Jump to content

bellamy

Membres
  • Content Count

    323
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

bellamy last won the day on March 13 2011

bellamy had the most liked content!

About bellamy

  • Rank
    Stadier

Previous Fields

  • Joueur(s) lensois préféré(s)
    Tahina Randriamananantoandro
  1. En fait, il est juste à la station service du coin.
  2. Tiens, j'ai vu l'épisode de Misfits dont cette scène est tiré, et c'est effectivement une scène très sympa : http://bit.ly/tHDxSD
  3. C'est bon un petit rappel de temps en temps. Il partait pleins d'espoirs, de rêves...
  4. Même si Shinawatra a impulsé une dynamique positive, l'apport des natifs d'Abou Dabi a fait entrer City dans une nouvelle dimension. Les dépenses ont doublé si ce n'est triplé. Très peu ont survécu à cette nouvelle ère. Concernant la formation, elle a beau être bonne, aucun (il me semble) ne fait parti de l'effectif actuel.
  5. Tu as raison, il convient d'être précis. J'ai mis dans le même sac le Qatar et les E.A.U du fait de leur ressemblance. C'est à dire des pays qui ne doivent leur salut que grâce à leur manne pétrolière ou/et gazière et qui se situent dans le même coin géographiquement.
  6. Les rachats par des Qataris ou au moins venant d'EAU sont récents et ne concerne pas tant de club que cela. Juin 2008: Man City (5ème la première année, 3ème la seconde, actuellement premier) Juin 2010: Malaga (11ème la première année, actuellement cinquième. Juin 2011: PSG (actuellement 6ème avec un match en moins) Avril 2011: Getafe (actuellement 17ème avec un point et un match de retard) Encore un peu tôt pour parler de ligue des champions, sauf pour City qui y sont parvenus sous deux ans, donc pas si mal. En Angleterre, ce sont surtout des américains (Liverpool, United, Aston Villa) et des indiens (Blackburn et QPR). Mais aussi un russe (Chelsea). Et, bien sûr, City. En Italie, ce ne sont que des italiens, avec, peut-être, quelques participations étrangères.
  7. Il faut bien partir de quelque part. Cependant, je crois fortement en la possibilité d'une mise sous tutelle voir d'une nationalisation (l'Angleterre n'a-t-elle pas nationalisée la Northen Rock, l'Islande la IceSave?). C'est fort probable que les banques n'aient d'autre choix au vue de leur exposition aux dettes européennes, mais aussi, encore et toujours, aux subprimes. Par ailleurs, il faut bien dire que ce qui ressort des problèmes actuels, c'est l'absence de réponses. Aujourd'hui, personne n'a de solutions, d'où la multiplication des théories, hypothèses et autres prédictions. Nous sommes, on peut le dire, dans l'ignorance la plus totale sur ce qu'il va se produire, d'où l'inquiétude sur les marchés, chez les politiques et chez les économistes. On voudrait qu'ils osent avouer qu'ils ne savent pas ce qu'il faut faire, cependant, cela créerait davantage de problèmes, avec des faillites en série et une crise de 29 bis. La question qu'on doit se poser est de savoir combien de temps cette imposture des fausses réponses durera? Car le jour où ça arrivera, on pourra tous aller pleurer et se trouver un bout de terrain en Corrèze et faire pousser ses propres légumes et élever nos moutons.
  8. Un rachat permettrait à Lens, à la ville de Lens, de créer des emplois, d'attirer des touristes, de voir la collecte d'impôt progresser. Cela permettra à la ville d'investir dans les infrastructures, dans des logements décents et de rénover les vieux logements sociaux. Un investissement comme celui ci ferait baisser le chômage. La ville aurait plus de moyen pour la police, pour les écoles, bref, pour les services publics. Je pense que les lensois au chômage serait heureux de travailler à la construction d'un ou plusieurs hôtels, de travailler dans un hôtel rempli plus fréquemment. Mais plus que cela, les boutiques et autres restaurants auront une clientèle plus importante et donc l'obligation de recruter et de pourquoi pas agrandir leur commerce. A l'échelle d'une ville comme Lens, un investissement massif serait considérable pour toute sa population. De fait, dire non à de l'argent étranger, c'est dire non au développement et à l'amélioration de la vie au quotidien des habitants de Lens. Je pense que résumer un club à sa seule existence, c'est oublier les personnes qui en vivent, qui en profitent et qui en payent les mauvais résultats par une baisse de revenus. Quand le club descend, c'est toute sa population qui en paie les frais, supporters ou non. Il ne faut pas oublier que derrière un nom se cache une ville et une population. Ce n'est simplement le Racing Club de, c'est le Racing Club de Lens.
  9. Non non, vous ne rêvez pas, le racing club de Lens est en passe d'être racheté, et ce, avant que la saison ne se termine. En effet, vous n'êtes pas sans savoir que les banques ont quelques difficultés, que dis-je, elles sont dans la mer** jusqu'au cou, dont le Crédit Agricole. Ces banques risquent la faillite, cela signifie une nationalisation, une mise sous tutelle ou un rachat. Et, que ce passera-t-il dans ces trois cas? Les nouveaux propriétaires chercheront avant tout à dégager des liquidités en vendant ce qu'ils peuvent, Lens en fera fort probablement partis. De fait, qui pourra racheter les parts du Crédit Agricole, soit 50-60% du club, près de 20m€? Martel? Non, si cela avait été possible, il serait toujours majoritaire. Par conséquent, il est fort probable que le club change de main et dégage, par la même occasion, Martel. Dans l'histoire, le stade risque d'en payer les frais. A part, bien sûr, si le nouveau propriétaire souhaite investir dans le club. Cas fort probable. Pourquoi? Car Lens dispose d'un stade important, d'un centre de formation, d'un centre d'entraînement, d'un soutien populaire et d'une certaine reconnaissance au niveau national. De plus, le Crédit Agricole devra peut-être brader ses parts. Ce qui signifie qu'un investisseur peut tout à fait racheter le club à peu de frais, en ayant une base solide, et donc, investir dans des joueurs et uniquement des joueurs. Autre signe annonciateur, le PSG vient tout juste d'être racheté par un Qatari, ce qui signifie que d'autres milliardaires vont tenter de mettre la main sur d'autres clubs français. Sur quoi je me base? Sur l'Angleterre, ça a commencé par Chelsea, puis United, Liverpool, City... En Espagne, Santander, Malaga et Getafe. Un club seul ne peut relancer un championnat et le rendre attractif, il y a un besoin de concurrence. Une concurrence qui passe par le rachat d'autres clubs français, au moins deux et pourquoi pas trois. Vous allez me dire, pourquoi acheter Lens quand on peut acheter des clubs comme Lille, Lyon ou encore Bordeaux? Parce que Lille est bloqué par son stade pendant 30 ans, ce qui signifie peu de recette pour le futur acquéreur, Lyon possède des investisseurs déjà importants et de projet conséquent pour les prochaines années, tandis que Bordeaux a M6 comme propriétaire. Concernant Lens, pas cher et géographiquement intéressant, entre Paris, Londres et Bruxelles, et, il faut le dire, le côté populaire du club peut apporter du crédit au futur acquéreur, je pense à un Qatari en mal de reconnaissance et passant pour élitiste, et ce, avant une coupe du monde qui devra apporter la gloire au pays. Voila, j'en ai fini avec cette prédiction/fiction/rêverie (appelez cela comme vous voulez en fait). Bien à vous!
  10. Bon, ben ça sent le départ d'Aurier tout ça.
  11. Pas sûr que le Brésil soit moins dangereux. Mais bon, après Lucho, on se dit qu'il ne fait pas bon vivre à Marseille.
×
×
  • Create New...