Jump to content

Ruka-2

Membres
  • Content Count

    8890
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    63

Reputation Activity

  1. Like
    Ruka-2 got a reaction from karldu91 in [12ème journée] RC Lens - SCO Angers   
    Faudrai arrêtez avec le prix de Fofana... c'est pas son prix qui fait qu'il a fait un match de merde...d'autant plus qu'il sort de 4 mois presque sans joué. Il faut qu'il retrouve du rythme et des jambes.
  2. Like
    Ruka-2 got a reaction from vince in [12ème journée] RC Lens - SCO Angers   
    Faudrai arrêtez avec le prix de Fofana... c'est pas son prix qui fait qu'il a fait un match de merde...d'autant plus qu'il sort de 4 mois presque sans joué. Il faut qu'il retrouve du rythme et des jambes.
  3. Thanks
    Ruka-2 got a reaction from manico in [12ème journée] RC Lens - SCO Angers   
    Faudrai arrêtez avec le prix de Fofana... c'est pas son prix qui fait qu'il a fait un match de merde...d'autant plus qu'il sort de 4 mois presque sans joué. Il faut qu'il retrouve du rythme et des jambes.
  4. Like
    Ruka-2 got a reaction from vince in [12ème journée] RC Lens - SCO Angers   
    Il en fallait pas plus. 
    D'habitude je ne t'insulte pas. Mais là tu es un vrai crétins.
    C'est tout pour moi. Merci 
  5. Thanks
    Ruka-2 got a reaction from MisterFraiZ in [12ème journée] RC Lens - SCO Angers   
    Il en fallait pas plus. 
    D'habitude je ne t'insulte pas. Mais là tu es un vrai crétins.
    C'est tout pour moi. Merci 
  6. Like
    Ruka-2 got a reaction from karldu91 in [12ème journée] RC Lens - SCO Angers   
    C'est contre Montpellier (idem pour Medina et Doucouré) que ces joueurs seront suspendu ^^
  7. Like
    Ruka-2 got a reaction from karldu91 in [12ème journée] RC Lens - SCO Angers   
    La vérité d'un match ce n'est pas la vérité du suivant... 
  8. Like
    Ruka-2 got a reaction from manico in [12ème journée] RC Lens - SCO Angers   
    Bah son bilan est le bilan d'une équipe qui joue le maintien... ce que Haise a tjrs dit.
  9. Thanks
    Ruka-2 got a reaction from PG24 in [12ème journée] RC Lens - SCO Angers   
    Il en fallait pas plus. 
    D'habitude je ne t'insulte pas. Mais là tu es un vrai crétins.
    C'est tout pour moi. Merci 
  10. Thanks
    Ruka-2 got a reaction from manico in [12ème journée] RC Lens - SCO Angers   
    Il en fallait pas plus. 
    D'habitude je ne t'insulte pas. Mais là tu es un vrai crétins.
    C'est tout pour moi. Merci 
  11. Haha
    Ruka-2 got a reaction from Adjo in [12ème journée] RC Lens - SCO Angers   
    Tu ne peux plus critiquer Ganago donc il te faut un nouveau bouc émissaire ?
  12. Like
    Ruka-2 got a reaction from vince in [12ème journée] RC Lens - SCO Angers   
    Tu ne peux plus critiquer Ganago donc il te faut un nouveau bouc émissaire ?
  13. Like
    Ruka-2 got a reaction from manico in [12ème journée] RC Lens - SCO Angers   
    Donc il a pas le droit de perdre un ballon car il a coûté 10M ?
  14. Like
    Ruka-2 got a reaction from Tagota in Les jeunes   
    Après Siko. C'est Yahia qui rejoint la formation !
     
  15. Like
    Ruka-2 got a reaction from manico in Ligue 1 [2020-2021]   
    Ah mais je suis totalement d'accord. Il ne doit pas siffler et laisser le jeu. 
    Cet arbitre est une blague à part faire le shérif et mettre des jaunes, il ne sait rien faire d'autre 
  16. Haha
    Ruka-2 got a reaction from Sloy in [11ème journée] Dijon FCO - RC Lens   
    Sérénité vraiment sereine. Merci Balmot haha
  17. Haha
    Ruka-2 got a reaction from Moooooq in [11ème journée] Dijon FCO - RC Lens   
    Sérénité vraiment sereine. Merci Balmot haha
  18. Like
    Ruka-2 got a reaction from ethan in Ligue 1 [2020-2021]   
    Il a presque un CDI (long contrat et avec en plus un des plus gros salaire de L1) et un blanc-seing malheureusement...
    C'est lui qui contrôle les finances du club. Soit il trouve la solution. Soit le club est obligé de couler avec Puel à sa tête...
  19. Like
    Ruka-2 got a reaction from PG24 in Ligue 1 [2020-2021]   
    Lens joue la 1ère place 😉
  20. Like
    Ruka-2 got a reaction from PG24 in [11ème journée] Dijon FCO - RC Lens   
    F. Haise annonce que tous les joueurs sont dispo. 1 seul joueur blessé (Traoré)
  21. Like
    Ruka-2 got a reaction from Koukou in Droits TV 2020-2024   
    Si  c'est ça on apprend pas grand-chose  :

  22. Like
    Ruka-2 reacted to manico in [La saison 2020-2021 du RC Lens] Le Racing de retour dans l'élite   
    Le « cluster » artésien a pris fin. Plus de trois semaines après la déferlante de contaminations au Covid-19 qui a frappé le RC Lens, l'équipe sang et or a retrouvé son énergie face à Reims (4-4, le 8 novembre). Elle se déplacera avec l'ensemble de ses forces vives, dont Ignatius Ganago, dimanche à Dijon, toujours en Ligue 1.
      Mais si la majorité des acteurs lensois (douze joueurs et huit membres de l'encadrement sur la récente période, sans oublier les administratifs) a contracté le coronavirus sous forme asymptomatique, les choses auraient pu mal tourner.
    « Je me suis dit : "Putain, j'ai chopé cette merde !" »
    Thierry Malaspina, entraîneur des gardiens de Lens
        Il est 20 heures ce vendredi 23 octobre quand Thierry Malaspina, entraîneur adjoint en charge des gardiens, reçoit un coup de fil du médecin du club. Le matin, il a passé son 32e test PCR de la saison. Mais, là, Éric Furmaniak l'informe de sa positivité. Il lui demande « un isolement total sept jours consécutifs ». En pleine forme, le quinquagénaire ne déplore aucun symptôme. Croit à une blague. Dans le vestiaire, avec Alou Diarra, premier adjoint de Franck Haise, ils sont surnommés « les buveurs de gel hydroalcoolique », pour leur propension à en user avec abondance au quotidien. « Ça m'a fait un choc, raconte Malaspina. Je me suis dit : "Putain, j'ai chopé cette merde". Pourquoi ? Comment ? J'ai toujours porté le masque en toutes circonstances, respecté les distances. Je n'étais pas sorti de chez moi, sauf pour venir à l'entraînement. Aujourd'hui, je n'ai toujours aucune réponse. »
    L'Azuréen fulmine, seul à son domicile. Aspire à revenir au centre d'entraînement de la Gaillette pour observer, de loin, la préparation des gardiens. Il ne comprend pas, même quand, au téléphone avec Franck Haise, l'entraîneur principal, il apprend que ce dernier vient de connaître quelques épisodes de fièvre, a perdu goût et odorat.
    lire aussi Toute l'actualité liée au Covid-19 « Je n'ai fait aucun effort, comme demandé, poursuit Malaspina. Pendant cinq jours, c'était atroce, parce que j'étais en pleine forme. Le mercredi matin, je me lève avec difficulté. Énorme coup de pompe. Comme si on m'avait roulé dessus. Suivent des premières difficultés à respirer. Le jeudi, je transpirais comme un boeuf. Changer les draps me réclamait un effort surhumain. Je ne mangeais même plus : plus la force de lever ma fourchette. J'ai eu envie d'aller aux toilettes. Je n'y suis jamais parvenu. Je me suis fait dessus. Une demi-heure pour faire deux mètres... Là, tu te dis : "Ce n'est pas moi, ça !" Le doc a pris peur. Les pompiers sont venus me chercher le samedi. J'étais à 84 de saturation (valeur qui permet de savoir si les globules rouges sont suffisamment chargés en oxygène). Il faut être entre 95 à 100. »
    Le préparateur des gardiens est transporté illico à l'hôpital d'Arras. En soins intensifs, le pneumologue lui apprend ses lésions aux poumons. « Elles ne sont pas irréversibles, ne vous faites pas de soucis », ajoute-t-il. Le combat a commencé, épaulé par un traitement aux corticoïdes, qui fera effet. Dans ses narines arrivent 6 litres d'oxygène pur par minute.
    « L'objectif ? Ne jamais monter à 8 litres d'oxygène »
    Thierry Malaspina, entraîneur des gardiens de Lens
        « À mon arrivée, un psychologue vient me voir, poursuit-il. J'ai cru que j'allais mourir. Ça va très vite. Je m'étais mis en mode compétition. L'objectif ? Ne jamais monter à 8 litres d'oxygène (le maximum, imposant un masque) mais descendre à 3, puis à 1. Le lundi, le scanner montrait mes lésions résorbées. Quand tu sors d'affaire, on te permet de te promener. Et là, tu vois tout le dévouement des soignants. Et la détresse et la fatigue des patients. Il y a des personnes de trente, quarante ans aussi. Tu prends conscience que ça touche tout le monde. Que ça peut tuer. Un moment, je cachais l'évolution de la maladie au téléphone. Mais quand tu as une dette d'oxygène, ton cerveau fonctionne au ralenti. Alors tu perds la mémoire, tu tiens des propos incohérents. Mes proches, le staff, les joueurs l'ont compris.
    J'ai perdu 6 kilos. Il y a deux formes de Covid-19 : la grippette et celle qui grignote tes globules blancs et ton système immunitaire. Maintenant, je vais bien. Je relativise beaucoup de choses. Je ne vais pas faire la morale à personne. Certains sont quand même inconscients. Portez un masque. Pour vous et les autres. »
    « J'avais l'impression d'une séance de musculation en sortant de mon canapé »
    Jean-Louis Leca, gardien de Lens
        À Avion, l'ensemble du club a fait le suivi angoissant de son état de santé. Comme Fabien Simon, en charge de la communication, infecté dès le 16 octobre et, selon ses mots, « rouillé », par la fatigue musculaire, observant « la machine inéluctablement s'enrayer ». Jean-Louis Leca, lui, était justement chez Malaspina pour faire quelques travaux la veille du test. Et négatif le 23 octobre au soir. Le lendemain, le gardien arrive à la Gaillette vers 8 h 30. Furmaniak lui a demandé de repasser un nouveau test. Par précaution. Depuis la veille, 6 joueurs sont en effet positifs. D'autres suspicieux.
    « Je fais ma séance collective normalement, explique l'ancien Valenciennois. Après quarante minutes, le doc arrive paniqué. Il me demande de sortir. Dans les 4 premiers résultats parvenus, j'étais le seul positif. Je n'ai pas très bien dormi la première nuit. Des courbatures musculaires sont apparues partout dans les jambes, les mollets. Je transpirais beaucoup. J'avais l'impression d'avoir fait une séance de musculation en sortant de mon canapé. J'avais aussi des maux de tête d'une heure. Au sixième jour, j'ai essayé de courir quinze minutes. C'était comme un marathon de trois jours. La peur ? Ça se passe entre toi et ton cerveau. Surtout la nuit. Tu ne peux t'empêcher de penser aux formes graves. En te disant : "Pourquoi cela ne m'arriverait pas, à moi ?" »
    lire aussi Franck Haise : « Les joueurs sont plutôt en bonne forme » Positif lui aussi, dès le 23 octobre, Haise a craint que le club « ne parte dans tous les sens ». Lui assistait, isolé, aux entraînements depuis une chambre du centre avec vue sur les pelouses. Il arrivait avant les joueurs. Repartait avant la fin de la séance, dirigée notamment par Lilian Nalis, un autre adjoint. Son choix du onze titulaire face à Reims a été dicté par la maladie. Au coup d'envoi, neuf joueurs n'avaient pas été infectés.
    « Lors des premières séances de reprise (dès le 27 octobre), j'ai senti que certains étaient fatigués, comme Jean-Louis (Leca), confirme le coach qui a vécu trois jours de symptômes classiques. On a réduit le volume et l'intensité. Pour ne pas trop puiser dans leurs ressources. On a conservé notre mental face à Reims. Il fallait aller chercher le 4-4, alors qu'on était mené de 2 buts au départ du temps additionnel. Il faut entretenir cette confiance en conservant une part de doute qui permet d'avancer. »
  23. Like
    Ruka-2 got a reaction from vince in [La saison 2020-2021 du RC Lens] Le Racing de retour dans l'élite   
    https://www.lavoixdunord.fr/893211/article/2020-11-16/covid-19-comment-le-rc-lens-vecu-et-gere-son-octobre-rouge
    Le 17 octobre, le club artésien se prépare à jouer le derby du lendemain contre Lille. Il apprend la présence de deux cas positifs au sein de son effectif professionnel : les jeunes David Pereira Da Costa et Adam Oudjani. Si le premier ne s’est pas entraîné de la semaine en raison d’une contusion à la cheville, le second l’a fait le vendredi 16 octobre avec le groupe, laissant craindre une contagion plus large. Le RC Lens – qui n’avait de toute façon pas convoqué Oudjani pour le déplacement au stade Pierre-Mauroy - n’a finalement pas d’autres cas à signaler avant de filer à Villeneuve-d’Ascq sous les fumigènes de ses supporters. Il y est surclassé par le LOSC (défaite 4-0).
    La semaine suivante – qui doit mener les Sang et Or à la réception de Nantes – est extrêmement compliquée. Des premiers joueurs ressentent des symptômes. Clément Michelin doit par exemple quitter l’entraînement en raison d’un état qui ne laisse rien présager de bon. La veille de la rencontre, les résultats des tests tombent. Ils sont alarmants et annoncent l’hécatombe.
    Outre Franck Haise, le coach principal, et Thierry Malaspina, l’entraîneur des gardiens particulièrement diminué, de nombreux joueurs sont détectés positifs. Parmi eux, des cadres, comme Yannick Cahuzac ou Jean-Louis Leca. Mais aussi d’autres joueurs : Aleksandar Radovanovic, Massadio Haïdara, Charles Boli, Steven Fortes, Cyrille Bayala, Clément Michelin et le jeune Boubakar Camara. Tous ces joueurs font partie de la liste des trente éléments donnés à la LFP et à sa commission Covid, avec laquelle les clubs de L1 sont en relation constante. En ajoutant Pereira Da Costa et Oudjani, le Racing compte onze cas positifs et se trouve dans l’incapacité d’aligner une équipe face aux Canaris. Ceux-ci apprennent, en atterrissant à Lesquin le samedi 24 octobre, que leur rencontre du lendemain est repoussée.
    Le cluster – qui a également fait reporter le match de la réserve lensoise prévu à Saint-Maur-Lusitanos – oblige le Racing à fermer temporairement son centre de formation. Les footballeurs ne sont pas les seuls infectés. Plusieurs personnes de l’administratif le sont également, à commencer par Florent Ghisolfi, le coordinateur sportif.
    Une désinfection des locaux est mise en place. Elle concerne notamment les vestiaires des secteurs sportifs professionnels, les espaces de travail et l’ensemble des chambres de la Gaillette. Pour les employés devant déjeuner sur place, plusieurs services sont mis organisés le midi, histoire d’éviter au maximum l’engorgement du lieu. Toujours dans un souci d’isolement du groupe pro – fortement infecté – avec le reste des employés du club, un service de restauration lui est désormais uniquement dévolu. Les gestes barrières sont rappelés à l’ensemble des salariés. Les visio-conférences se généralisent.
    UNE GAILLETTE SOUS CLOCHE
    Le lundi 26 octobre, les joueurs professionnels encore sur pied se retrouvent à Avion pour une séance matinale dont le programme a clairement été modifié. Pour éviter tout nouveau risque de contagion, les Sang et Or doivent se contenter de séances de musculation individualisées, en respectant les distanciations sanitaires. Les joueurs mis à l’isolement s’entraînent individuellement à leur domicile. En fonction de leur état, ils suivent un programme strict qui se doit de respecter les précautions fédérales éditées par la FFF. L’idée est évidemment de ne surtout prendre aucun risque pour la santé des joueurs, et de surveiller particulièrement le rythme cardiaque de chacun.
    Alou Diarra, Lilian Nalis, les coachs adjoints, et Aymen Djedidi, le préparateur physique, sont alors les seuls à ne pas être touchés au sein du staff technique. Sous les ordres à distance de Franck Haise, ils assurent le suivi quotidien de l’équipe. Mais - dans cette semaine où Lens s’apprête à aller défier l’Olympique de Marseille le vendredi – Alou Diarra est finalement lui aussi testé positif.
    Il n’est pas le seul à renforcer l’inquiétante liste des absents en raison du Covid-19. Dans la matinée du jeudi 29 octobre, Arnaud Kalimuendo, arrivé récemment en provenance du PSG, vient la garnir. L’ensemble des éléments médicaux sont envoyés à la LFP qui décide d’officialiser le report de la rencontre au Vélodrome. D’autres membres du staff sont également sur le flanc en raison du virus : Laurent Bessière, le responsable de la performance, Ghislain Dubois, chargé de la prévention musculaire, Vincent Lannoy, le préparateur physique, et Alexandre Pasquini, l’analyste vidéo.
    Dans ce contexte, la préparation du match face à Reims, le 8 novembre, est fortement perturbée. Environ un tiers des cas détectés se sont en effet avérés symptomatiques (perte du goût et de l’odorat notamment). Les joueurs – qui récupèrent de manière disparate – reviennent au compte-gouttes. « On savait qu’on pouvait tous être touchés, lâche Jean-Louis Leca, à deux jours du match. Après, entre le savoir et l’être… Personnellement, quand on te dit, tu as le Covid, ça fait quand même quelque chose. Même si on a la chance de ne pas être très malade, que c’est plus que supportable. On pensait qu’on pouvait être touché, mais pas à ce point-là. Quand vous êtes avec des gars qui ont eu de la fièvre, des courbatures pendant dix jours… Sincèrement, sur le début de semaine, ça a été difficile. Quand on démarre, on est essoufflé, un peu plus que d’habitude, simplement sur un échauffement. Ça revient tout doucement. C’est comme ça. On ne va pas se plaindre et grogner tout le temps.»
    Après avoir souscrit à un test cardiaque obligatoire, les onze absents pour la réception de Nantes sont dans les temps pour affronter les Rémois. Pour Arnaud Kalimuendo, dernier joueur touché, le contre-la-montre est lancé. Négatif depuis quelques jours, l’attaquant doit bénéficier de plusieurs autorisations afin de pouvoir participer à la rencontre face aux Champenois. Dont celle d’Éric Furmaniak, le médecin du club. Celui-ci l’ausculte et donne son aval peu avant l’officialisation du groupe convoqué pour la rencontre.
    En raison des états physiques des uns et des autres, Franck Haise compose son équipe et prend évidemment en considération le degré de récupération de ses joueurs. Simon Banza, qui n’a pas attrapé le virus, est par exemple logiquement préféré à Arnaud Kalimuendo dans le onze de départ. Ismaël Boura s’installe dans le couloir gauche à la place de Massadio Haïdara. « J’ai fait des choix sur des joueurs qui pour la plupart n’ont pas été touchés par la Covid-19, sauf sur des postes où il y avait moins de choix », explique-t-il à l’issue de la folle remontée de son équipe face au Stade de Reims (4-4).Leca et Fortes sont en effet les seuls joueurs récemment contaminés à avoir débuté la partie. Le Racing a pris un point et a retrouvé goût au football, priant de ne plus revivre pareil chaos sanitaire à l’avenir.
  24. Like
  25. Like
    Ruka-2 got a reaction from PG24 in [La saison 2020-2021 du RC Lens] Le Racing de retour dans l'élite   
    https://www.lavoixdunord.fr/892159/article/2020-11-12/rc-lens-ignatius-ganago-repris-jeudi-avec-le-groupe-mais-ne-devrait-pas-etre?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1605192817
     
    Ganago a repris avec le groupe, mais ne sera pas du déplacement en Belgique , le club voulant prendre son temps par précaution.
×
×
  • Create New...