Jump to content
Tyb-O27

Basket

Recommended Posts

Article intéressant de L'Equipe qui publie un extrait d'un courrier de Rigaudeau (très mal remis en forme, par contre) :

 

Notre post du 9 novembre « La Pro A de Phil Jackson » posait en filigrane la question de la formation du joueur, évoquée ensuite dans beaucoup de vos commentaires. Nous avons également reçu un courriel d'Antoine Rigaudeau, qui réside toujours actuellement en Espagne et y mesure (entre autres) la différence d'approche de cette formation. Nous vous livrons l'essentiel de son argumentaire éclairé.

 

« En aucun cas, nous ne devons nous réfugier derrière les résultats européens de nos jeunes : ces joueurs sont souvent plus athlétiques dans ces catégories et dominent leurs adversaires en les étouffant défensivement. Par contre, les autres nations travaillent « dans le temps » pour sortir des joueurs de haut niveau à l'âge adulte et non pour gagner obligatoirement chez les adolescents. Ils utilisent donc des grands gabarits qui les pénalisent momentanément.

 

(...) Il manque une réelle marque de fabrique « à la française » ou alors, elle est basée sur des joueurs athlétiques qui intéresseront éventuellement un jour la NBA. Mais en aucun cas ces jeunes joueurs ne sont considérés comme « finis » du point de vue du basket. De plus, ils n'ont que peu d'intensité et pas davantage de dureté physique. Je reste persuadé que les matches de haut niveau international se gagnent au sol et non dans les airs. Demandez donc à un recruteur NBA ce qu'il pense du travail physique effectué dans l'hexagone.

 

(...) Où peut aller un jeune joueur aujourd'hui pour être sûr de jouer l'Euroligue (...) Seul Cholet aurait-il une politique franco-française ? Il se dit que la Pro B va devenir le réservoir pour les jeunes car (il y a) moins d'étrangers ? Foutaise ! Un des meilleurs potentiels (...) sortis de l'INSEP y joue 7 minutes par match. Il vaut mieux perdre en Europe ?et même de 30 points- avec des joueurs français qui pourront apprendre. La responsabilité des staffs et des préparateurs physiques (pardon de citer une fonction quasi inconnue en France car même notre équipe nationale n'en a pas) est également en jeu pour que ces joueurs progressent. Et je redis que sans les bases et fondamentaux, il sera difficile de « construire » des basketteurs.

 

(...) L'Espagne domine outrageusement notre équipe nationale. L'Espagne n'a pas de centre fédéral, ni de centre de formation. »

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai attendu la fin en vain mais rien ^^ C'est dès la moitié de la vidéo quoi ! C'est beau à voir en tout cas, mais bon, ça arrive une fois dans la vie et même à des personnes qui sont pas forcément payés des millions et qui savent pas jouer au basket de façon extraterrestre ! :banana:

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai attendu la fin en vain mais rien ^^ C'est dès la moitié de la vidéo quoi ! C'est beau à voir en tout cas, mais bon, ça arrive une fois dans la vie et même à des personnes qui sont pas forcément payés des millions et qui savent pas jouer au basket de façon extraterrestre ! :banana:

 

Dans le genre, les shoots pdt l'échauffement de Dwight Howard au Madison Square Garden sont pas mal aussi ^^

 

 

Mais il en claque souvent en avant-match (faut dire que sur une année il doit en tenter un paquet...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

match incroyable des orléannais hier contre la grande équipe du pana.

 

ils ont dominé les 3/4 du matchs, mais le pana a fait une fin de 3ème quart temps du tonnerre.

résultat défaite des orléannais 84-88.

 

aujourd'hui Villeurbanne jouait résultat ils sortent vainqueurs 77-67 contre l'équipe de Kaunas.

 

 

les résultats des clubs français sur la scène européenne en basket est bien plus inquiétante qu'en foot, les clubs français sont incapable de se qualifier pour le 2ème tour, ils ont même de plus en plus de mal a gagner le moindre match dans cette compétition.

 

et alors que jusque l'an dernier on avait 2 qualifié direct, depuis cette saison et du fait de nos résultats médiocre, nous n'avons plus qu'un qualifié direct et 1 allant au tour préliminaire.

 

trés inquiétant tout sa. la ligue et la fédé de Basket ont vraiment du pain sur la planche.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonne Nouvelle aussi pour le Basket Français avec des Clubs comme Pau orthez, et limoges, qui sont au 2 premières places de leur championnat de Pro B.

2 clubs qui sont 2 grands clubs français, qui ont un gros gros potentiel.

 

2 clubs qui s'ils continuent remonteront en Pro A et sa s'est tout bon.

 

entre Pau, limoges, Strasbourg, le Mans, Villeurbanne, Nancy,...

 

de bien belles affiches sont a venir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas d'accord pour Villeurbane qui sont d'un pathétique cette année...GRAVELINES par contre, marche pas trop mal apparemment !

on est d'accord Valens, je te parle juste du prestige, des clubs, sur le papier sa fait de bien belles affiches, et c'est propice a attirer du public.

mais Villeurbanne a un potentiel impressionnant avec leur projet de grande salle, et j'espère bien qu'ils vont remonter au classement ce club vaut bien mieux, que leur classement actuel qui doit etre 12ème je crois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

communiqué de 05/2009

 

Les affluences du Basket Professionnel en augmentation pour

la saison 2008-2009

A l’issue de la saison régulière, à savoir la 30ème journée en Pro A et la 34ème journée en Pro B, les

affluences pour la saison 2008-2009 des Championnats de la Ligue Nationale de Basket se révèlent

être en hausse ce qui confirme son rang de 1er sport collectif en salle et l’intérêt du public pour ses

compétitions.

Les affluences pour la saison 2008-2009 sont en effet supérieures à celles de 2007/2008, que ce soit

en Pro A ou en Pro B.

Ainsi l’affluence en Pro A s’élève en moyenne à 3565 spectateurs par match (contre 3504 en

2007/2008). L’augmentation la plus significative concerne le taux de remplissage. En 2007/2008, ce

dernier s’élevait à 76.7% passant à 83% en 2008/2009. Cette progression illustre la nécessité pour

les clubs de se doter de salles encore plus grandes et plus modernes. La meilleure affluence est

réalisée par Nancy, avec 5310 spectateurs de moyenne par match. A noter que ne sont pas

comptabilisés les matches de Playoffs qui se profilent. Avec le suspense et le spectacle attendus,

ces rencontres devraient encore faire le plein.

En Pro B, l’affluence moyenne est de 1780 spectateurs par match, en légère hausse par rapport à

2007/2008 (1720 spectateurs). Malgré l’augmentation du nombre moyen de spectateurs, le taux de

remplissage des salles est en léger recul en s’établissant à 58% (contre 63.9% en 2007/2008),

compte tenu notamment de la présence cette année en Pro B de clubs avec des salles de capacités

plus importantes comme Paris ou Antibes. Limoges et sa salle Beaublanc sont en tête des

affluences en Pro B avec 3557 spectateurs.

« Dans un contexte économique difficile, ces chiffres pour la Pro A comme pour la Pro B se révèlent

être intéressants. Ces affluences en hausse sont la preuve que nos championnats sont

passionnants, en témoigne le finish éblouissant que nous ont offert la Pro A et la Pro B.

L’augmentation du remplissage en Pro A illustre aussi le travail réalisé par nos clubs et leurs efforts

pour toujours mieux accueillir nos fans mais aussi un public de nouveaux spectateurs. Les Playoffs

devraient, une nouvelle fois, nous offrir du spectacle et remplir les salles en Pro A et en Pro B. » a

déclaré Monsieur René LE GOFF, Président de la Ligue Nationale de Basket.

 

Vla l'auto satisfaction. :mdr:

 

je trouve ces chiffres assez moyens, mais il est vrai que toutes les salles ne sont pas propices a augmenter l'affluence.

mais sa reste des chiffres intéressants.

Share this post


Link to post
Share on other sites

victoire des orléannais hier, la première dans la compétitions, contre les 3èmes de leur groupe, le partizan belgrade.

ils sont d'ors et déja éliminés.

 

défaite la veille de l'asvel contre sienne, il reste cependant 3ème.

on rappelle qu'il faut etre dans les 4 premiers pour etre qualifiés.

 

le dernier matchs contre les croates, match ayant lieu a zagreb sera décisif, sans aucun doute pour l'asvel.

sa semble donc compliqué si l'asvel n'arrive pas a enchainer les exploit comme lorsqu'elle a été gagné a fenerbahce.

Share this post


Link to post
Share on other sites

victoire hier de graveline face a Orléans 67-60.

 

également victoire du Reims champagne basket qui enchaine avec une 9ème victoire d'effilé, et qui monte sur le podium avec un match en moins.

j'espère que le club va retrouver le professionnalisme, et la Pro B.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le come back de la décennie

 

le-come-back-de-la-decennie.jpg

On le voit sur cette image de nba.tv, Sacramento était mené 79-44 avec 8'38''

 

A l'origine, la petite histoire du match Chicago-Sacramento disputé lundi soir dans l'Illinois s'incarnait dans le duel entre Derrick Rose et Tyreke Evans, deux meneurs ultra spectaculaires. Le meilleur rookie de la saison dernière et celui qui est désormais le favori pour lui succéder, devant Brandon Jennings, se retrouvaient trois ans après un duel de high school mémorable devenu un classique sur internet. Mais au final, la petite histoire est devenue «bigger than life» et n'a pas projeté les spectateurs trois ans en arrière, mais treize ans.

 

A la 28e minute, les Bulls menaient de 35 points (79-44). A la fin du troisième quart-temps, ils étaient encore largement devant, mais l'avance avait baissé à 19 (88-69). A deux minutes et quinze secondes de la fin, les Kings soufflaient dans leur nuque (95-91). Le coup de grace est venu d'Evans, auteur de neuf points dans les 133 dernières secondes - un 2 plus 1, un double pas, deux lancers-francs et un tir à sept mètres. L'égalisalisation a eu lieu à 1'44" de la fin et les Kings sont passés devant à 1'15" avant de s'imposer de quatre unités (102-98). «Je ne sais même pas si j'y crois», a lâché leur coach, Paul Westphal. Selon la presse américaine, il faut remonter à 1996 pour trouver la trace d'un retour encore plus impressionnant, quand Utah avait battu Denver après avoir compté 36 points de retard.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bon papier dans L'Equipe sur le basket français (pas les sélections mais le basket pro et notamment la Pro A), ça illustre bien le marasme ambiant et le déclin qui n'en finit plus... Je ne savais même pas que le patron de la Ligue ne se déplaçait plus nulle part depuis... plus d'un an.

 

En qq mots, la France n'a plus de grands clubs, privée de joueurs emblématiques, débordé par les Américains, plus aucun résultat européen, les Français qui restent en Pro A ne sont plus que ceux qui ne trouvent pas preneur à l'étranger, les places prises par les étrangers envoient les meilleurs jeunes des clubs et du centre fédéral en NBA ou en Espagne, déficit d'image et d'itentité de la Ligue, réformes non entreprises ou ratées, site web hors d'âge... Tableau réjouissant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A quand une salle digne de ce nom pour l'équipe de basket du Portel évoluant en pro B ? Peut-être en 2012, indique le maire Laurent Feutry optimiste. Son projet est séduisant, spectaculaire mais coûteux : au moins 12,6 millions d'euros. Le voici présenté en détails.

 

PAR OLIVIER MERLIN

 

boulogne@lavoixdunord.fr

 

Le projet de la future salle de basket du Portel va ce soir prendre un peu plus forme avec la mise au vote d'une subvention d'1,5 million d'euros à la CAB. Mais cette subvention importante est loin de suffire pour boucler le budget de cet équipement majeur dont le montant atteindra au minimum 12,6 millions d'euros, 14 millions avec les options comme la salle de musculation, un mur d'escalade ou des panneaux photovoltaïques.

 

 

En série et en options

Que trouvera-t-on dans cette salle de 2700 m² ? D'abord 3000 places sur des gradins fixes et mobiles car le projet prévoit naturellement un parquet de basket (ainsi que de volley et de hand) dédié à l'ESSM et au lycée maritime mais aussi une configuration spectacle. Cette salle de basket, situé rue Charles-Lamarre, deviendrait ainsi le premier équipement à pouvoir accueillir autant de spectateurs dans un milieu fermé et de qualité du sud du cap Blanc Nez jusqu'à Amiens, doté dorénavant d'un Zénith. Une norme prévoit que sur n'importe quelle place de gradin, les lignes de touche seront visibles.

 

Laurent Feutry souhaite que, contrairement à Boulazac, une salle située en Dordogne et qui est prise en exemple, les spectateurs gagnent leur place par le haut des gradins et pas par le bas.

 

Le projet prévoit aussi, ce qui fait d'ailleurs cruellement défaut à l'USBCO aujourd'hui, un espace VIP attractif de 300 m² qui pourra accueillir jusqu'à 500 personnes. Une tribune « presse » sera dans la capacité d'accueillir 15 journalistes, cinq commentateurs et une équipe de télé. Évidemment, cette salle sera dotée de tous les équipements sonores et visuels modernes et « à l'américaine » comme des grands écrans et des jeux de lumières. Laurent Feutry aimerait pouvoir inaugurer la salle en 2012. Mais en aura-t-il le temps ? Il indique que le concours d'architectes a été lancé, qu'il a reçu 70 candidatures et qu'une analyse synthétique a été réalisée. Il ne reste plus qu'à retenir les trois « finalistes ». Une ébauche avec esquisses pourrait ensuite être présentée et le lancement du marché d'appel d'offres lancé dans la foulée. Optimiste le maire ? Rendez-vous en 2012 pour le vérifier. •

 

Les rédactions de La Voix du Nordla Voix du Nord

 

Financement :

 

Dans l'état actuel du dossier de financement, les recettes s'élèvent à 13,3 millions : 6 millions de la Région, 2,5 millions du « FODEL », c'est-à-dire la Région et le SMCO, 1,5 million chacun de la ville du Portel, du département du Pas-de-Calais et de la CAB, 300 000 E de l'État.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dix-huit clubs participent à la compétition. À l’issue de la saison régulière, les équipes classées de 1 à 8 disputent des play-offs. Le vainqueur de ces play-off est désigné Champion de France et accède à la Pro A la saison suivante ainsi que le 1er de la saison régulière. Si le champion est celui-ci, alors l'équipe classée deuxième de Pro B monte aussi en Pro A.

 

Trouvé ça sur Wiki.

 

Lille peut donc monter :banana:

Edited by Scouser

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...