (J.-B. Autissier/L'Équipe)

Foot, 

Reims

avant-première abonnés

Will Still, l'entraîneur de Reims, a rencontré les dirigeants de Sunderland

L'entraîneur rémois a échangé, lundi, avec les dirigeants du club anglais, en quête potentiellement d'un technicien, pour leur présenter un projet. Le Belge, qui a initié le contact, est très intéressé mais...

Hugo Delommis à jour le 12 décembre 2023 à 22h34

ma liste

commenter

réagir

partager

Will Still, au fil de ses interventions médiatiques souvent piquantes, n'avait jamais caché son ambition. Celle d'entraîner un jour, dans l'une de ses terres d'origine, en Angleterre. Et le jeune technicien belgo-britannique (31 ans) n'a visiblement pas l'intention d'attendre plusieurs années. Nommé entraîneur de Reims il y a un peu plus d'un an - d'abord par intérim après le départ en octobre dernier d'Oscar Garcia puis de manière pérenne - Still est prêt à faire ses bagages dans les prochains jours.

lire aussiToute l'actualité de Reims 

C'est en tout cas le sens de ses démarches de ces dernières heures. En fin de semaine dernière, alors que le poste était vacant depuis quelques jours (et le limogeage de Tony Mowbray), le Belge, qui a prolongé son contrat l'été dernier jusqu'en 2025, avait fait savoir très clairement, via son entourage, aux dirigeants du club anglais de Sunderland (D2), qu'il était intéressé à l'idée d'être leur nouvel entraîneur.

Il redoute les absences lors de la CAN et de la Coupe d'Asie

Ce contact, initié par le technicien, a trouvé un prolongement beaucoup plus concret ces derniers jours. Lundi, au lendemain de la défaite de Reims à Nice (1-2), Still s'est rendu discrètement en Angleterre, pour y rencontrer les dirigeants des « Black Cats ». Avec, au programme, une longue présentation de son potentiel projet pour le club anglais, actuel 6e de Championship (D2 anglaise).

Peu d'éléments ont filtré sur cet échange. Sur les raisons qui poussent Still quatorze mois seulement après son arrivée en tant que numéro 1 à vouloir quitter le club champenois qu'il est parvenu à hisser actuellement à la 8e place de L1 avec un jeu souvent séduisant, les langues se délient peu à peu. À quelques proches ces dernières semaines, l'ambitieux Still indiquait qu'il redoutait clairement la période de la Coupe d'Afrique/d'Asie des Nations où son club sera amputé d'éléments importants (Abdelhamid, Richardson, Nakamura, Ito...) et qu'il craignait, de voir, les résultats sportifs dégringoler et faire chuter sa cote naissante. Au cours de discussions, Still n'aurait pas senti, en outre, l'envie de ses dirigeants de pallier ces départs provisoires par un recrutement conséquent.

Les « Black Cats » ont-ils les moyens de se l'offrir ?

Le Belge mesure également la portée potentielle d'un projet comme celui de Sunderland qui, après des années sombres, au-delà de son effectif prometteur (Clarke, Pritchard, Jobe Bellingham...), porte une ambition forte avec des méthodes innovantes. Ce mariage a-t-il une chance d'aboutir pour autant ? Sunderland, qui aurait rencontré d'autres techniciens, n'a pas pris de décision quant à l'identité de son futur technicien. Une possible prolongation de l'actuel entraîneur intérimaire (Mike Dodds) n'est même pas exclue. Si Sunderland porte son choix sur Still, pourront-ils payer une indemnité de transfert ? Et si oui combien ?

La réaction des dirigeants rémois - Jean-Pierre Caillot, Mathieu Lacour - très peu réputés pour leur mollesse en matière de négociation - sera guettée avec attention. Peuvent-ils entendre les envies de départ d'un coach méconnu à qui ils ont donné leur chance il y a un peu plus d'un an ? Les dirigeants rémois, conscients de la valeur de leur jeune coach, auraient fixé une clause de départ mais valable uniquement l'été prochain. Pas sûr du tout que ce départ rapide soit dans leurs plans... (*)

Autres questions : l'exigeant public rémois peut-il accepter les ambitions rapides de son entraîneur ? Et surtout comment les joueurs vont-ils réagir face à cette tentation du départ de l'homme avec lesquels ils entretiennent une réelle relation de confiance ?

(*) Joints ce mardi soir - 21 heures - les dirigeants n'avaient pas répondu à nos sollicitations.

publié le 12 décembre 2023 à 22h19mis à jour le 12 décembre 2023 à 22h34

 

Si ça part en vrille à Reims, on peut peut être se positionner sur Ito au mercato d'hiver... 😉

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, manico a dit :

Still est à Reims pour l'instant. Un article dans l'Equipe sur une rencontre qu'il aurait eu avec des dirigeants anglais et il est déjà parti avec Ito dans ses valises :D:

Dans tous les cas si cela devait se faire cet hiver et même s'il ne part pas avec Ito dans ses valises, on pourra quand même dire qu'il ne part pas avec style ...

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, enti a dit :


Celui positionné à son poste est un peu protégé, y compris par certains ici. Et puis, je vois bien Still l'embarquer dans sa valise...

Mouais, je n'appellerai pas ça "protéger" notre guerrier, notre meilleur passeur, bref j'en passe, c'est juste un exemple qui "mérite" ça place, après si tu le mets en concurrence avec Itô, évidemment il est susceptible de perdre sa place, mais si il y a joueur à remplacer actuellement ce n'est peut être pas prioritairement lui, bien qu'à 33 ans il ne sera pas éternel je te l'accorde. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, CoeurO a dit :

Mouais, je n'appellerai pas ça "protéger" notre guerrier, notre meilleur passeur, bref j'en passe, c'est juste un exemple qui "mérite" ça place, après si tu le mets en concurrence avec Itô, évidemment il est susceptible de perdre sa place, mais si il y a joueur à remplacer actuellement ce n'est peut être pas prioritairement lui, bien qu'à 33 ans il ne sera pas éternel je te l'accorde. 

Au passage, sa récupération de ballon en fin de match suite à son pressing, puis sa passe dans la course de Fulgini permettent à Lens de gagner 1,2M€ supplémentaires, voire plus, je n'ai plus les barèmes en tête.

Edit: une victoire c'est 2,8M€ d'euros et un nul 0,93M€, c'est donc 1,87M€ supplémentaires.

Edited by manico
Link to comment
Share on other sites

Le 10/12/2023 à 17:59, manico a dit :

Ce match va être tendu. Reims vient de perdre 2 places au classement et reste sur 2 défaites de suite à l'extérieur alors qu'ils y sont bons en général. En plus on va jouer sans Medina ni Sotoca. 

Surtout à Nice il méritait pas de perdre mais ils sont pas bien en ce moment.

Edited by tactac
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...