Jump to content

Recommended Posts

  • Replies 586
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Au delà de l'aspect économique et de l'arnaque Mediapro, je regretterai la ligne éditoriale de la chaine telefoot. Du football, des discussions apaisées, peu de polémique stérile, des intervenants et

On a beau dire ce qu'on veut, mais je ne le voyais pas aussi couillu, Saada, quand il jouait chez nous !

Avec Latour, le meilleur journaliste sportif français. Je l'entends, j'ai juste envie de faire 300 bornes pour lui faire bouffer son slip Bob l'éponge.

Posted Images

il y a 2 minutes, Ruka-2 a dit :

Le problème du pass club c'est que les clubs vont du coup avoir les chiffres de qui est abonné par club et vont demander les droits tv en conséquence de leur popularité (même si c'est déjà un critère)

Oui bien entendu, mais sa serait bien qu'un jour ont puissent suivre le club de notre choix. 

Je ne regarde que le racing, j'en ai rien à faire du reste seul les résultats comptent. 

Link to post
Share on other sites
Citation

Quelle somme va perdre le football français avec le défaut de Mediapro ?
Le départ de Mediapro va totalement redessiner la structure et le montant des droits télé perçus par les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2. Dans l'affaire, la LFP pourrait perdre plusieurs centaines de millions d'euros jusqu'en 2024. Voici notre projection.
 
Combien va perdre le football français avec le fiasco Mediapro ? S'il est encore difficile de le dire avec précision, notamment parce que le montant versé par le futur détenteur des droits (probablement Canal +) n'est pas officiellement arrêté, il est possible d'en avoir un bon aperçu en comparant les revenus que devait toucher la LFP sur la période 2020-2024 et ceux qu'il peut espérer percevoir.

Ce fiasco met évidemment les clubs français en grande difficulté. Très dépendants des droits télé surtout en l'absence d'autres recettes (billetterie, hospitalités) pendant la crise sanitaire, ils devaient se répartir la somme record de 1,232 milliard d'euros par saison jusqu'en 2024, grâce à Mediapro (828,6M€), au couple Canal + - beIN Sports (361,8M€) (*) et à Free (41,8M€). Au final, leurs revenus télé seront très éloignés de ces montants.

(*) beIN Sports a sous-licencié ses droits sur la L1 à Canal +.

Mediapro et Téléfoot, la fin du mirage pour la LFP
Sur la saison actuelle, avant de faire défaut, Mediapro avait tout de même versé ses deux premières traites, en juillet et en août, pour un montant de 143,6 M€. Dans le cadre de la conciliation menée sous l'égide du tribunal de commerce de Nanterre, Vincent Labrune et son équipe se sont par ailleurs employés à limiter au maximum les pertes générées par le départ de Mediapro.

Un manque à gagner de 585 M€ pour le football français
L'ancien président de l'OM, qui dirige désormais la LFP, a notamment obtenu la promesse de paiement par le groupe sino-espagnol d'une indemnité d'un montant de 100 M€ : tout d'abord 64 M€ comme « condition préalable » au règlement de son litige avec la Ligue, puis une pénalité de 36 M€ à verser au premier semestre 2021.

Au total, Mediapro devrait donc s'acquitter d'un paiement de 243,6 M€, très éloigné de ce qu'il avait promis lors de l'appel d'offres (828,6 M€ par an). Un manque à gagner pour le foot français de 585 M€ pour la saison 2020-2021.

Canal + devrait cependant prendre le relais de Mediapro, une fois que la LFP aura récupéré ses droits. Comme L'Équipe l'a révélé, le diffuseur historique de la L1 serait prêt à formuler auprès de la Ligue une offre globale de 590 M€ par saison, une somme qui comprend les 330 M€ déjà versés par Canal + pour les deux matches de L1 qu'il diffuse actuellement.

Canal + pourrait faire une avance
Sur une saison pleine, Canal + abonderait donc à hauteur de 260 M€ supplémentaires pour récupérer les droits auparavant détenus par Mediapro. Pour 2020-2021, sachant que la chaîne cryptée ne commencerait à diffuser ces matches supplémentaires qu'après la 17e journée, qui aura lieu le 23 décembre, cette somme serait sans doute ramenée au prorata de matches diffusés par Canal + (soit 21 journées), ce qui pourrait grosso modo correspondre à 143 M€. À sa proposition de 590 M€, Canal + pourrait par ailleurs ajouter un bonus pouvant monter jusqu'à 100 M€ par saison, lié à une hausse éventuelle de ses abonnements.

Canal +, prétendant à la reprise des droits de la Ligue 1, joue la montre avec la LFP
Au final, la LFP pourrait donc espérer toucher au maximum pour la saison 2020-2021 les 243,6 M€ de Mediapro, 573 M€ de la part de Canal + (les 330 M€ déjà prévus + les 143 M€ supplémentaires + les 100 M€ de bonus) et les 41,8 M€ de Free. Soit un total maximum de 858,4 M€. À supposer que Canal et Free ne demandent pas à renégocier auprès de la Ligue les montants fixés lors de l'appel d'offres de 2018, ce qui est peu probable...

Pour la LFP, ce serait une perte de 373,7 M€ au minimum par rapport au 1,2321 milliard d'euros par saison qu'elle avait obtenu en 2018. Consciente des difficultés économiques actuelles des clubs, la chaîne cryptée pourrait toutefois faire un geste pour la saison en cours, la plus compliquée, sous forme d'avance. Mais cette somme serait « prélevée » sur les droits à payer par Canal lors des trois saisons suivantes.

Sur les 4,928 milliards d'euros obtenus en 2018 pour la période 2020-2024, il resterait 3,053 milliards
Que Canal verse ou pas cette avance, la perte sera encore plus énorme pour les trois saisons suivantes, puisqu'il faudra alors retrancher aux recettes de la LFP les sommes versées cette année par Mediapro. Avec les 690 M€ de Canal + (en admettant que le bonus de 100 M€ soit intégralement acquis) et les 41,8 M€ de Free, le football professionnel français ne pourrait compter au maximum que sur 731,8 M€ de droits télé annuels. Très loin des 1,2321 milliard d'euros, avec une perte de 500,3 M€ par saison.

Sur les saisons 2021-2022, 2022-2023, 2023-2024, les clubs devraient donc faire une croix sur 1,5 milliard d'euros. Et en ajoutant l'argent perdu sur la saison actuelle, ce serait au total 1,875 milliard d'euros en moins dans les caisses du football français. Sur les 4,928 milliards d'euros obtenus en 2018, il resterait 3,053 milliards. Une baisse de revenus de près de 38 %.

En résumé :

  • En 2020-2021 pour la LFP ce serait une perte de 373,7 M€ au minimum par rapport au 1,2321 milliard d'euros par saison qu'elle avait obtenu en 2018. 
  • Sur les 4,928 milliards d'euros obtenus en 2018 pour la période 2020-2024, il resterait 3,053 milliards. Une baisse de revenus de près de 38 %.
Link to post
Share on other sites

858 millions, c'est pas si mal au final à comparer aux 720M des saisons précédentes. C'est même en hausse de 130 millions par saison. Certains clubs diront que ça va pas mais au final je vois que les droits tv augmentent encore. On dira juste merci à Marc Ingla et au losc pour avoir foutu tous les clubs de ligue 1 et ligue 2 dans la merde (je plaisante bien sûr)... 

Edited by david79
Link to post
Share on other sites

il faut juste espérer que le club arrive à résister financièrement à cette perte de droit télé. 

 

J'imagine qu'il va y avoir des recours contre les dirigeants de Mediapro pour récupérer de la thune mais ca va prendre du temps. 

Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Tagota a dit :

il faut juste espérer que le club arrive à résister financièrement à cette perte de droit télé. 

 

J'imagine qu'il va y avoir des recours contre les dirigeants de Mediapro pour récupérer de la thune mais ca va prendre du temps. 

Justement non, l'accord entre la lfp et Mediapro au tribunal d'instance prevoie qu'aucun recours de la lfp ne pourra être entrepris par la suite.

Link to post
Share on other sites

Mediapro est un groupe audiovisuel espagnol créé en 1994 par Jaume Roures, inclus dans la holding Imagina Media Audiovisual, elle-même détenue à 53,5% par le fonds d'investissement chinois Orient Hontai Capital et à 22,5% par le groupe publicitaire britannique WPP4,5.

Déjà comment on peut accepter que la LFP  signe cet accord  alors que t'a d'un côté une Holding majoritaire avec des Milliards non mais , un contrat à été signé Médiapro doit le respecter il paye pas , on rompt le contrat et le LFP demande des dommages comment cette LFP peut accepter ça!!!!

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Tagota a dit :

il faut juste espérer que le club arrive à résister financièrement à cette perte de droit télé. 

 

J'imagine qu'il va y avoir des recours contre les dirigeants de Mediapro pour récupérer de la thune mais ca va prendre du temps. 

Pourquoi tu penses qu'il y a un risque ? 

On a plus les pertes liées à la ligue 2 et on a que des prêt payant, donc hormis la folie fofana 🤔 sa doit être minime. 

Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, david79 a dit :

Justement non, l'accord entre la lfp et Mediapro au tribunal d'instance prevoie qu'aucun recours de la lfp ne pourra être entrepris par la suite.

ok, je n'avais pas vu ce point. étonnant que le LFP ne soit pas aller frapper chez les actionnaires vu les montants en jeu.

JO est un spécialiste de ce genre de situation critique, il doit suivre le dossier avec légèrement plus de technicité que les autres président de Ligue 1.

il y a 43 minutes, Koukou a dit :

Pourquoi tu penses qu'il y a un risque ? 

On a plus les pertes liées à la ligue 2 et on a que des prêt payant, donc hormis la folie fofana 🤔 sa doit être minime. 

et en cas de difficultés financières on a quelques joueurs avec lesquels on devrait faire de belles plus value.  

Link to post
Share on other sites
Le 14/12/2020 à 13:11, Koukou a dit :

Pourquoi tu penses qu'il y a un risque ? 

On a plus les pertes liées à la ligue 2 et on a que des prêt payant, donc hormis la folie fofana 🤔 sa doit être minime. 

L'été dernier, Pouille avait déclaré publiquement que grâce à la surenchère de Mediapro, la bascule en L1 allait apporter encore plus de revenus qu'une montée habituelle. Le club prévoyait ainsi que « le montant des droits audiovisuels devrait passer de 6 à 7 millions en Ligue 2 à plus de 30 millions en Ligue 1 » pour aller chercher un budget de 46M€. Soit 65% du budget prévisionnel monté grâce aux droits TV. Dans le même temps, on connaît tous la problématique liée au contexte sanitaire puis aux aller-retours entre confinement et couvre-feu, les habituelles recettes de billetterie et notamment des VIP ont fondu pour la saison. Donc si le budget des droits TV devait baisser d'au moins 38% (si reprise par Canal+ aux montants évoqués et donc avec le bonus de 100M€ !), ça sera quand même une situation tout à fait désagréable car il est très difficile d'aller chercher d'autres sources de revenus à court terme.

Il y a 4 joueurs prêtés et 2 joueurs libres mais déjà de lourds investissements sur Fofana, Ganago, Medina et Jean, avec Kakuta et Sylla qui seront automatiquement transférés si Lens se maintient ce qui est bien parti pour se réaliser.  Farinez et Kalimuendo ont eux aussi des options d'achat d'ailleurs, mais a priori non automatiques. Au total, si les bonus des différents transferts se déclenchent ça représentera autour de 27M€ d'investissement soit la quasi intégralité des droits TV prévisionnels réinvestis sur des joueurs. Le club a aussi réalisé quelques travaux pour améliorer ses infrastructures, mais à la marge comparé aux montants investis dans les joueurs et basés sur des droits TV particulièrement élevés.

La question sera alors de savoir si l'actionnaire peut compenser de telles pertes de droits TV et de billetterie ou s'il faudra vendre certains actifs. Doucouré, Ganago ou Badé seraient sans doute les plus-values les plus faciles à aller chercher mais ça impacterait clairement la qualité de ce groupe. Dans le même temps, il faudra gérer un probable renouvellement important de l'effectif avec les fins de contrat en juin de Leca, Desprez, Vincensini, Bellon, Gradit, Diallo, Haïdara, Cahuzac, Bayala et les dernières années de contrat de Fortes, Radovanovic, Traoré, Michelin et Ducrocq. Avec sans doute Keita et Robail qui ne seront pas repris dans l'effectif. Certains prolongeront sans doute mais à date ça représenterait une douzaine de départs potentiels (hors joueurs prêtés à Lens) sans réelle contre-partie financière et un effectif enfin resserré mais qui manquera peut-être de densité.

Edited by Lmarco
Link to post
Share on other sites
Le 14/12/2020 à 10:15, david79 a dit :

858 millions, c'est pas si mal au final à comparer aux 720M des saisons précédentes. C'est même en hausse de 130 millions par saison. Certains clubs diront que ça va pas mais au final je vois que les droits tv augmentent encore. On dira juste merci à Marc Ingla et au losc pour avoir foutu tous les clubs de ligue 1 et ligue 2 dans la merde (je plaisante bien sûr)... 

Justement non, les droits TV n'augmentent plus par rapport à la période précédente :

- les 858M sur l'année en cours comprennent 100M de bonus (sur une année pleine normalement - on peut imaginer que l'année en cours ne l'étant pas les bonus seraient calculés au prorata) sur les abonnements que ferait canal grâce au foot. Donc c'est 758M sûr, +100 potentiel. On peut supposer que les gens qui ont un abo à résilier chez Téléfoot ne vont pas se ruer sur les abos Canal+ directement, donc il n'y aura probablement pas de bonus cette année

- sur les années suivantes, la part droits TV passerait à 590 de part fixe + 100M de bonus (selon critères évoqués ci-dessus), au meilleur des cas les droits TV seraient donc de 690 (inférieur aux 720 des années d'avant).

En conclusion le deal parait complètement naze, Canal+ s'est engouffré dans la brèche d'une LFP aux abois pas du tout en mesure de négocier.
Ce qui me dépasse un peu, c'est que la LFP puisse accepter un tel deal complètement biaisé, même inférieur à la précédente période de droits TV. Il aurait été plus concevable de revoir le contrat Mediapro à la baisse en utilisant l'argument du covid par exemple, même si Canal aurait probablement intenter des recours en justice pour concurrence déloyale.

Cela prouve bien que Mediapro étant insolvable, que l'actionnaire majoritaire n'est pas atteignable juridiquement pour leur obliger de respecter les termes du contrat signé par Mediapro, et que donc la LFP s'est bien faite enflée (au cas où on en doutait encore).

Link to post
Share on other sites

Pour être exacts, il faut ajouter les 41,8 M€ par saison de Free, ce qui donnera au maximum 731,8 M€ de droits télé annuels en cas de versement du bonus annuel par Canal. Donc une certaine stabilité des droits si ce scénario positif se réalise à partir de la saison prochaine. Mais effectivement, en cas de non déclenchement du bonus Canal ça fera mal puisque ce serait uniquement 631,8M€ soit une baisse de 12% des droits TV !

Pour la saison actuelle, "au final, la LFP pourrait donc espérer toucher au maximum pour la saison 2020-2021 les 243,6 M€ de Mediapro, 573 M€ de la part de Canal + (les 330 M€ déjà prévus + les 143 M€ supplémentaires + les 100 M€ de bonus) et les 41,8 M€ de Free. Soit un total maximum de 858,4 M€. À supposer que Canal et Free ne demandent pas à renégocier auprès de la Ligue les montants fixés lors de l'appel d'offres de 2018, ce qui est peu probable... Pour la LFP, ce serait une perte de 373,7 M€ au minimum par rapport au 1,2321 milliard d'euros par saison qu'elle avait obtenu en 2018."  Là encore, en cas de bonus de Canal ça permettra de sauver la face mais puisque les clubs s'étaient basés sur les prévisions de droits TV, la perte collective de 370M€ (si bonus déclenché par Canal !) pourrait néanmoins faire très mal dans ce contexte d'absence de revenus de billetterie et de VIP, avec des espaces de commercialisation bradés pour beaucoup de clubs.

La LFP n'avait de toute façon plus le choix une fois l'action de Mediapro lancée au tribunal de commerce.

Link to post
Share on other sites

Question bête mais pourquoi la ligue ne négocie t elle pas un nouvel appel d offre à compter de la saison prochaine. Si bein sport se positionne comme j'ai pu le lire ici et là, ce serait pas mal car on peut penser que ça ferait monter les droits tv. A moins que canal ne sous licencie une partie des droits à bein, alors là effectivement, ça va devenir compliqué.

Link to post
Share on other sites

Gervais:

 

C’est-à-dire ?

Il a été écrit partout pendant le confinement que Gérard Lopez était le nouveau conseiller financier de la Ligue. Mais bon, pour emprunter avec des intérêts à 12 %, Gilbert Montagné n’a même pas besoin de son labrador.

 

😂😂😂👌

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...