Jump to content

Sport automobile


Lmarco
 Share

Recommended Posts

Je viens d'apprendre ça :)

Encore une histoire de sponsor, dommage, le petit Razia était pétri de talent également mais tant mieux pour Jules

Link to comment
Share on other sites

Je viens d'apprendre ça :)

Encore une histoire de sponsor, dommage, le petit Razia était pétri de talent également mais tant mieux pour Jules

Et il aurait même fait main basse sur de nombreux grands prix, faisant ainsi une razia de points... ;)

Link to comment
Share on other sites

Oué, c'est bon Thomas, tu l'as eu l'award, tu peux faire une pause lol s'il te plaît....... ;)

Non, JAMAIS !!!!!!! AAHAHAHAHAHAHAHHHAAHAHAHHAHAA !!!! :5: :159: :033102clown_1_prv:

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 2 months later...

24 Heures du Mans : le pilote danois Simonsen se tue dès le début de la course.

 

course des 24 heures du Mans est en deuil. Le pilote Danois Allan Simonsen, victime d'un accident dix minutes après le début de la course, qui avait provoqué la neutralisation provisoire de l'épreuve, est décédé des suites de ses blessures ce samedi après-midi.

 

Simonsen, 34 ans, a tapé très fort contre les rails de sécurité au virage du Tertre Rouge, une portion très rapide, alors que débutait le 3e tour de course. Il avait d'abord été indiqué par Radio Le Mans, la radio officielle de la course, qu'il était indemne.

Le pilote a été immédiatement pris en charge puis transféré dans un état grave au centre médical du circuit, où il est décédé peu après son arrivée, des suites de ses blessures, précise l'ACO dans un communiqué.

 

Cet accident a provoqué une neutralisation d'une heure, le temps que les commissaires réparent les rails de sécurité abîmés par cette sortie de piste.

 

Simonsen, père d'un enfant, pilotait l'Aston Martin N.95, engagée dans la catégorie GTE-Am, associé à deux compatriotes. Il participait pour la 7e fois aux 24 Heures du Mans.

 

Allan Simonsen est le premier pilote à se tuer sur le circuit du Mans depuis le jeune français Sébastien Enjolras en mai 1997, lors des pré-qualifications de l'épreuve. Le dernier pilote à être décédé à la suite d'un accident advenu en course au Mans est l'Autrichien Josef Gartner, lors de l'édition 1986 au volant d'une Porsche.

source:Le Parisien

Edited by Stefdu02
Link to comment
Share on other sites

Après, le manque d'intérêt personnel ne veut pas dire que c'est dénué d'intérêt pour les passionnés. Ça l'est déjà bien plus que la F1 et ça a ce côté mythique en plus :)

Tout à fait ! Il n'y a qu'à voir le nombre de spectateurs malgré le sale temps :)

Edited by Teddy
Link to comment
Share on other sites

C'est assez glauque de laisser la compétition se dérouler alors qu'il y a eu un mort sur la piste.

M'enfin, je regarde pas vu l'intérêt inexistant.

Oui voilà, je dis juste que c'est glauque de continuer alors qu'il y a eu un mort mais bon tout ceci a l'air de paraître normal dans ces sports auto.

Link to comment
Share on other sites

Oui voilà, je dis juste que c'est glauque de continuer alors qu'il y a eu un mort mais bon tout ceci a l'air de paraître normal dans ces sports auto.

 

Cela fait, et à toujours fait partie du risque de ce métier. C'est ainsi et ça ne me choque pas.

Link to comment
Share on other sites

Cela fait, et à toujours fait partie du risque de ce métier. C'est ainsi et ça ne me choque pas.

Et puis la famille du défunt a souhaité que la course se poursuivre pour lui.

Comme tu dis cela fait parti du métier et d'ailleurs il y a eu aussi un autre deuil ce week-end en championnat VLN.

 

A part ça, surpris du niveau de Toyota cette année, avec Porsche l'année prochaine ça va donner !

 

Belle bagarre en GT aussi entre Aston Martin et Porsche à l'avantage du dernier grâce à une très bonne stratégie :)

Link to comment
Share on other sites

Pikes Peak : Sébastien Loeb explose le record de l’épreuve !

 

300.991004.jpg

 

Sébastien Loeb a pulvérisé le record de la course mythique de côte de Pikes Peak, ce dimanche dans le Colorado (Etats-Unis), célèbre pour son arrivée à 4300m d’altitude. Au volant de sa Peugeot 208 T16 (875 CV), le Français a avalé les 156 virages et 20 km de parcours en 8’13’’878 soit plus d’1’30 de mieux que le précédent record détenu par Rhys Millen en… 9’46’’164 depuis l’an dernier. Le nonuple champion du monde WRC s’est élancé le premier dans la catégorie « Unlimited », grâce à sa première place aux qualifications.

Edited by Christopher
Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...