Jump to content
Lmarco

Cyclisme

Recommended Posts

un premier

 

Affaire de dopage au Tour de l'Avenir : un coureur témoigne

 

LE MONDE | 21.09.09

 

La scène se déroule vendredi 11 septembre, non loin de la Suisse, sur un rond-point de Saint-Sauveur, en Franche-Comté. Deux 4 × 4 aux plaques d'immatriculation étrangères - l'une ukrainienne, l'autre espagnole - sont arrêtées par les douanes. Banal contrôle routier ? Certainement, sauf que les agents vont découvrir dans des sacs plastiques une "petite pharmacie" composée de 196 éléments, dont des seringues et des cathéters. Mais également des médicaments, des produits dopants - de l'actovegin, de l'érythropoïétine (EPO), de la somatropine, une hormone de croissance...

 

Ces voitures appartiennent à un kinésithérapeute et au père d'un coureur de l'équipe d'Ukraine qui participe au Tour de l'avenir, une compétition de cyclistes de moins de 23 ans - les futurs espoirs du vélo - qui s'est déroulée du 5 au 13 septembre. Interpellés et placés en garde à vue, ils sont mis en examen pour "détention et usage de substances interdites aux fins de dopage "... Trois jeunes de l'équipe ukrainienne (sur six) sont eux aussi mis en examen.

 

Ces jeunes-là, tous nés en 1987, - la justice n'a pas révélé leurs noms - reconnaissent plus ou moins les faits, assurent aux enquêteurs qu'ils ont des certificats médicaux pour justifier leur attirail retrouvé dans leurs valises placées dans le coffre des 4 × 4. Des certificats restés... au pays.

 

L'un d'entre eux, un étudiant qui réside en Espagne, va finalement tout expliquer. Il dit avoir acheté de l'actovegin à un pharmacien en Ukraine qu'il prenait sous la forme de comprimé. "Je devais me servir de ces seringues pour utiliser un produit interdit, du GMH (une hormone de croissance)", explique-t-il. Et pourquoi est-ce interdit ? "Je ne sais pas", lâche le coureur. Pourquoi l'utiliser ? Pour favoriser la récupération. "J'achète des produits par rapport à ce que j'entends (...) et avec l'argent de mes parents", ajoute-t-il.

 

Une autre seringue, bleue et plus grande que les autres, lui sert à diviser la somatropine pour en faire deux doses. "Je me dopais car je voulais obtenir de meilleurs résultats pour intégrer une équipe professionnelle et ainsi avoir de l'argent", raconte-t-il, naïvement. Pourtant, il est déjà pro : "On aspire toujours à être meilleur et à gagner un peu plus d'argent."

 

Le jeune homme a commencé à se doper l'an dernier : "J'ai toujours pris de la somatropine, de la GMH et de l'EPO recombinante." Les enquêteurs lui demandent comment il se les est procurées ; ses explications pourraient permettre à la justice française de remonter la filière d'approvisionnement et le nom d'éventuels fournisseurs.

 

L'Ukrainien raconte que son dernier "shoot" de somatropine remonte au 10 septembre "Quant au GMH, je ne sais plus si c'est la troisième ou quatrième étape", lance-t-il. Des produits qu'ils s'injectent la nuit à l'hôtel, dans la salle de bains.

 

Il assure n'avoir jamais été positif à un contrôle antidopage. "Je sais qu'on n'est pas positif à l'EPO si on se l'administre dix jours avant le début de la compétition, assure-t-il. La GMH, je sais qu'elle n'est pas détectable, la somatropine, oui."

 

Mustapha Kessous

 

et voici l'excellent papier que lmarco avait posté un article de libération donc que j'ai vite retrouvé.

 

Des robots distancés par des extraterrestres

 

Par ANTOINE VAYER

 

Avec Fred Portoleau, nos écrans étaient en mode veille technique cette semaine. Semaine avalée à une allure diesel d’enfer, sûrement pour ménager le vieux lion de 37 ans avec ses sept Tour de France à la ceinture et ses injecteurs un peu bouchés.

 

Après 15 étapes, la Grande Boucle estivale fonce à 40,783 kilomètres/heure de moyenne. On a toujours à l’esprit le record historique du Giro cette année, dont le profil était bien plus accidenté et difficile que celui du Tour : le tour d’Italie 2009 a été couru à la vitesse record de 40,14 kilomètres par heure. Un directeur sportif français (dont les coureurs gagnent) affirme que ces vitesses sont réalisées grâce aux vents d’ouest quand le parcours suit les aiguilles d’une montre. Hé-hé, le vent vient de l’est cette année, comme avec Sergueï Ivanov, son équipe Katusha et ses missiles russes. Le vent du levant qui souffle est celui des hormones de croissance, des EPO bio-similaires et des produits nouveaux dits «neurosensibles». Le Giro complètement toqué présageait le spectacle de juillet, qui ne l’est pas moins.

 

Raid splendide. Le Tour ? Un spectacle grandiose, mais je maintiens qu’il ne s’agit pas de sport car les règles sont tronquées par un doping organisé. Vous me direz : c’est pas nouveau ! Ce qui l’est, c’est que la traque aux dopés semble affaiblie. Vendredi, dans l’étape Vittel-Colmar, trente robots depuis Sonderbach, au pied du Platzerwasel, ont avalé à une vitesse infernale les 8,6 kilomètres d’ascension à 7,48 % de pente moyenne : 21,46 kilomètre/heure en poussant 420 watts, ce que je considère comme un dopage collectif avéré. De plus, ces trente robots ont été distancés par un extraterrestre, auteur d’un raid splendide : l’Allemand Heinrich Haussler, vainqueur ce jour-là à l’issu d’une échappée solitaire digne de celui de Tyler Hamilton (suspendu pour dopage) en 2003 à Bayonne ou de Michael Rasmussen (exclu du Tour 2007 pour avoir joué à cache-cache avec l’agence antidopage) sur le Ballon d’Alsace en 2005. Dès lors, on pouvait pressentir le pire.

 

Mais parlons de Verbier. Alberto Contador a été merveilleux avant-hier. Il a escaladé Verbier en 20’55’’, à 24,38 kilomètre/heure de moyenne depuis le Châble sur 8,5 kilomètres à 7,6 % de dénivelé moyen. Soit 490 watts en puissance étalon… après cinq heures de vélo. La montée valaisane, relativement courte, pondère certes l’exploit. C’est à Bjarne Riis (aujourd’hui patron de la Saxo Bank des frères Schleck) et sa montée sur Hautacam en 1996 de 480 watts qu’appartient le record du monde du dopage. Le Riis d’Hautacam, c’est encore mieux qu’Armstrong du temps de sa splendeur. Et Lance ? Juste en dessous de ses meilleurs tours. A Verbier, entre lui et Contador, il y a sept autres extraterrestres. Dont les frères Schleck. Derrière, l’usage nouvellement légalisé des bons vieux corticoïdes permet à des gars de faire bonne figure à 425 watts plutôt que de finir comme à leur habitude dans le ventre mou. Un directeur technique national m’avait glissé il y a vingt ans qu’il fallait cela pour ne pas qu’«ils» passent aux produits «lourds», genre EPO.

 

Côté physio, on est gâté. Pour Contador : avec un effort de vingt minutes à 90 % de VO2max, son poids de 62 kilos, sa puissance maximale aérobie serait de 493 watts, ce qui donne une consommation d’oxygène de 6,17 litres/minutes : 99,5 ml/min/kg ! Et le pied de la montée de Verbier a été torché après un «échauffement» de 200 kilomètres à 27 km/h. Des «repères» égaux à ceux de l’Anglais Bradley Wiggins, champion olympique de poursuite… sur un anneau plat et pendant quatre kilomètres seulement. Renversant.

 

«Un doigt». Et côté stigmates ? Les garçons arrivent sur les podiums frais comme des gardons, avec des petites grimaces pour nous rappeler qu’ils sentent tout de même un peu leurs jambes. On va vous donner quand mêmes quelques débuts d’explications. Qui tiennent à l’usage collectif de cocktails à base de neuroleptiques extrêmement puissants utilisés pour les syndromes maniaco-dépressifs. Notons l’usage d’anticonvulsivants, de médicaments hypertenseurs qui «régulent» la pression artérielle, mise à rude épreuve par les transfusions qui changent les volumes sanguins. Les preuves sont indirectes, comme peuvent l’être les watts. Mon ancien collègue prof d’EPS Manolo Saiz, en quittant le Tour avec les équipes espagnoles en 1998, avait dit : «On a mis un doigt, un doigt au cul du Tour.» Ce père spirituel de Laurent Jalabert et de Contador a ensuite pensé une bonne partie du cyclisme tel qu’il est aujourd’hui à travers le «Pro Tour». Avant d’être bêtement arrêté par les stups dans l’opération Puerto. Moi si j’étais sur Twitter comme Lance, j’écrirais par exemple : «Fist-fucking for doping-agency and police» (1).

 

(1) Approximativement : «J’encule les agences de lutte contre le dopage et la police.» * Professeur d’EPS et ancien entraîneur de Festina, Antoine Vayer dirige AlternatiV, cellule de recherche sur la performance.

 

et enfin le monde:

 

Alberto, prouve-moi qu'on peut croire en toi, par Greg LeMond

 

Dimanche 19 juillet, lors de l'ascension vers Verbier, Alberto Contador a établi un record de vitesse : il a parcouru les 8,5 km de montée (7,5 % de pente moyenne) en 20 min 55. Jamais un coureur du Tour n'avait grimpé aussi vite. Comment expliquer une telle performance ? Selon les dernières données publiées par l'ancien entraîneur de Festina et spécialiste reconnu de la performance, Antoine Vayer, dans Libération, le coureur espagnol aurait eu besoin d'une VO2 max (consommation maximale d'oxygène) de 99,5ml / mn / kg pour produire cet effort.

 

A ma connaissance, c'est un chiffre qui n'a jamais été atteint par aucun athlète, dans aucun sport. C'est un peu comme si une belle Mercedes sortant d'un salon automobile s'alignait sur un circuit de Formule 1 et remportait la course. Il y a quelque chose qui cloche. Il serait intéressant de savoir ce qu'il y a sous le capot. Un coureur roulant à l'eau claire peut-il atteindre la vitesse d'ascension et la puissance produite à Verbier ? Peut-être. Si les études menées par Antoine Vayer sont correctes, Alberto Contador serait alors le premier être humain à atteindre un tel palier de performance.

 

En admettant la validité des tests physiologiques de l'effort, de la VO2 max et de diverses équations mathématiques qui traduisent sans état d'âme la valeur sportive, la charge revient alors à Alberto Contador de prouver qu'il est physiquement capable d'accomplir cette prouesse sans recourir à des produits améliorant les performances. En raison de l'histoire récente de notre sport, le doute est de rigueur. Et devrait nous conduire à nous interroger sur ces performances extraordinaires. C'est pourquoi le sceptique que je suis devenu a envie de demander à Alberto Contador de nous convaincre.

 

DUBITATIF

 

Je voudrais connaître sa réelle référence en matière de VO2 max. En le sachant, on pourrait alors expliquer ce résultat qui fait de lui le grimpeur le plus rapide de l'histoire du Tour. L'avenir des contrôles antidopage ne passe pas seulement par des méthodes de détection sanguine et urinaire mais par l'évaluation des paramètres physiologiques de chaque individu. Pour établir un profil fiable, il faudrait commencer cette évaluation dès les premiers coups de pédale chez les juniors.

 

A l'instar du passeport sanguin qui permet de suivre dans la durée l'évolution des paramètres hématologiques d'un coureur, elle permettrait de surveiller l'évolution de la VO2 max. En mesurant la puissance développée par les coureurs et leur VO2 max, on parviendrait à établir l'équivalent des fichiers ADN utilisés pour confondre un criminel. Je ne connais pas les vraies valeurs d'Alberto Contador comme je ne connais pas les conditions météorologiques (le vent, notamment) lors de l'étape de Verbier. Je ne porterai donc ici aucun jugement sans davantage d'informations.

 

Lors du procès Festina, en 2000, à Lille, des témoignages avaient fait valoir que des coureurs avec des VO2 max dans les 70 étaient capables de les porter à environ 90. Ce saut de performance a été si important qu'aucun coureur propre n'a pu ensuite rivaliser. Si on avait utilisé la méthode d'évaluation de la V02 Max, on aurait pu constater l'usage intensif de l'EPO et des transfusions sanguines dans le peloton bien avant que ces pratiques ne soient aussi profondément ancrées dans notre sport. C'est pourquoi je reste dubitatif face à toute performance qui paraît trop bonne pour être vraie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plus de diffusion plus d'exposition médiatique, plus d'exposition médiatique plus de sponsors ni de plublicitaire, donc plus d'argent et plus de dopage.

 

L'argent, c'est le fin mot de l'histoire... comme partout ;)

Et c'est le seul moyen de faire en sorte que ça s'arrête. Si les sanctions étaient vraiment dissuasives (suspension à vie, remboursement des primes perçues dans les courses, contrôles réalisés plusieurs années après sur les échantillons prélevés pour vérifier que le coureur était bien clean et qu'ils n'utilisaient pas de produits indécelables à l'époque, ...), ça ferait peut-être réfléchir un peu...

Mais là, c'est du domaine du rêve... ;)

Edited by Thomas

Share this post


Link to post
Share on other sites

on est d'accord c'est bien pour sa que je te dit que c'est nous qui l'acceptons que le sport soit pourri.

excuse mais la merde vient toujours de l'argent et encore plus dans le sport.

 

On en reparlera du Rugby dans 10ans. :mellow:

 

donc pour en revenir au vélo si toi tu t'intéresse au vélo et au tour car tu vois des mecs s'attaquer a 40 KM/H dans le col du tourmalet et qui roule a 70KM/H en plaine (putain plus vite que la heuliez a ségo, on a retrouver des repreneurs pour heulliez):mdr:

et bien tant mieux, mais vient pas t'ofusquer et critiquer que les mecs soient dopés et fait pas l'ignorant sur les frères schleck.

 

Lmarco avait d'ailleur l'an dernier mis un papier trés trés intéressants sur le dopage le cycle d'énergie developés par coureur dans les cols,... je vais essayer de le retrouver ce papier, c'était vraiment trés trés bon comme recherche.

 

Tu t'enflammes un peu ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu t'enflammes un peu ^^

tu regarderas a combien roule le peloton lorsqu'ils amènenent une arrivée au Sprint. :thumbsup:

quand au 40KM/H en montagne je me suis un peu enflamé peut etre.

en tut cas je me rapelle d'un Armstrong qui escaladait le mont ventoux a 35KM/H a une époque ou il essayait de rattraper virenque échapé devant et qu'il essayait de faire le trou avec ses adversaires lachés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

quand on voit les magouilles avec le dopage et les medecins des équipe je vois pas pourquoi sa serait impossible de mettre au parfum des mécano.

Parce que apparemment, les mécanos des équipes qui se trouvent dans le même hôtel ont pour habitude de pas se cacher, de bosser les una à côté des autres sur le parking.

Donc soit tout le monde voit le subterfuge et il faut acheter le silence de tout le monde, soit il faut s'isoler et ça paraît louche immédiatement.

Et impliquer le fabricant de cadre dans l'histoire, il faut que tous les gars qui bossent sur le produit se taisent, et qu'une grande marque reconnue accepte de prendre le risque de se retrouver un scandale qui serait désastreux pour elle.

Bref ça me paraît trop compliqué à mettre en place.

 

Pour repondre à wanegaine sur les performances, faut se dire aussi qu'il y a des mecs qui roulent à l'eau claire et qui sont capable de faire des trucs impressionnants en vélo (je dis pas non plus qu'il n'y a pas de dopé dans les 10 premiers du tour, mais juste qu'il faut relativiser).

Tu peux pas comparer tes sensations sur un vélo, ou même quelqu'un qui en ferait tous les dimanches, à celles des champions, parce que c'est un effort et un sport vraiment particulier, comme l'haltérophilie (comme comparait fleurdelens).

Autant en foot, avec un peu d'entrainement, tu peux mesurer la différences qu'il y a entre toi et des pros (différences plus ou moins grandes, mais tu peux la mesurer), alors qu'en vélo, ce qu'est capable de produire un pro reste inimaginable, comme ce que soulèvent les haltérophiles.

Après c'est vrai que la mesure scientifique des performances réalisés à la limite (ou au dessus) des capacités humaines laisse penser que ces gars là sont chargés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Record d'ascension sur le ventoux par Iban Mayo en un peu moins de 56 minutes sur les 21.6 km soit environ 23 km/h de moyenne.

 

Pour l'Alpe d'huez les meilleurs mettent environ 38 minutes pour les 13, 8 km soit environ 21.7 km/H.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après c'est vrai que la mesure scientifique des performances réalisés à la limite (ou au dessus) des capacités humaines laisse penser que ces gars là sont chargés.

 

 

Je crois qu'à la question "est il possible de faire le tour" la réponse est oui mais peut on le gagner sans se doper actuellement (et sans doute depuis longtemps) la réponse est non.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.eurosport.fr/les-commentateurs-velo-eurosport_blog10/cancellara-n%27a-pas-tout-dit_post101262/blogpostfull.shtml#comments

 

Une vidéo dans laquelle Jacky Durand nous donne son point de vue sur les frasques de Cancellera lors du tour des Flandres, vidéo à l'appui.

 

J'avais lu quelques trucs sur cette affaire, sans vraiment approfondir, et trop y croire. Maintenant après avoir vu le coup du double changement de vélo prémédité à quelques km d'intervalles, avec un mécano qui joue les illusionnistes... Ca cache forcément quelque chose...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Misère... :/

 

N'empêche, t'as vu l'étroitesse de la route ? C'est invraisemblable, normal qu'il y ait eu des chutes et, qui plus est, dans une descente ! C'est fou...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les images sont terribles :/

 

Oh putain je viens de voir aussi sur youtube :cray:

En plus il me semble qu'il perd la vie aujourd'hui sur la 3ème étape, alors que c'est cette même 3ème étape qu'il avait remportée l'an dernier :mellow:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelle horreur!

 

J'ai vu les images du coureur allongé et inanimé dans une marre de sang, mais il y a des images de la chute ?

En même temps j'aurais préféré ne rien voir.

 

Quel malheur! :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui et pour couronner le tout, Wouter Weylandt allait être papa pour la première fois en septembre prochain...

 

Voilà au cas où vous aviez encore un peu le moral^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le cyclisme est un sport dangereux, ils prennent des risques, ils le savent.

 

J'ai rien vu et je veux pas voir, mais coup dur, ancien de la quick step, j'ai du le supporter sur des courses =/

 

Terrible pour sa famille, et que dire de sa femme qui attend un enfant...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hamilton accable Armstrong

L'ancien soldat de Lance Armstrong délivre, dans une interview à CBS, les détails du dopage organisé sous l'ère US Postal. Hamilton a déposé ses propos devant la justice.

 

«Il y avait de l'EPO... testostérone... transfusion sanguine. (Armstrong) a pris ce que nous prenions tous.» Tyler Hamilton est revenu sur la chaîne CBS sur cette période. «J'ai vu (de l'EPO) dans son réfrigérateur. J'ai vu (Armstrong) se l'injecter, plus d'une fois», a commenté Hamilton, partenaire d'Armstrong chez l'US Postal de 1998 à 2001. L'émission 60 Minutes, qui sera diffusée dimanche mais dont la chaîne a passé un court extrait jeudi soir, risque encore de faire grand bruit.

 

Lance Armstrong, septuple vainqueur du Tour de France de 1999 à 2005, a comme souvent ces dernières années, réagi sur son compte Twitter dans les minutes qui ont suivi l'extrait. «Plus de 20 ans de carrière, 500 contrôles antidopage à travers le monde, pendant et hors compétition et je n'ai jamais été contrôlé positif. Les faits parlent d'eux-mêmes.» Son avocat en rajoute une couche via un communiqué sur un site internet. «L'attrait pour l'argent et la soif de publicité (de Hamilton) n'y peuvent rien : Lance Armstrong est le sportif le plus contrôlé de l'histoire.»

 

«Une forme de soulagement»

 

Problème, ces propos d'Hamilton viennent garnir un peu plus un panier déjà bien fourni en accusations contre le "Boss". Vainqueur déchu du Tour de France 2006 pour dopage, Floyd Landis s'était chargé du cas Armstrong il y a un an, provoquant le lancement d'une enquête fédérale orchestrée par le redoutable procureur Jeff Novitzky. Hamilton a déposé sa déclaration devant un grand jury réuni à Los Angeles. «Pendant six heures, j'ai dit toute la vérité et rien que la vérité. J'ai senti une forme de soulagement que je n'avais pas sentie avant. Tous les secrets, le poids que je portais depuis des années», explique Hamilton dans une lettre adressée à sa famille et ses amis et publiée jeudi par le site spécialisé cyclingnews.com.

 

L'Equipe.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites
Décès de Xavier Tondo

 

Le coureur espagnol Xavier Tondo Volpini est décédé à l'âge de 32 ans des suites d'un accident domestique. Il évoluait au sein de l'équipe Movistar et avait remporté cette année le Tour de Castille et Leon.

 

Il avait un petit palmarès tout de même...

 

Il est mort en se prenant la porte de son garage, j'ai pas tout compris encore :mellow:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un hymne franquiste pour Contador

 

Lors de la cérémonie protocolaire du podium du Tour d'Italie, un hymne franquiste datant de l'époque pré-républicaine (fin des années 20) a été diffusé pour célébrer la victoire d'Alberto Contador, au grand dam des organisateurs qui se sont empressés de présenter leurs excuses via le compte twitter officiel de la course. Le coureur espagnol avait déjà connu une mésaventure semblable lorsque l'hymne danois fut diffusé lors de son succès sur le Tour de France 2009.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Soler dans le coma

Juan Mauricio Soler (Movistar), qui a heurté un spectateur jeudi, a été placé en coma artificiel. Les médecins ne savent pas encore si sa vie est en danger.

 

 

Juan Mauricio Soler a été placé jeudi en coma artificiel pour être opéré d'une fracture du crâne après sa chute lors de la sixième étape du Tour de Suisse. Le Colombien, qui a heurté un spectateur en début de parcours, avait perdu connaissance, une cheville fracturée et la tête ensanglantée. Le spectateur souffre de «blessures superficielles», selon les médecins.

 

Soler, qui était deuxième au classement général, a été héliporté jusqu'à l'hôpital où les médecins ont également diagnostiqué une fracture du crâne avec hématome au cerveau, et l'ont placé sous assistance respiratoire en raison d'un poumon touché. «Il a des blessures sérieuses, mais nous ne pouvons dire actuellement si sa vie est en danger», a déclaré le Dr Robert Kretsch.

 

courage à lui, c'est pas l'année du cyclisme...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...