Jump to content

jerem971

Membres
  • Content Count

    11862
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    15

Reputation Activity

  1. Like
    jerem971 got a reaction from manico in [10ème journée] RC Lens - Stade de Reims   
    Tu sors fortes qui était plutôt pas mal bref on devait pas gagner ce soir
  2. Like
    jerem971 reacted to tibocm1 in [10ème journée] RC Lens - Stade de Reims   
    Kalimuendo rentre quand ???
  3. Like
    jerem971 reacted to Moooooq in [10ème journée] RC Lens - Stade de Reims   
    Boura il va mériter le nom sur son maillot un jour nan ?
  4. Like
    jerem971 reacted to Koukou in [10ème journée] RC Lens - Stade de Reims   
    On a quand même le droit de de constater que mauricio et banza ont pas le niveau, même si ils font 1 contrôle 1 passe sa reste des joueurs niveau ligue 2.
  5. Like
    jerem971 got a reaction from lensois34 in [10ème journée] RC Lens - Stade de Reims   
    wow... Banza, Mauricio j'ai peur😵
  6. Out
    jerem971 got a reaction from Tagota in SURVIVOR Edition 2 journée 9   
    Nîmes
  7. Haha
    jerem971 reacted to Tagota in [La saison 2020-2021 du RC Lens] Le Racing de retour dans l'élite   
    ils ont eu peur que le complot soit trop visible
  8. Like
    jerem971 reacted to Tagota in [La saison 2020-2021 du RC Lens] Le Racing de retour dans l'élite   
    pourquoi pas avec l'amical du CHU
  9. Haha
    jerem971 reacted to manico in [8ème journée] RC Lens - FC Nantes   
    Lensois34 est très intelligent, le soucis c'est qu'il est asymptomatique.
  10. Like
    jerem971 reacted to beber49 in [La saison 2020-2021 du RC Lens] Le Racing de retour dans l'élite   
    Merci !
    Je découvre le monsieur, j'adhère totalement, il a l'air très réfléchi et très mature.
    "On a aussi l’une des quatre plus petites masses salariales de la Ligue 1. "
    Tout est dit simplement et bien dit.
  11. Like
    jerem971 reacted to PG24 in [La saison 2020-2021 du RC Lens] Le Racing de retour dans l'élite   
    Son interview est dispo sur leur site. Faut être abonner ou visualiser une pub pour accéder à l'article
    -----------------------------------------------------------------------------
    Florent, comment vivez-vous ce début de saison ?
    « Bien. Le staff était l’un des piliers de notre projet. On a eu le temps de le construire cet été, de choisir les hommes et la compétence. On est heureux de sentir de la fierté chez les gens qui aiment ce club en ce moment. C’est exactement ce qu’on voulait faire. Avec Franck (Haise), on partage un projet de jeu. Mais je ne suis pas là pour clamer quoi que ce soit. Je suis là pour agir. On est uniquement jugé sur ce qu’on met en place. Ce n’est pas mon projet. C’est un projet sportif global qui est validé par Arnaud(Pouille) et Joseph (Oughourlian). Chacun sait, au RC Lens aujourd’hui, qu’il faut avancer dans l’exigence quotidienne. »
    Quelle exigence ?
    « L’exigence sportive. C’est voir de l’exigence chez chaque personne qui compose le pôle professionnel. J’ai évidemment aussi un regard sur ce qu’il se passe à la formation, mais parlons des pros : on doit avoir l’âme de compétiteurs, chaque jour. Je l’ai aussi naturellement. Chaque matin, je me lève et je ne vais rien lâcher. Pour moi, c’est la somme de détails qui fera la différence. On doit se lever tous, chaque jour, pour être à fond dans ce qu’on fait. Il faut que chaque membre du club soit fier d’y travailler, l’aime et soit très exigeant dans son boulot. On doit tous dégager une énergie. Mais attention : l’environnement peut avoir tendance à oublier d’où l’on vient. »
    Vous voulez éviter que les gens s’enflamment après ce début de saison ?
    « Non, pas du tout. Cette phrase, je la combats. On peut s’enflammer, pas de problème. Profitez des bons moments. Vous avez envie de rêver ? Rêvez ! Le football, c’est ça. En sport, la confiance, c’est ce qui construit une réussite. On se doit d’avoir confiance en ce qu’on fait. Quand cette confiance est mêlée à l’exigence, c’est ce qui fait les grandes réussites. Je ne vais pas combattre cette confiance. Oui, ce qu’on fait, c’est bien. Mais c’est d’abord le fruit d’une somme de détails qu’on a réussi à poser bout à bout. »
    Vos objectifs n’ont pas bougé ?
    « On ne s’interdit rien mais soyons clairs : si on termine quinzième en fin de saison j’en serai très content. Autour de nous, il y a de la concurrence féroce, de grosses écuries. Tous les clubs travaillent et le font bien. Je vois ce qui se fait ailleurs et ça bosse partout. Rappelons une chose : sur la grille de départ du championnat de L1, on est parti vingtième, juste derrière Lorient qui était dix-neuvième. N’oublions pas : on est monté en L1 d’un tout petit point après vingt-huit journées. On a mérité cette montée. Mais on doit s’en souvenir. »
    Certains ont pu penser que cette montée était illégitime car il manquait dix matchs. Cela a-t-il décuplé votre envie de prouver que vous aviez le niveau ?
    « Pas du tout. On était premier à la trêve. On était deuxième quand le championnat s’est arrêté. Il existe juste la frustration de ne pas avoir validé cette accession jusqu’au bout et, surtout, de ne pas avoir pu la fêter. Après l’officialisation de la montée, j’ai surtout dit qu’il ne fallait pas fanfaronner par respect des équipes qui étaient derrière nous. Elles pouvaient être frustrées par ce dénouement, je le comprends. Nous l’aurions probablement été à leur place également. On n’a donc pas fanfaronné. Mais on ne doit pas se planquer non plus. On était deuxième. Cette accession, on l’a méritée. »
    Quel a été votre discours cet été ?
    « On est un promu. Personnellement, j’ai toujours été confiant sur notre projet. Mais je n’oublie pas que bon nombre d’observateurs nous plaçaient dès le début de saison à la vingtième place. Ou à la dix-neuvième s’ils étaient sympas. Je ne dis pas que nous ne terminerons pas dix-neuvièmes ou vingtièmes. C’est possible, le championnat n’en est qu’au début. Restons vigilants, exigeants surtout. En revanche, je veux que personne n’oublie tout ça. Pendant toute l’intersaison, j’ai préparé tout le monde à souffrir. J’ai répété que ce n’était pas parce qu’on était Lens qu’on allait arriver en L1, que ça allait rouler et qu’on allait se maintenir. En termes de valeur joueurs, au départ, il n’y a aucune équipe dont on peut dire qu’elle est derrière nous… »
    Quels ont été vos principaux critères au niveau des recrues ?
    « On devait gagner en puissance et en maîtrise. On s’est donc concentré sur cette colonne vertébrale à consolider. Il y a eu Facundo Medina, Seko Fofana, Gaël Kakuta, Ignatius Ganago… On a aussi cherché des joueurs qui ont de vraies qualités humaines, des hommes de valeur. C’était difficile d’avoir un groupe fait de meilleurs mecs. Ils respectent le club et le montrent dans leur comportement au quotidien. Ils se dépouillent sur le terrain. On voulait aussi des joueurs qui aient du caractère. Ce caractère qui fera que même devant 40 000 spectateurs, quand Bollaert-Delelis sera plein, et qu’il ne faudra pas se cacher pour aller chercher le ballon dans les pieds de l’adversaire, personne ne se cachera… Un joueur comme Medina, on peut lui mettre 50 000 supporters adverses qui le sifflent, quand il faudra arracher un ballon, il ira pour l’arracher ! Loïc Badé aussi a ce truc-là. Il a le mental d’un joueur de très haut niveau. »
    Vos matchs de préparation ont plutôt été poussifs. Avez-vous eu peur pendant l’intersaison ?
    « Non. Je savais où on allait. Mais je n’oublie pas les interrogations de l’environnement au moment où Jonathan Clauss ou Ignatius Ganago, par exemple, sont arrivés. À l’heure des réseaux sociaux, tout est décuplé. Je pense aussi que peu connaissaient ces joueurs. On a voulu prendre des éléments qui correspondent à l’ADN du RC Lens, à sa culture. On voulait des joueurs qui y allaient, qui aiment se bagarrer sur un terrain, tout donner, des joueurs besogneux. Parce qu’on est Lens. Partout, j’entends : « On est Lens, on a des valeurs. » À l’ère de la mondialisation, on oublie parfois ce qu’est l’ADN d’un club. On est Lens. Est-ce qu’on est Paris ou Rennes ? Non, on est Lens. »
    C’est-à-dire ?
    « On doit rester humble, voilà. Ce n’est pas parce qu’aujourd’hui, on avance petit à petit qu’on doit oublier où on était au départ. Il y a deux mois, tout le monde flippait autour de nous. Il faut donc rééquilibrer les choses. On doit garder notre objectivité. Pour l’instant, tout se passe bien. Mais on sait aussi qu’on va souffrir à un moment donné dans la saison… On a de petits moyens, mais ce qu’on fait on doit bien le faire. Une exigence de tous les jours, on y revient. »
    Vous évoquez l’ADN du Racing. Que répondez-vous à ceux qui estiment qu’il y a de moins en moins d’anciens du club aujourd’hui à la Gaillette ?
    « Je ne suis pas d’accord avec ça. Ça dépend ce qu’on entend par anciens. Pour moi, les anciens, ce n’est pas que 1998. J’ai un respect immense pour ce qu’ont fait les joueurs de cette époque. J’ai un immense respect pour Éric Sikora, par exemple, qui est vraiment un super mec. Aujourd’hui, on a Alou Diarra qui est dans le staff de l’équipe première. En National 2, on a Yohan Démont qui est coach. Bosser avec lui est un régal. C’est une grande fierté pour nous de le voir à ce poste-là. Il est bosseur, investi à 100 %. J’adore l’homme et l’entraîneur. On a Vincent Lannoy, fils d’André qui a été un grand gardien du club, qui est préparateur physique en pros. Il est là depuis très longtemps. Je considère Vincent comme un très ancien. Quand on parle culture RC Lens, on parle de ces gens-là aussi. Éric Assadourian est directeur du centre de formation. Il n’a pas été joueur au Racing, c’est vrai. Mais il est déjà passé par ici, à la formation, un secteur où sa compétence est reconnue. On a Olivier Bijotat qui est revenu au club également. Pour moi, l’ADN du club reste un paramètre important. Mais on doit aussi juger des hommes sur leur compétence, leur professionnalisme et leur exigence au quotidien. »
    Gaëtan Robail, né à Saint-Pol-sur-Ternoise et recrue majeure à l’été 2019, a été prêté à Guingamp… Il est sous contrat jusqu’en 2023. Fait-il encore partie du projet ?
    « Absolument. Gaëtan est un joueur qui «pue» le football. Il est dans le projet de Lens. Je me suis battu, la saison dernière, pour le faire venir ici. C’est le premier gros dossier que j’ai bouclé ici. Ce ne serait pas cohérent de lui dire l’inverse aujourd’hui. Sans lui, je le dis, on ne serait pas en Ligue 1. C’est quelqu’un qui a eu un état d’esprit incroyable. Ce n’était pas facile : il y avait beaucoup d’attentes autour de lui. Il se faisait insulter sur les réseaux sociaux quand il loupait une occasion… Sur le plan athlétique, statistiques à l’appui, il a réalisé des performances de haut niveau. Il manque parfois de puissance mais c’est quelqu’un qui fournit beaucoup d’efforts. Pour un joueur offensif, il a parcouru régulièrement plus de 12 kilomètres pendant ses matchs… Franck (Haise) et moi adorons Gaëtan. On aime l’homme et le joueur. Mais, dans notre système de jeu actuel, ce n’était pas le bon moment pour lui. Je lui ai vendu un projet quand il a signé ici. C’était de faire remonter son club en L1. Il a adhéré à ce projet et a fait remonter le club. On lui doit donc du respect. »
    Votre recrue phare, Seko Fofana, n’a joué que 27 minutes jusqu’ici…
    « Là aussi on va parler de valeurs du club. Sur Seko, je ne suis pas inquiet. C’est une lésion musculaire. Ce n’est pas grave. On ne prend pas de risques et on va le gérer intelligemment. C’est aussi là qu’on doit tous être derrière lui, où l’environnement – les supporters notamment – doit former une famille. Nos valeurs, c’est aussi ça. C’est d’être derrière l’un des nôtres quand il a un petit souci. Ce sera facile de crier partout qu’il est le meilleur quand il reviendra et sera au top. Mais c’est là, maintenant, dans ce petit coup dur qu’on doit être avec lui. Et c’est pareil pour l’équipe. Encore une fois, on aura des moments plus compliqués dans la saison. Mais savoir d’où l’on vient devra nous aider à nous souder encore plus dans la difficulté. »
    Comment voyez-vous la suite de la saison ?
    « Il faut continuer de rêver mais dans l’humilité. Le projet sportif se met en place : le projet de jeu et les joueurs qu’on a choisis pour ce système aussi. Ce n’était pas simple. Surtout avec nos moyens. Quand j’entends Claude Puel qui dit, avant de nous affronter, qu’on n’est pas vraiment un promu parce qu’on a mis beaucoup d’argent… C’est bien sûr de la manipulation médiatique d’avant-match. Mais c’est surtout un mensonge. Saint-Étienne a un budget deux fois supérieur au nôtre. On a aussi l’une des quatre plus petites masses salariales de la Ligue 1. Oui, on a fait des investissements. Mais ils rentrent dans notre budget. Je le répète : ne perdons pas de vue qui nous sommes et où on était encore il y a un an. »
     
  12. Thanks
    jerem971 reacted to Tagota in Actualité Footballistique   
    Moi, il  m'inspirait pour l'apéro 😁
  13. Haha
    jerem971 reacted to Toutankhâmon in [7ème journée] Lille OSC - RC Lens   
    La vraie lose c’est qu’on leur laisse le bâton de bourbotte 😭😭😢
  14. Haha
    jerem971 reacted to karldu91 in Ligue 1 [2020-2021]   
    🔥Plus que Payet, Thauvin et Mandanda et on est bien 
  15. Haha
    jerem971 reacted to Tagota in Ligue 1 [2020-2021]   
    c'est pas bon pour Hilton. A 75 ans  il est dans la population à risque.
  16. Like
    jerem971 got a reaction from ethan in [La saison 2020-2021 du RC Lens] Le Racing de retour dans l'élite   
    Où alors un milieu renforcé avec juste une pointe devant🤔
  17. Like
    jerem971 got a reaction from fleurdelens in [7ème journée] Lille OSC - RC Lens   
    Excellent !
    C'est bon enfant je kiff !
  18. Haha
  19. Haha
    jerem971 got a reaction from ethan in [La saison 2020-2021 du RC Lens] Le Racing de retour dans l'élite   
    Evra a pas totalement tort alors🤔
  20. Haha
    jerem971 reacted to Chti_Stein in [La saison 2020-2021 du RC Lens] Le Racing de retour dans l'élite   
    Meilleur joueur, meilleure équipe, meilleur entraîneur.... J'ai une demi molle là ! ^^
  21. Like
    jerem971 reacted to vince in [La saison 2020-2021 du RC Lens] Le Racing de retour dans l'élite   
    Bon demain, tous à la messe pour Ganago 😂
  22. Haha
    jerem971 reacted to ethan in [La saison 2020-2021 du RC Lens] Le Racing de retour dans l'élite   
    On a déjà autant de points que Toulouse la saison dernière...
  23. Haha
    jerem971 reacted to Y_chti in [6ème journée] RC Lens - AS Saint-Etienne   
    Faut prendre une photo du classement; on est devant le PSG. 
  24. Haha
    jerem971 got a reaction from karldu91 in [6ème journée] RC Lens - AS Saint-Etienne   
    Il annonce à quelle heure son groupe Haise, car j'ai besoin de faire ma compo sur l'application🤔
  25. Haha
    jerem971 reacted to Adjo in [6ème journée] RC Lens - AS Saint-Etienne   
    Ou alors il n'a pas 21 ans 😬🤐🤫
×
×
  • Create New...