Jump to content
liverlens

Mr Cinema

Recommended Posts

Guest Tagota
ha... bah c'est bien. t'as pr?vu d'en voir un autre?

 

 

Oui, y'a des vrais films qui sortent bient?t :thumbsup: des films fran?ais bien s?r :banana:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Tagota
Genre Taxi n?72 ?

 

Des magnifiques courses poursuites dasn les couloirs de la sant? :whistling:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Gunnar
Parce que les fims qu'on comprend d?s la premi?re lecture c'est mieux, je vous conseille plutot le plus grand film de tout les temps! Qui est ce que Pinochio de Disney est ? l'anim (? peu pr?s tout^^)

 

le fabuleux Rear window (1954), Hitchcock :banana: ou comment faire du muet avec du son...

 

Je te rassure, j'aime bien Hitchcock aussi...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Gunnar
Hitchcok c'est pas du cin?ma alors?

Dire que c'est bien ?crit alors qu'il faut le voir 2 ou 3 fois pour tout saisir (et encore t'es le seul^^) te parait pas un peu paradoxal? Lynch est certainnement un excellent plasticien (voir son expo fondation Cartier) mais reste un pietre cin?matographe. Trop d'effets inutiles tue l'effet.

 

Un bon film ca se lit sans le son parce que le cin?ma, malgr? l'arriv?e de ce dernier, reste un art plastique justement. Avec Lynch j'ai l'impression de voir de belles images avec une narration toute litt?raire et il ne fait qu'empirer avec le temps. N'importe lequel de ces films me fait quitter des yeux l'?cran au moins une dizaine de fois d'ennui. C'est de la masturbation intellectuelle cautionn?e par les magazines de psy ? 2 balles que deviennent de plus en plus nos revues cin?.

 

Pourtant, vos films semblent parfois d?construits, comme des pi?ces de puzzle assembl?es de fa?on al?atoire. D'ailleurs, ils sont souvent difficiles ? comprendre pour vos spectateurs :Vous savez, ils sont difficiles ? comprendre pour moi aussi ! Mais ils portent bel et bien une histoire, et une fa?on de la raconter. Et m?me si l? on ?prouve un sentiment de d?construit, c'est la structure pr?sent?e qui fait l'unit? du film. D Lynch

 

De la merde, c'est pr?tentieux, intellectuel et ca se veut innaccessible. Pas ?tonnant que ca cartonne en France! Tout ce que je hais ? l'?cran! J'aime pas! beurk! :yuk:

 

T'as raison, "tout saisir", je ne me suis avanc? un peu^^

 

Sinon je trouve pas ?a pr?tentieux comme film, c'est plut?t ce qu'en disent les critiques qui est pr?tentieux, non ? Mulholland Drive, franchement, je ne trouve pas que la narration est "litt?raire" (je devrais dire "lin?aire", sans doute).

 

J'aime bien des films simples aussi^^

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hitchcok c'est pas du cin?ma alors?

Dire que c'est bien ?crit alors qu'il faut le voir 2 ou 3 fois pour tout saisir (et encore t'es le seul^^) te parait pas un peu paradoxal? Lynch est certainnement un excellent plasticien (voir son expo fondation Cartier) mais reste un pietre cin?matographe. Trop d'effets inutiles tue l'effet.

 

Un bon film ca se lit sans le son parce que le cin?ma, malgr? l'arriv?e de ce dernier, reste un art plastique justement. Avec Lynch j'ai l'impression de voir de belles images avec une narration toute litt?raire et il ne fait qu'empirer avec le temps. N'importe lequel de ces films me fait quitter des yeux l'?cran au moins une dizaine de fois d'ennui. C'est de la masturbation intellectuelle cautionn?e par les magazines de psy ? 2 balles que deviennent de plus en plus nos revues cin?.

 

Pourtant, vos films semblent parfois d?construits, comme des pi?ces de puzzle assembl?es de fa?on al?atoire. D'ailleurs, ils sont souvent difficiles ? comprendre pour vos spectateurs :Vous savez, ils sont difficiles ? comprendre pour moi aussi ! Mais ils portent bel et bien une histoire, et une fa?on de la raconter. Et m?me si l? on ?prouve un sentiment de d?construit, c'est la structure pr?sent?e qui fait l'unit? du film. D Lynch

 

De la merde, c'est pr?tentieux, intellectuel et ca se veut innaccessible. Pas ?tonnant que ca cartonne en France! Tout ce que je hais ? l'?cran! J'aime pas! beurk! :yuk:

 

Mouai, ?trange fa?on d'appr?hender le cin?ma Voban. Y'a diff?rentes cat?gories de films. Y'en a des plus complexes, ceux qu'on a besoin de voir plusieurs fois pou ren saisir les subtilit?s (qui n'en font pas forc?ment un bon film, et pas non plus un film r?serv? a "l'?lite intellectuelle"...), y'a les films l?gers, qu'il faut voir une fois, dont on comprend de suite le sens mais dont on ne d?croche pas (mais qui ne sont pas forc?ement que des films taill?s pour Jean Claude Van Damme...)

 

C'est juste une histoire de cat?gories de films, qu'on aime ou qu'on aime pas, mais je ne vois rien de pr?tentieux et de rabaissant dans ce que fait Lynch.

Je trouve tr?s simpliste de croire que le cinema est un "art plastique" qu'on se contente de seulem?ent regarder. La musique tient au moins 40% dans la r?ussite d'un film (imaginons un Requiem for a dream avec de la bonne techno, un Satr Wars avec du NTM... ^^", le sc?nario et psychologie des personnages presque tout le reste.

 

La qualit? de r?alisation passe en dernier pour moi. Je dirai meme plus, tous ces effets a la con qu'on nous sort ces dernieres ann?es, du genre cam?ras a 5000 metres, cam?ras rotatives et j'en passe, je m'en contrefous...

 

Apr?s chacun son approche du cinoche! (rime non volontaire ^^)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chouette! enfin un d?bat dans ce topic!

 

Mouai, ?trange fa?on d'appr?hender le cin?ma Voban. Y'a diff?rentes cat?gories de films.

Ben pas tant que ca : y a les fictions et les films docus.

Dans ces 2 cat?gories y a plusieurs genres, mais tous doivent r?pondre ? un objectif principal : captiver le regard du spectateur du d?but ? la fin d'un film.

Qu'est ce que tu juge comme ?tant un bon livre? celui que tu as lu de A ? Z sans t'arreter, ou celui qui t'oblige ? une trop grande reflexion et dont on peut en d?duire que sa forme n'est pas probablement la + adapt??

 

Moi j'ai mon opinion la dessus on fait des films, des livres, des peintures (ou autres) pour les montrer. Si c'est pas le cas c'est de la branlette.

 

Y'en a des plus complexes, ceux qu'on a besoin de voir plusieurs fois pou ren saisir les subtilit?s (qui n'en font pas forc?ment un bon film, et pas non plus un film r?serv? a "l'?lite intellectuelle"...), y'a les films l?gers, qu'il faut voir une fois, dont on comprend de suite le sens mais dont on ne d?croche pas (mais qui ne sont pas forc?ement que des films taill?s pour Jean Claude Van Damme...)
j'aime pas trop le terme 'leger', un film qui se regarde facilement ne signifie aucunement qu'il n'est pas complexe et pointu dans sa r?alisation (Hitchcock toujours, o? absolument rien n'est gratuit, tu ne peux rien retir? sans rendre le film incompr?hensible)

 

Quand ? 'l'?lite intellectuelle', j'ai depuis longtemps apris ? m'en m?fier, elle n'est que tr?s rarement celle pr?sum?.

 

C'est juste une histoire de cat?gories de films, qu'on aime ou qu'on aime pas, mais je ne vois rien de pr?tentieux et de rabaissant dans ce que fait Lynch.

Je trouve tr?s simpliste de croire que le cinema est un "art plastique" qu'on se contente de seulem?ent regarder..

ben excuse moi mais si tu ne vois pas dans un ?cran de 15mx5m une oeuvre plasitique, on ne sera pas d'accord c'est certain...

 

La musique tient au moins 40% dans la r?ussite d'un film (imaginons un Requiem for a dream avec de la bonne techno, un Satr Wars avec du NTM... ^^", le sc?nario et psychologie des personnages presque tout le reste.
40%?! :blink: Ca ne genera m?me pas la lecture du film!

 

La qualit? de r?alisation passe en dernier pour moi. Je dirai meme plus, tous ces effets a la con qu'on nous sort ces dernieres ann?es, du genre cam?ras a 5000 metres, cam?ras rotatives et j'en passe, je m'en contrefous...

ben moi aussi sauf s'ils sont justifi?s et non gratuit, ce qui est rarement le cas dans les films de Lynch. (en opposition ? Hitchcock).

Edited by Voban

Share this post


Link to post
Share on other sites

Malgr? les d?buts muets du cin?, pas s?r effectivement que ?a se limite ? un art plastique... Le mickey-mousing, les voix off, les bruitages (etc) en font tout autant partie, et quasiment depuis le d?but. Pour compenser l'absence de sons on passait quand m?me des cartons... Et certains films muets ?taient jou?s avec orchestre dans les salles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ben moi aussi sauf s'ils sont justifi?s et non gratuit, ce qui est rarement le cas dans les films de Lynch. (en opposition ? Hitchcock).

 

Pour le moins paradoxal, car Hitchcok ?tait aussi fantasque, parfois un peu ?gotiste, et surtt il s'amusait ? auto-battre ses records, du genre la plus longue prise de vue, le plus gds nombre de plans, la grue la plus haute, etc. Juste pour son amusement personnel ou par d?fi, parfois... Ca n'emp?che pas bon nb de ces films d'?tre consid?r?s comme aboutis voire des chefs d'oeuvre.

 

Je vois pas tr?s bien en quoi Lynch se rapprocherait de cela. C'est pas vraiment le genre John Woo ni Tarantino, pas plus qu'il n'y a de d?bauche d'effets sp?ciaux surr?alistes ^^ Il s?me parfois des cl?s pas facile ? trouver par le spectateurs (rep?rer les cl?s bleus dans Mulholland Drive, il faut avoir le coup d'oeil ? la 1?re vision), certes. En quoi est-ce un probl?me finalement ?

 

Tu l'as mentionn?, c'est un art. Il est tout ? fait libre de r?volutionner son fontionnement et son expression, surtt qu'il d?livre bien des messages et raconte des histoires. Plus d?construites, ou justement construites d'une fa?on particuli?re. L'ambiance, la musique, la photo, tout participe ? son "oeuvre", ce qui n'est gu?re choquant. Lost Highway ou Elephant Man ne font gu?re dans la r?alisation outranci?re, superficielle et gratuite, par exemple.

 

Moi j'admire plut?t sa capacit? ? cr?er de vrais univers, auxquels on adh?re ou non... il n'y en a pas beaucoup de cin?astes comme ?a, et surtout pas en France. On peut dire ce qu'on veut du cin? US, mais il n'y a que l?-bas que l'on trouve une telle richesse de cr?ateurs au sens propre, de d?miurges en qq sorte ^^ Qui cr?ent justement de vrais univers personnels.

Edited by Lmarco

Share this post


Link to post
Share on other sites
Chouette! enfin un d?bat dans ce topic!

Ben pas tant que ca : y a les fictions et les films docus.

Dans ces 2 cat?gories y a plusieurs genres, mais tous doivent r?pondre ? un objectif principal : captiver le regard du spectateur du d?but ? la fin d'un film.

Qu'est ce que tu juge comme ?tant un bon livre? celui que tu as lu de A ? Z sans t'arreter, ou celui qui t'oblige ? une trop grande reflexion et dont on peut en d?duire que sa forme n'est pas probablement la + adapt??

 

Moi j'ai mon opinion la dessus on fait des films, des livres, des peintures (ou autres) pour les montrer. Si c'est pas le cas c'est de la branlette.

 

j'aime pas trop le terme 'leger', un film qui se regarde facilement ne signifie aucunement qu'il n'est pas complexe et pointu dans sa r?alisation (Hitchcock toujours, o? absolument rien n'est gratuit, tu ne peux rien retir? sans rendre le film incompr?hensible)

 

Quand ? 'l'?lite intellectuelle', j'ai depuis longtemps apris ? m'en m?fier, elle n'est que tr?s rarement celle pr?sum?.

 

ben excuse moi mais si tu ne vois pas dans un ?cran de 15mx5m une oeuvre plasitique, on ne sera pas d'accord c'est certain...

 

40%?! :blink: Ca ne genera m?me pas la lecture du film!

ben moi aussi sauf s'ils sont justifi?s et non gratuit, ce qui est rarement le cas dans les films de Lynch. (en opposition ? Hitchcock).

 

Je ne connais rien ou pas grand chose d'hitchcok a part les oiseaux ou psychose, donc je ne me permettrais pas de juger.

 

Ce que je lis ou ce que je regarde, c'est quelque chose qui me captive, soit par son univers, soit par sa capaict? a intriguer. Un film de Lynch m'intrigue au point d'avoir envie de terminer le film. Je ne peux pas l'expliquer, c'est comme ?a.

 

J'ai du mal a comparer un livre et un film, car le film justement permet d'user bien d'autres artifices pour capter son public...

 

 

Ton opinion sur le film et sa plastique, je sais pas, j'y adh?re pas, comme j'te disais plus haut, j'aime les beaux films, mais ces beaux films biens r?alis?s sont sublim?s par la prestation des acteurs, l'ambiance et le soucis du d?tail, aussi bien sc?naristique que visuel. Ces points sont indiscociables et contribuent selon moi et mes propres criteres, a faire un bon film.

 

Enfin, une sc?ne ou un objet, un d?tail qui n'a aucun rapport ou aucun but dans un film, je trouve ?a hum...comment dire... particuli?rement savoureux. La fa?on qu'a Lynch de perdre ses auditeurs(jle dis parce que c'est important^^)/spectateurs sans les abandonner totalement, moi j'aime beaucoup. Cest sur apr?s, on aime ou on aime pas. Mais j'ai du mal a comprendre qu'on ne puisse pas aller au bout d'un Mulholand Drive par exemple.

 

 

Voila, je suis loin tr?s loin d'etre un cin?file averti, alors soyez indulgeants si j'sors des conneries...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Malgr? les d?buts muets du cin?, pas s?r effectivement que ?a se limite ? un art plastique... Le mickey-mousing, les voix off, les bruitages (etc) en font tout autant partie, et quasiment depuis le d?but. Pour compenser l'absence de sons on passait quand m?me des cartons...

Sauf qu'on jugeait un film muet au nombre de cartons (intertitres). Moins il y en avait meilleur il ?tait.

 

 

Et certains films muets ?taient jou?s avec orchestre dans les salles.

pour masquer le plus souvent le vacarme ambiant. Rare ?taient les grosses productions qui b?nificiait d'une musique cr?e pour le film. Il a fallu attendre Ford et Keaton pour ca.

Edited by Voban

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour le moins paradoxal, car Hitchcok ?tait aussi fantasque, parfois un peu ?gotiste, et surtt il s'amusait ? auto-battre ses records, du genre la plus longue prise de vue, le plus gds nombre de plans, la grue la plus haute, etc. Juste pour son amusement personnel ou par d?fi, parfois... Ca n'emp?che pas bon nb de ces films d'?tre consid?r?s comme aboutis voire des chefs d'oeuvre.

Je ne suis absolument pas du tout d'accord avec ca. Il avait un vrai bagage technique et raffolait d'avanc?s dans ce domaines mais il ne les utilisait jamais gratuitement. C'est m?me totalement contraire ? ses r?alisations. Et chaque fois qu'il l'a fait ca a ?t? un ?chec regrett? (exemple le plus flagrant : La corde). C'est d'ailleur une raison pour laquelle il les utilisait principalement pour ses g?n?riques.

 

Il y a une citation que j'aime beaucoup de lui et qui r?sume a peu pr?s toute sa philosophie : ? une journaliste qui lui demandait s'il n'avait pas peur de g?rer l'?go d'une actrice r?put?e pour en avoir un surdimensionn?, il r?pondit simplement : "je ne fait pas de la direction d'acteur, je fais de la direction de spectateurs."

 

C'est simple et basique mais ca me parait ?tre l'essence m?me du cin?ma. (et pas que du cin?ma d'ailleurs)

 

Je vois pas tr?s bien en quoi Lynch se rapprocherait de cela. C'est pas vraiment le genre John Woo ni Tarantino, pas plus qu'il n'y a de d?bauche d'effets sp?ciaux surr?alistes ^^ Il s?me parfois des cl?s pas facile ? trouver par le spectateurs (rep?rer les cl?s bleus dans Mulholland Drive, il faut avoir le coup d'oeil ? la 1?re vision), certes. En quoi est-ce un probl?me finalement ?

ben ca g?ne un peu la compr?hension du film quand m?me... Je vois pas bien l'interet d'avoir ? amener le spectateur ? se poser la question du pourquoi du comment en plein millieu d'un film. Parce qu'? ce moment l? il est tout sauf dans le film.

 

Tu l'as mentionn?, c'est un art. Il est tout ? fait libre de r?volutionner son fontionnement et son expression, surtt qu'il d?livre bien des messages et raconte des histoires. Plus d?construites, ou justement construites d'une fa?on particuli?re. L'ambiance, la musique, la photo, tout participe ? son "oeuvre", ce qui n'est gu?re choquant. Lost Highway ou Elephant Man ne font gu?re dans la r?alisation outranci?re, superficielle et gratuite, par exemple.

C'est vrai pour Elephant Man, ca l'est quand m?me moins pour Lost Highway. Pis j'ai dit que c'?tait un art? je sais pas trop en fait, j'en appr?cie plus le c?t? artisanal que le c?t? artistique. C'est peut ?tre la que je fais la diff?rence.

 

Moi j'admire plut?t sa capacit? ? cr?er de vrais univers, auxquels on adh?re ou non... il n'y en a pas beaucoup de cin?astes comme ?a, et surtout pas en France. On peut dire ce qu'on veut du cin? US, mais il n'y a que l?-bas que l'on trouve une telle richesse de cr?ateurs au sens propre, de d?miurges en qq sorte ^^ Qui cr?ent justement de vrais univers personnels.
Si c'est pour creer un univers 'marque de fabrique' dont on exploite le filon jusqu'au bout autant se qualifier d'artisan plutot que d'artiste et accepter d'?tre moins pompeux et plus accessible. Je sais que tu aime la culture anglosaxonne mais en restant objectif, des 'univers' y en a aussi en Europe avec Kusturica et Jeunet par exemple qui eux sont pourtant compr?hensible. Edited by Voban

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne connais rien ou pas grand chose d'hitchcok a part les oiseaux ou psychose, donc je ne me permettrais pas de juger.

 

Ce que je lis ou ce que je regarde, c'est quelque chose qui me captive, soit par son univers, soit par sa capaict? a intriguer. Un film de Lynch m'intrigue au point d'avoir envie de terminer le film. Je ne peux pas l'expliquer, c'est comme ?a.

 

J'ai du mal a comparer un livre et un film, car le film justement permet d'user bien d'autres artifices pour capter son public...

Ton opinion sur le film et sa plastique, je sais pas, j'y adh?re pas, comme j'te disais plus haut, j'aime les beaux films, mais ces beaux films biens r?alis?s sont sublim?s par la prestation des acteurs, l'ambiance et le soucis du d?tail, aussi bien sc?naristique que visuel. Ces points sont indiscociables et contribuent selon moi et mes propres criteres, a faire un bon film.

 

Enfin, une sc?ne ou un objet, un d?tail qui n'a aucun rapport ou aucun but dans un film, je trouve ?a hum...comment dire... particuli?rement savoureux. La fa?on qu'a Lynch de perdre ses auditeurs(jle dis parce que c'est important^^)/spectateurs sans les abandonner totalement, moi j'aime beaucoup. Cest sur apr?s, on aime ou on aime pas. Mais j'ai du mal a comprendre qu'on ne puisse pas aller au bout d'un Mulholand Drive par exemple.

Voila, je suis loin tr?s loin d'etre un cin?file averti, alors soyez indulgeants si j'sors des conneries...

Si tu connais mal Hitchcock, je peux te conseiller les entretiens hitch-truffaut! un r?gal (vendu une fortune prend le en biblioth?que) Ca se lit comme une musique de cocorosie... :whistling: et c'est une vraie le?on de cin?ma entre un r?alisateur et un ?crivain qui pense faire des films en joignant des illustrations cin?matographiques au r?cit d'une voix off.

 

Entre un ?crit et un film m?me si les moyens diff?rent la finalit? reste la m?me : captiver le lecteur ou spectateur, non?

 

Sur le dernier point ca peut ?tre une d?marche interressante et ton point de vue se d?fend mais je suis born?, quand je me perd dans un film je pense tout du long "qu'elle connerie, c'est mal fouttu" et je d?croche en ne regardant plus que les d?fauts.

Edited by Voban

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne suis absolument pas du tout d'accord avec ca. Il avait un vrai bagage technique et raffolait d'avanc?s dans ce domaines mais il ne les utilisait jamais gratuitement. C'est m?me totalement contraire ? ses r?alisations. Et chaque fois qu'il l'a fait ca a ?t? un ?chec regrett? (exemple le plus flagrant : La corde). C'est d'ailleur une raison pour laquelle il les utilisait principalement pour ses g?n?riques.

 

On m'aurait donc menti pendant mes cours de cin? ^^ Je ne nie pas le bagage technique et le reste, mais je soulignais juste que ct p-e pas l'exemple le plus pertinent vu sa tendance ? tenter des "coups" techniques improbable ou ? se lancer des d?fis...

 

ben ca g?ne un peu la compr?hension du film quand m?me... Je vois pas bien l'interet d'avoir ? amener le spectateur ? se poser la question du pourquoi du comment en plein millieu d'un film. Parce qu'? ce moment l? il est tout sauf dans le film.

 

Si c'est pour creer un univers 'marque de fabrique' dont on exploite le filon jusqu'au bout autant se qualifier d'artisan plutot que d'artiste et accepter d'?tre moins pompeux et plus accessible. Je sais que tu aime la culture anglosaxonne mais en restant objectif, des 'univers' y en a aussi en Europe avec Kusturica et Jeunet par exemple qui eux sont pourtant compr?hensible.

 

Toi qui a plut?t commenc? dans les arts graphiques, est-ce que tu trouves tous les peintres, sculpteurs, dessinnateurs (etc), lisibles et compr?hensibles ? Ils ont un univers, un message, et le destinataire pourra toujours comprendre de travers. La diff?rence avec Hitchcock c'est sans doute qu'il divertit (majoritairement), l? o? Lynch livre une vision de son esprit. Est-ce le r?le d'un cin?aste ? Il me semble, sans pour autant que ?a deviennne de l'auto-masturbation sur ?cran. Est-ce si inint?ressant de se lancer dans l'univers d'un artiste (au sens tr?s large), je crois pas. On peut s'y perdre, ne pas comprendre, ?tre surpris, d?rang?... comme l'on peut tout simplement suivre le fil d'une histoire qui va de A ? Z de fa?on lin?aire.

 

Pour moi le cin?ma va plus loin que raconter une histoire, de part sa nature il cr?e une ambiance. A la base, ?tre plong? dans une salle noire, avoir de la musique, des images plus grandes que nous, ?a plonge forc?ment dans autre chose. C'est comme ?tre domin? par une peinture de 15m de largeur, bravo ? celui qui en un regard en embrasse la complexit? et les moindres d?tails.

 

En dehors de son montage, Lynch me semble pas poser de probl?mes particuliers. Ca peut d?router, mais c'est un risque assum? je pense. La simplicit? etc c'est bien, mais ?a peut vite devenir chiant ou trop lisse. J'ai beau avoir fait un m?moire sur le Film Noir, c'est trjrs A puis B puis C puis D. On prend chaque genre cin?matographique ou bon nb de r?alisateurs et ils ont tous leur parcours st?r?otyp? sans surprise. J'aurais du mal ? ne pas souligner les efforts de certains pour briser tout ?a par le montage, la narration ou qq effets visuels.

 

Pour moi Lynch a une vraie dimension artistique et m?me d?miurge comme je le disais. Il cr?e tout, la musique, la r?a, la photo, les personnages, la narration et le montage cr?ent qqch d'unique, qui colle totalement. Qd on regarde Elephant Man, pas un d?tail ne casse l'atmosph?re ou ne semble pas coh?rent (je dirais bien harmonieux, mais dans un tel film, arf). Pareil pr Mulholland o? tout baigne de myst?re, de sensualit? sombre, et bien d'autres choses. D'un bout ? l'autre.

 

Moi j'appr?cie une histoire racont?e, mais j'admire p-e encore plus qq qui m'extirpe de mon si?ge et me jette dans un univers, dans une bulle. Ca peut marcher avec des "conneries" de films de guerre o? on aurait presque envie de sortir le casque ^^ Mais c surtt effarant de g?nie chez certains. Lynch fait partie pour moi de ceux qui touchent au g?nie (fou ou pas, r?ussi ou non), dans le sens o? il a cette facult? tr?s rare ? cr?er.

 

Hitchcok a du g?nie, mais ?a pourrait ?tre nous, en train de mater un voisin ou de nous faire trucider dans un motel ^^ Lynch transporte, pour moi elle est l? la diff?rence. Il transporte qqpart (et pas tout court, car l? c'est selon nos go?ts), et on adh?re ou pas. Sa fibre artistique a tjrs ?t? l?, avant comme en dehors du cin?. Effectivement j'ai ptet ?t? loin sur les non US, car Cocteau j'admire La Belle et la B?te, qui me scotche par sa facult? ? cr?er cet univers, et surtt le rendre cr?dible ? mes yeux. Les bras dans les murs, ?a para?t tellement "logique", "normal", tr?s fort ^^

 

Je peux parfois prendre plus de plaisir ou ?tre bouscul?, par un univers, une ambiance.... sans avoir de suite tt compris ou malgr? une histoire faible.

 

Mais apr?s c'est une vision globale... Je pense pareil en litt?. J'appr?cie tjs un auteur qui ose tout bousculer. Que ce soit Sarraute ou Brett Easton Ellis. Un livre qui ne s'?crit plus avec des chapitres ? la suite, de la ponctuation acad?mique (etc), c'est ?a aussi la cr?ation. Car oui, pour moi le cin?ma est par ?vidence de la cr?ation, donc un art. L? on diff?re, j'y vois bien plus qu'un simple artisanat. Je pr?f?re le g?nie controvers? ? l'artisan poliss? ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites
On m'aurait donc menti pendant mes cours de cin? ^^ Je ne nie pas le bagage technique et le reste, mais je soulignais juste que ct p-e pas l'exemple le plus pertinent vu sa tendance ? tenter des "coups" techniques improbable ou ? se lancer des d?fis...
Oui sauf que sa filmographie d?bute en entre 1922 (Number thirteen) et se termine en 1980 (The short night). Entre deux il passe la transition du muet au parlant (et il est le seul avec Chaplin), et profite des ?volutions de cam?ra. C'est normal que sur 63 films il y ait du d?chet. Mais lui m?me l'admet. Il n'en conserverait volontiers pas plus d'une dizaine. (Suspicion, Shadow of a doubt, Notorious, Rear windows, The man who knew too much, Vertigo, Psycho, North by Northwest, The birds, et Marnie)

 

Toi qui a plut?t commenc? dans les arts graphiques, est-ce que tu trouves tous les peintres, sculpteurs, dessinnateurs (etc), lisibles et compr?hensibles?
Moi j'ai quitt? ce millieu parce qu'il me faisait devenir nihiliste (et je consid?re encore aujourd'hui que l'histoire de l'art s'arrete au Dadaisme) alors je sais pas si ma r?ponse sera tr?s pertinente... ^^

 

Ils ont un univers, un message, et le destinataire pourra toujours comprendre de travers. La diff?rence avec Hitchcock c'est sans doute qu'il divertit (majoritairement), l? o? Lynch livre une vision de son esprit. Est-ce le r?le d'un cin?aste ? Il me semble, sans pour autant que ?a deviennne de l'auto-masturbation sur ?cran. Est-ce si inint?ressant de se lancer dans l'univers d'un artiste (au sens tr?s large), je crois pas. On peut s'y perdre, ne pas comprendre, ?tre surpris, d?rang?... comme l'on peut tout simplement suivre le fil d'une histoire qui va de A ? Z de fa?on lin?aire.
Je trouve cette d?marche trop nombriliste. Il devrait se projetter ses productions en priv? si le but n'est pas de les partager... Je crois pas au 'myst?res de l'artiste' et toutes ses conneries l?. Blablater sur le fond pour justifier la pauvret? de la forme je connais un peu, je suis un peu pass? par l?. N'?tant pas un gros bosseur, je me d?brouillait pas trop mal. ^^

 

edit : je pr?f?re le verbe captiver ? celui de divertir que je trouve trop p?joratif.

 

Pour moi le cin?ma va plus loin que raconter une histoire, de part sa nature il cr?e une ambiance. A la base, ?tre plong? dans une salle noire, avoir de la musique, des images plus grandes que nous, ?a plonge forc?ment dans autre chose. C'est comme ?tre domin? par une peinture de 15m de largeur, bravo ? celui qui en un regard en embrasse la complexit? et les moindres d?tails.
Une peinture de 15m de large n'est pas quelque chose de minutieux que l'on zieute sans recul. Je sais qu'en France les mus?es sont souvent inadapt?s aux oeuvres (merci les arch?ologues de l'art de l'?cole du Louvre) mais faudrait pas que ca en devienne une r?f?rence. m'enfin c'est HS.

 

La simplicit? etc c'est bien, mais ?a peut vite devenir chiant ou trop lisse.
C'est un point de vue que je ne partage ?videment pas tu l'auras compris.

 

J'ai beau avoir fait un m?moire sur le Film Noir, c'est trjrs A puis B puis C puis D.
comprends pas.

 

Effectivement j'ai ptet ?t? loin sur les non US, car Cocteau j'admire La Belle et la B?te, qui me scotche par sa facult? ? cr?er cet univers, et surtt le rendre cr?dible ? mes yeux. Les bras dans les murs, ?a para?t tellement "logique", "normal", tr?s fort ^^
Ha bah l? tu me fais plaisir! :banana: C'est un de mes films pr?f?r? esth?tiquement parlant (avec Ivan le terrible). Avec une lumi?re d'Alekan plus que parfaite.

 

Je peux parfois prendre plus de plaisir ou ?tre bouscul?, par un univers, une ambiance.... sans avoir de suite tt compris ou malgr? une histoire faible.
Ouais mais la belle et la b?te c'est vraiment tr?s tr?s beau. J'ai un d?but d'?rection sur chaque plan. Heureusement qu'ils ne sont pas trop long! ^^

 

Mais apr?s c'est une vision globale... Je pense pareil en litt?. J'appr?cie tjs un auteur qui ose tout bousculer. Que ce soit Sarraute ou Brett Easton Ellis. Un livre qui ne s'?crit plus avec des chapitres ? la suite, de la ponctuation acad?mique (etc), c'est ?a aussi la cr?ation. Car oui, pour moi le cin?ma est par ?vidence de la cr?ation, donc un art. L? on diff?re, j'y vois bien plus qu'un simple artisanat. Je pr?f?re le g?nie controvers? ? l'artisan poliss? ^^
tu penses quoi d'Angot et Houellebeck par exemple? Edited by Voban

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...