Jump to content

[5] Christopher Wooh


Recommended Posts

Poste : Défenseur 
Nationalité : France
Date de naissance : 18 septembre 2001
Taille : 1m 90
Poids : - - kg
Lieu de naissance : Louvres
Date d'arrivée : 2021
International : -

Repères Carrière :
2018-2021 - Nancy
2021-2022 - RCLens

Nombre de matchs à Lens : -
Nombre de buts : -

Fin de contrat en Juin 202? 

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Il est porteur d’espoir. Première recrue annoncée de l’été, Christopher Wooh s’applique pour s’intégrer le plus vite possible dans le groupe et le jeu lensois. Habitué à jouer dans différents secteurs de la défense, le joueur de 19 ans a faim de réussir. Rencontre.

Christopher, vous êtes l’un des petits nouveaux de l’équipe, tout se passe bien ?

Oui au top, c’est peut-être cliché mais ici, on me fait sentir comme chez moi. Tout le monde est venu me voir. Ça ne fait que quelques semaines que je suis là et pourtant, j’ai l’impression que ça fait déjà trois mois. Tout le monde est très ouvert, c’est super.

Vous connaissiez déjà quelques joueurs non ?

Oui chez les jeunes surtout ! David (Pereira Da Costa), Adam (Oudjani) et Boubakar aussi (Camara, prêté au Mans). On se connaît depuis longtemps, je me souviens qu’il y avait quelques rencontres en catégories jeunes où on se retrouvait ensemble sur le terrain. On avait d’ailleurs discuté avec Bouba’ avant mon arrivée à Lens.

Ça vous a conforté dans votre choix d’arriver dans ce club ?

Oui, notamment, mais le projet en lui-même me correspond. C’est un tout on va dire. Il y avait de la sollicitation mais j’ai eu un meilleur feeling ici.

Un mot pour décrire votre première prise de contact avec vos collègues de la défense ?

Je dirai la bienveillance. Ils sont accueillants et je sens qu’ils sont là pour m’aider. Je ne prétends pas tout savoir à mon âge, ce serait une grave erreur. Donc je travaille, j’apprends et surtout j’apprends des autres.

Vous allez évoluer dans une défense à trois. Normalement, vous connaissez un peu les rouages de ce système ?

C’est vraiment quelque chose que j’ai découvert sur le tard avec Nancy. Avant, je n’avais jamais joué à trois en défense. Mais quand j’ai rejoint l’équipe première en deuxième partie de saison, il a fallu assimiler ce truc-là. Sauf qu’à Nancy, on ne ressortait pas avec le ballon. Et à Lens, c’est différent. Je sens que je vais rapidement m’améliorer.

On sait aussi que vous êtes plutôt à l’aise sur les côtés ou dans l’axe mais vous, qu’est-ce que vous préférez ?

Plutôt axial gauche, mais l’axe me convient aussi.

Où vous situez-vous dans votre propre marge de progression ?

Je sais que j’ai du travail psychologique à faire. La concentration, le fait d’être focus tout le temps, c’est ce qu’il me manque je pense. Parfois je suis assez irrégulier et je suis très critique envers moi-même. Je sais que ça passe par l’expérience, mais j’ai pas mal de points à gagner sur ce sujet. Et puis tactiquement, je bosse notamment sur les sorties de balle. Mais ça va, j’avance, parfois je m’étonne moi-même (rires).

Où en êtes-vous physiquement dans cette préparation ?

En fait, c’est ma première préparation en pro ! L’été dernier, j’étais avec la réserve de Nancy. Là, je monte en puissance. J’ai une morphologie qui fait que j’ai besoin de temps pour tout relancer.

Vous avez peut-être une idole d’ailleurs ? Quelqu’un qui vous inspire ?

J’aime beaucoup Thiago Silva, c’est quelqu’un qui joue énormément avec sa tête. Moi, je joue beaucoup avec le physique, on est totalement opposé. C’est pour ça que j’observe beaucoup son jeu.

Et le stade Bollaert alors ? Qu’est-ce qu’il vous inspire ?

(Sourire) C’est… Oui, j’ai vu des vidéos alors forcément… Et puis je suis même déjà allé en tribune. C’était un Lens – Arles Avignon, j’y étais parce que mon tout premier coach, Michaël Deligne, était du coin. J’avais déjà une petite attache on va dire !

La Ligue 1 à 19 ans, c’était prévu dans le plan de carrière ?

Ah ça, je ne sais pas (rires) mais je ne me mets pas de pression. La Ligue 1, c’est du football, je sais m’adapter, je suis dans l’optique de toujours viser haut. Et quand je dis de jouer sans pression ce n’est pas d’être tranquille ou nonchalant. C’est surtout de jouer comme quand on était petit. En gros, je vais tout donner. Je sais aussi que le foot va vite. Tu vas faire un bon match, tu es le roi du monde et puis tu rates le suivant et on te descend plus bas que terre. Pas de pression, je suis bien entouré.

Des objectifs en tête ?

Être titulaire le plus souvent possible, gagner ma place. Après, collectivement, il faut viser le plus haut possible. On jouera avec le cœur.

https://www.lavenirdelartois.fr/121250/article/2021-07-23/christopher-wooh-ici-je-vais-rapidement-m-ameliorer

Link to post
Share on other sites
  • Teddy changed the title to [5] Christopher Wooh

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...