Jump to content

Recommended Posts

  • Replies 1.1k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bonsoir à tous,  Inutile de débattre de la date de reprise du championnat, de la possibilité de finir ou non pour le 30 juin, où des conséquences économiques pour les clubs si on ne va pas au bou

Encore une victoire de Canard.  C'était couru. J'aurais dû parier de l'argent. 

Combien de décès pour les moins de 40 ans? Qui plus est chez les sportifs en pleine force de l'âge ? Le huis clos pourquoi pas. Décaler des matchs si des joueurs sont touchés, admettons. Annuler des c

Posted Images

Vla jean mimi 😂😂😂😂

LIGUE 1 : LES DÉTAILS DU PROJET D'AULAS POUR LA FIN DE SAISON 

April 29, 2020 20:20

Alors qu'il a déjà proposé l'idée de play-offs, Jean-Michel Aulas en a dit un peu plus sur son projet pour terminer la saison.

 

 

Jean-Michel Aulas, le président de l'OL a une idée en tête et il ne veut pas la lâcher. Mardi, le Premier Ministre Edouard Philippe a annoncé la fin de la saison pour les clubs de football français. Et si la décision a été saluée par beaucoup, Jean-Michel Aulas désire lui terminer la saison sur un format court en s'appuyant sur un système de play-offs. Ce mercredi L'Equipe a donné plus de précisions sur cette idée. En effet, le président de l'OL aurait envoyé un document de 23 pages à la Ligue afin de justifier la tenue de son idée en juillet ou en août. Ce document aurait également été envoyé à Noël Le Graët, le président de la FFF, et à Giorgio Marchetti, le directeur des compétitions de clubs de l'UEFA.

TROIS PHASES DANS LE FORMAT IMAGINÉ PAR AULAS, LE PSG POURRAIT LUTTER POUR LE TITRE

 

« Pour le titre de champion et les qualifications européennes, un format de play-offs peut se jouer en 3 phases », détaille le chef de l'OL. La phase 1 (trois matches à élimination directe) entre « les équipes classées entre la 10e et la 15e place à la J28 (la 28e journée, qui n'a pas été disputée en intégralité) » donnerait trois qualifiés pour la suite. La phase 2 (12 matches en tout avec quatre poules de trois équipes) donnerait huit qualifiés pour la phase 3, « un tournoi à élimination directe, dont le vainqueur est sacré champion de France, le finaliste est qualifié en Ligue des champions. Le vainqueur de la petite finale est classé 3e et le perdant de la petite finale est 4e et qualifié en Ligue Europa. »


Dans le plan de play-offs de Jean-Michel Aulas, les quatre premiers du classement actuel, Paris, Marseille, Rennes et Lille, seraient classés en tant que têtes de série lors de la phase 2 et ne pourraient donc s'affronter que lors de la phase 3. Bien que leader avec 12 points d'avance au classement, le PSG pourrait donc lutter pour le titre. Aulas a par ailleurs assuré que « la saison 2019/2020 doit se terminer en août sous peine de créer un choc économique dont beaucoup de clubs ne pourront se remettre. Le football doit innover et ne pas céder à la facilité de prendre une décision administrative injuste et qui créera un risque juridique majeur. »

 

Link to post
Share on other sites

Tu croit que président de la fédération italienne à son mot à dire. 

Si le gouvernement italien dit basta... Il aura rien à dire. 

L'Italie et la GB vont arrêter. On parle de 40000 morts en GB, plus l'épidémie de kawasaki qui touchent les enfants.. Et qui arrive en île de France d'ailleurs. 

Edited by lensois34
Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, lensois34 a dit :

Tu croit que président de la fédération italienne à son mot à dire. 

Si le gouvernement italien dit basta... Il aura rien à dire. 

L'Italie et la GB vont arrêter. On parle de 40000 morts en GB, plus l'épidémie de kawasaki qui touchent les enfants.. Et qui arrive en île de France d'ailleurs. 

Bien évidemment que si l'autre se met à dos le gouvernement. Ils feront tout pour ne pas que ce reprenne en interdisant les matchs jusqu'en septembre par ex

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, lensois34 a dit :

 

Et ça sera pas plus compliqué la saison prochaine. 2 descentes à 20,ou 4 à 22.

 

Révise tes probabilité alors car c'est pas du tout pareil 2 pour 20 ou 4 pour 22... 

Dans le premier cas c'est 1 "chance" sur 10 alors que dans le deuxième c'est 1 chance sur 5,5....

Link to post
Share on other sites

Ces embrouilles entre dirigeants de L1 ne nous concernent pas vraiment et d'ailleurs c'est surtout Aulas qui cherche à envoyer son club en coupe d'europe par tous les moyens. Encore une fois, la seule chose qui m'intéresse ce sont les montées/descentes, j'attends qu'on me dise clairement si oui ou non il y en aura. Que machin ou truc fasse l'EL ou non la saison prochaine, je m'en fous.

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, lensois34 a dit :

Tu croit que président de la fédération italienne à son mot à dire. 

Si le gouvernement italien dit basta... Il aura rien à dire. 

L'Italie et la GB vont arrêter. On parle de 40000 morts en GB, plus l'épidémie de kawasaki qui touchent les enfants.. Et qui arrive en île de France d'ailleurs. 

https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/04/29/coronavirus-215-000-morts-dans-le-monde-plus-d-americains-tues-que-dans-la-guerre-du-vietnam_6038069_3244.html

 

C'est 26 000 au Royaume-Uni, Jean Valjean! 

Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, lensois34 a dit :

Et ils n'ont pas compter les morts en maison de retraite, ephad ou encore à domicile.. 

Renseigne toi mieux merci. 

  • Bilan revu à la hausse au Royaume-Uni

Le bilan de la pandémie au Royaume-Uni a brutalement augmenté à 26 097 morts mercredi, soit le deuxième plus lourd en Europe après l’Italie, du fait de l’inclusion des maisons de retraite, expliquent les autorités sanitaires britanniques dans un communiqué.

« Les chiffres d’aujourd’hui ont été révisés rétrospectivement par Public Health England (PHE) depuis le premier décès enregistré le 2 mars 2020 afin d’intégrer de nouvelles sources. Cela porte le nombre de décès au Royaume-Uni à 26 097 du 2 mars au 28 avril, dont 765 nouveaux décès dans les vingt-quatre heures précédant le 28 avril à 17 heures. »

 

 

Link to post
Share on other sites

Mais bien sûr la France a 9000 morts en hepad et la GB en a même pas la moitié. 

La réalité des chiffres est très loin de la réalité.. A oui l'inde à moins de 1000 morts pour 1 milliard 200 millions d'habitant mais bien sûr.. 

Et la Chine n'a pas menti sur ses chiffres.. 

Peu me traiter de tocard mais la réalité est tout autre. 

Et puis maintenant on compte les morts du covid comme simple pneumonie pour ne pas gonfler les chiffres et justifie un deconfinement rapide. 

 

 

Edited by lensois34
Link to post
Share on other sites
à l’instant, lensois34 a dit :

Mais bien sûr la France a 9000 morts en hepad et la GB en a même pas la moitié. 

La réalité des chiffres est très loin de la réalité.. A oui l'inde à moins de 100 morts pour 1 milliard 200 millions d'habitant mais bien sûr.. 

Et la Chine n'a pas menti sur ses chiffres.. 

Peu me traiter de tocard mais la réalité est tout autre. 

Et puis maintenant on compte les morts du covid comme simple pneumonie pour ne pas gonfler les chiffres et justifie un deconfinement groupe. 

 

Ça c'est autre chose. Si c'est bidon pour eux ça l'est certainement pour tout le monde. 

41000 c'était un chiffre balancé par le financial Times y'a 8 jours, et ça n'a pas été validé. Ça sort d'où ? Tu crois à tout ce qui t'arrange, moi je me range derrière les chiffres officiels. 

Comment peuvent ils savoir si les gens décédés chez eux le sont du covid ou non? 

On peut revoir tous les chiffres, les morts pendant la guerre, les manifestants selon la police ou selon ma grand-mère. 

Le Royaume Uni ne prendra pas une décision selon un article du financial times mon coco. D'ailleurs, ils sont toujours aussi laxistes au niveau des règles des confinement malgré tes chiffres sortis il y a 8 jours.. Pourquoi ? Et pourquoi changeraient ils subitement de façon de faire pour le foot ? 

C'est pas encore gagné qu'ils arrêtent le championnat.

Là où je te rejoins, et je l'avais dit au début, c'est que la décision prise par le 1er pays du Top 5 Européen pourrait inciter les autres à le copier. 

Le problème c'est l'Allemagne. Ils ont peu de mortalité et veulent reprendre. S'ils reprennent, ça fera des émules. S'ils ne reprennent pas car le virus semble repartir là bas, personne ne reprendra. 

En France s'ils repoussent leur réunion , c'est peut-être aussi parce qu'ils attendent que ça bouge dans les autres pays. Nos dirigeants du foot sont des pleutres. 

 

Link to post
Share on other sites

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/selon-le-financial-times-le-virus-aurait-fait-plus-de-40-000-morts-au-royaume-uni_2124448.html

Voila un journal sérieux et respecté.. 

Moi les gouvernement qui invente tout et n'importe quoi.. 

Les masques servaient à rien il y a 1mois...soit disant.. 

Donc je préfère croire certain media... Et je parle pas du sun non plus. 

L'Allemagne est très peu impacte et à des capacités hospitalière la plus performante d'Europe. 

La PL ne reprendra pas. Car ils ont une semaine de décalage, le nombre de contamination reste encore élevé. 

Sans compter la nouvelle alerte qui touche les enfants avec la maladie de kawasaki.. Qui certe n'est pas encore prouve maus pourrait avoir un lien avec le covid-19. 

Une mutation du virus pour s'adapter à un autre porteur qu'est l'enfant. 

Donc le foot je pense qu'ils en ont rien à cirer. 

En Italie lors d'un sondage 3 sur 4 des supporters ne veulent pas une reprise. Au RU ça sera pas mieux. 

La ligue est pathétique. De la tour est inutile.. Elle prendra aucune décision. 

Le gouvernement ne prendra pas la responsabilité de l'après confinement. Il faudra prendre ses responsabilités. 

Et plus la décision sera tardive. Plus il sera plus compliqué de régler les souci financiers et de préparer la suite. 

 

 

 

Edited by lensois34
Link to post
Share on other sites
Citation

Arrêt des Championnats : des sponsors en plein doute
L'arrêt des Championnats va laisser des traces du côté du sponsoring des clubs. Entre demandes de compensation financière ou arrêts des partenariats pour la saison prochaine, l'heure est à l'inquiétude.
 
Ils dépensent d'ordinaire des milliers - voire des millions - d'euros chaque saison pour associer leur marque à celle d'un club. Alors quand le Championnat se voit arrêté, à dix journées de la fin, sans reprise officielle avant le mois d'août, certains sponsors voient rouge. Notamment parce que la valorisation de leur investissement a été dégradée par la suspension des compétitions liée à la pandémie de Covid-19.

Autre (gros) hic ? Certaines entreprises sponsors se retrouvent, elles-mêmes, touchées de plein fouet par la crise économique, résultat de l'épidémie. Alors les problématiques sont nombreuses du côté des partenaires : soutenir les clubs jusqu'au bout ? Demander une compensation ? Suspendre ou ne pas renouveler un partenariat en cas de mauvaise santé financière de l'entreprise ?

« Nous avions constaté, après la crise financière de 2008, une baisse de 30 % des partenariats sportifs, alors que c'était une crise moins généralisée que celle d'aujourd'hui » - Christophe Lepetit, responsable des études économiques du Centre de droit et d'économie du sport de Limoges 

« Quand il y a des économies à faire, ce sont les budgets de communication et du sponsoring qui font l'objet des premières coupes, souligne Christophe Lepetit, responsable des études économiques du Centre de droit et d'économie du sport de Limoges. Nous avions constaté, après la crise financière de 2008, une baisse de 30 % des partenariats sportifs, alors que c'était une crise moins généralisée que celle d'aujourd'hui. Il y a donc fort à parier que la baisse sera au minimum du même ordre que 2008. »

Le bal des départs saison 2020 a été initié le 4 avril par le sponsor principal des Girondins de Bordeaux, Bistro Régent, qui a décidé de suspendre son partenariat avec le club, à cause de la crise actuelle. Le patron de la chaîne de restaurants, Marc Vanhove, avait alors expliqué son choix à L'Équipe : « Moi j'ai une activité et je n'ai plus un euro qui rentre aujourd'hui. Pour l'instant, cela me coûte 1,4 M€ de perte sèche. »

« Un de nos principaux sponsors nous a annonçé qu'il suspendait les paiements jusqu'à la reprise du Championnat » - Pascal Robert, directeur général du Stade Brestois 

Bistro Régent ne fait pas figure d'exception. Intersport - dont l'intégralité des magasins sont fermés depuis le 16 mars - a aussi pris la décision de ne pas prolonger son contrat avec Amiens (sponsor maillot), comme nous l'a annoncé le président du club Bernard Joannin, après 10 ans de services. « Ils ont décidé d'aller au bout de leur contrat de la saison 2019-2020, mais il n'y aura pas de prolongation pour la saison 2020-2021. » La société coopérative de sport collabore aussi avec plusieurs clubs de Ligue 1 comme l'OM ou le LOSC.

« Nous voulons maintenir quoi qu'il arrive nos investissements dans le sport amateur, souligne Guillaume Payen, directeur de la communication corporate d'Intersport France. Notre objectif est de conserver nos emplois locaux et notre lien avec les adhérents amateurs. Concernant le sport pro, des arbitrages devront être faits. » Du côté du Stade Brestois, pas de départ, pour l'heure, enregistré. « Mais j'ai reçu un courrier de l'un de nos principaux sponsors qui nous annonçait qu'il suspendait les paiements jusqu'à la reprise du Championnat », glisse Pascal Robert, directeur général du club. Une étude, réalisée par l'Union Sport & Cycle au début du mois d'avril, affirme que près des deux tiers des entreprises (équipementiers, distributeurs, sociétés liées au sport...) s'interrogeaient aujourd'hui sur leurs investissements liés à la communication et au sponsoring.

« Il y a une crainte qu'il y ait une reconcentration sur les clubs les plus puissants » - Christophe Lepetit, responsable des études économiques du CDES de Limoges 

L'heure est donc à l'inquiétude pour certains clubs, qui redoutent des non-renouvellements de contrats ou de lourdes demandes de compensations financières. Notamment ceux dont les politiques de sponsoring s'enracinent dans le milieu local. « Nous avons plus de 500 partenaires au FC Nantes, dont 80 % sont des petites et moyennes entreprises, explique Éric Chevrier, directeur commercial de l'équipe nantaise. Il y aura forcément de la casse à la vue du tissu économique instable. 20 % de nos clients sont dans le BTP, d'autres partenaires sont aussi dans le dur. Et on sait que quand un client part, c'est compliqué de le voir revenir. » Le Stade Brestois compte aussi 550 entreprises partenaires, « l'hospitalité au stade représente 60 % de notre chiffre d'affaires », précise Pascal Robert.

« Il y a une crainte qu'il y ait une reconcentration sur les clubs les plus puissants, poursuit Christophe Lepetit. La stratégie du PSG, par exemple, a été orientée autour du "less is more", moins de partenaires, mais à des contrats très élevés avec des multinationales. Le club est donc moins inquiété aujourd'hui. » Le PSG, tout comme l'OM, ne compte, en effet, qu'une trentaine de partenaires. Et, selon leurs dires, aucun de leur sponsor ne prévoirait de quitter le navire. « Pour l'instant tout va bien. On a des contrats qui sont en train d'être renouvelés, d'autres qui sont en suspens mais on est confiants », avance Laurent Colette, directeur général de l'Olympique de Marseille.

Mais l'heure n'est pas aux défections massives. Nombreux sont les partenaires à vouloir soutenir coûte que coûte les clubs. Synergie du côté du FC Nantes, Scania (SCO d'Angers), Uber (OM) ou le groupe Hexaom, partenaire majeur du Stade de Reims. « On a signé en 2019 pour trois ans avec le club, avec lequel nous partageons les mêmes valeurs. L'idée n'est pas de trouver une porte de sortie, au contraire, c'est en ce moment qu'ils ont besoin de nous », souligne le président d'Hexaom Patrick Vandromme.

« Il ne faut pas oublier la philosophie première du sponsoring, conclut Jean-Pascal Gayant, professeur en marketing sportif à la Kedge Business School. Un sponsor, c'est quelqu'un qui supporte, c'est un garant, un protecteur, même en situation difficile. C'est la mission d'un partenaire. »

 

Edited by Lmarco
Link to post
Share on other sites

chaud l'ambiance...

Insultes entre Jean-Michel Aulas (OL) et Jacques-Henri Eyraud (OM)

 

d7cd3.jpg

 
Jacques-Henri Eyraud et Jean-Michel Aulas (B. Papon/L'Équipe)

Les présidents de l'OL et de l'OM, Jean-Michel Aulas et Jacques-Henri Eyraud, ont échangé des noms d'oiseaux lors du conseil d'administration de la LFP mardi.

30 avril 2020 à 09h37

Le ton est monté entre le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, et son homologue de l'OM Jacques-Henri Eyraud mardi, lors d'un conseil d'administration en urgence de la Ligue auquel le premier était invité en tant que président du collège de la Ligue 1. Des noms d'oiseaux ont même été échangés, à la stupeur des autres participants consternés par un tel spectacle.

 

Les deux hommes se déchirent pour savoir s'il faut suivre la recommandation gouvernementale en mettant un terme définitif à la saison en cours ou s'il faut la reprendre en août, et sous quelle forme. Aulas, qui a considéré mercredi lors d'une réunion du syndicat Première Ligue que le président de la FFF, Noël Le Graët, avait outrepassé ses droits en affirmant que la saison était terminée, milite désormais pour des play-offs et des play-downs au mois d'août. Il a envoyé un document révélé sur le site L'Équipe, dans lequel il propose tableaux à l'appui, de jouer la saison sur 53 matches de phase de groupes et à élimination directe.

L'OM, deuxième du classement à la fin de la 28e comme de la 27e journée (la dernière disputée dans son intégralité), serait directement qualifié pour la Ligue des champions en cas d'arrêt définitif du Championnat. Ce qui ne serait pas le cas de l'OL, respectivement 7e et 5e dans les deux cas étudiés.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...