Jump to content

CAN 2010


Recommended Posts

La compétition se déroule en Angola du 10 au 31 janvier.

 

Les groupes :

 

Groupe A

Angola

Mali

Malawi

Algérie

 

Groupe B

Côte d'Ivoire

Burkina Faso

Ghana

Togo

 

Groupe C

Egypte

Nigeria

Mozambique

Bénin

 

Groupe D

Cameroun

Gabon

Zambie

Tunisie

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 105
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Les 23 Nigérians pour la CAN

 

Gardiens : Dele Aiyenugba (Bnei Yehuda, Israël), Austin Ejide (Hapoel Petah Tikva, Israël), Enyeama (Hapoel Tel Aviv, Israël).

 

Défenseurs : Onyekachi Apam (Nice, France), Elderson Echiejile (Rennes, France), Obinna Nwaneri (FC Sion, Suisse), Yusuf Mohammed (FC Sion, Suisse), Chidi Odiah (CSKA Moscou, Russie), Danny Shittu (Bolton Wanderers, Angleterre), Taye Taiwo (Marseille, France), Joseph Yobo (Everton, Angleterre).

 

Milieux : Youssouf Ayila (Dynamo Kiev, Ukraine), Dickson Etuhu (Fulham, Angleterre), Sani Kaita (Lokomotiv Moscou, Russie), John Obi Mikel (Chelsea, Angleterre), Seyi Olofinjana (Hull City, Angleterre), Kalu Uche (Almeria, Espagne).

 

Attaquants : Yakubu Aiyegbeni (Everton, Angleterre), Michael Eneramo (Espérance Tunis, Tunisie), Nwankwo Kanu (Portsmouth, Angleterre), Obafemi Martins (Wolfsburg, Allemagne), Victor Obinna (Malaga, Espagne), Peter Odemwingie (Lokomotiv Moscou, Russie).

Link to comment
Share on other sites

MALI - LISTE DES 23 POUR LA CAN

 

Gardiens

Mahamadou Sidibé (Athlitikos Omonoia/CHY)

Oumar Sissoko (FC Metz/FRA/L2)

Soumbeyla Diakité (Stade Malien Bamako)

 

Défenseurs

Adama Tamboura (Helsingborg/SUE)

Bakary Soumaré (Boulogne-sur-mer/FRA)

Souleymane Diamouténé (Bari/ITA)

Ousmane Berthé (Jomo Cosmos/AFS)

Abdoulaye Maïga (Stade Malien Bamako)

 

Milieux

Seydou Kéita (FC Barcelone/ESP)

Mahamadou Diarra (Real Madrid/ESP)

Bakaye Traoré (Nancy/FRA)

Samba Sow (RC Lens/FRA)

El Hadj Mahamane Traoré (OGC Nice/FRA)

Mohamed Lamine Sissoko (Juventus Turin/ITA)

Abdou Traoré (Bordeaux/FRA)

Lassana Fané (El Merreikh/SOU)

 

Attaquants

Mamadou Bagayoko (OGC Nice/FRA)

Mamadou Samassa (Valenciennes/FRA)

Frédéric Oumar Kanouté (FC Séville/ESP)

Modibo Maïga (Le Mans/FRA)

Moustapha Yattabaré (Clermont/FRA/L2)

Tènèma N'Diaye (FC Nantes/FRA/L2)

Mamadou Diallo (Le Havre/FRA/L2)

Link to comment
Share on other sites

Les Nigérians m'avaient fait une belle impression contre la France.

 

Pas du John Utaka dans la liste?

On croyait qu'il exploserait en Angleterre...et bah non, carrément pas! En même temps à chaque fois que je le vois jouer c'est milieu droit, c'est grave quand même ! Il était bon à Lens devant avec Moreira, merde !

 

Si ça n'avait pas été autant la merde en ce moment au Ghana, j'aurais vu le Ghana gagner la CAN, mais là, pas de Muntari pour cause mauvais comportement, Appiah blessé, Essien incertain, Mensah presque forfait... j'y crois plus trop.

 

Ptêt la Côte d'Ivoire ou le Cameroun

Link to comment
Share on other sites

Le bus togolais attaqué

 

Thomas Dossevi était dans le bus de la délégation togolaise lorsque le véhicule a été attaqué par des rebelles à l'entrée de la frontière angolaise. «On a été mitraillé, alors qu'on était pourtant encadré par deux cars de policiers, nous a raconté l'attaquant de Nantes. Il y a eu deux joueurs et des dirigeants blessés». Les deux joueurs en question sont le gardien du GSI Pontivy, Kodjovi Obilalé, et le défenseur du Vaslui FC, Serge Akakpo. Parmi les autres blessés figureraient le chauffeur du bus, un entraîneur adjoint, un médecin de la délégation et un journaliste qui accompagnait la sélection. Sur RMC, un autre joueur togolais, le Grenoblois Romaon, a parlé de sept blessés au total.

 

Ce grave incident devrait remettre en question la participation du Togo à la CAN et plus globalement le déroulement de la compétition en elle-même. «On ne réfléchit pas encore aux recours possibles, mais c'est vrai que personne n'a envie de jouer. On n'en est pas capable». L'attaquant dit «penser avant tout à l'état de santé de nos blessés pace qu'il y avait beaucoup de sang répandu sur le sol. Pour l'instant, on n'a pas trop de nouvelles sinon qu'ils sont partis dans divers hôpitaux. Dans ces cas-là, on pense à nos proches, aux gens qu'on aime parce qu'on aurait vraiment pu y rester...»

 

Selon RMC, l'attaque a eu lieu vers 15h15, alors que le car des joueurs venait de pénétrer dans l'enclave de Cabinda, l'un des quatre sites de la 27e édition de la compétition continentale africaine où doivent évoluer les quatre équipes du groupe B (Togo, Côite d'Ivoire, Ghana, Burkina Faso). Le car avait quitté plus tôt Pointe-Noire, au Congo Brazzaville. Les témoins ont précisé que l'attaque a été très brutale. La délégation s'est protégée en se couchant dans le car dont toute la partie avant a été prise pour cible. - E. T.

Link to comment
Share on other sites

Le bus togolais attaqué

 

Thomas Dossevi était dans le bus de la délégation togolaise lorsque le véhicule a été attaqué par des rebelles à l'entrée de la frontière angolaise. «On a été mitraillé, alors qu'on était pourtant encadré par deux cars de policiers, nous a raconté l'attaquant de Nantes. Il y a eu deux joueurs et des dirigeants blessés». Les deux joueurs en question sont le gardien du GSI Pontivy, Kodjovi Obilalé, et le défenseur du Vaslui FC, Serge Akakpo. Parmi les autres blessés figureraient le chauffeur du bus, un entraîneur adjoint, un médecin de la délégation et un journaliste qui accompagnait la sélection. Sur RMC, un autre joueur togolais, le Grenoblois Romaon, a parlé de sept blessés au total.

 

Ce grave incident devrait remettre en question la participation du Togo à la CAN et plus globalement le déroulement de la compétition en elle-même. «On ne réfléchit pas encore aux recours possibles, mais c'est vrai que personne n'a envie de jouer. On n'en est pas capable». L'attaquant dit «penser avant tout à l'état de santé de nos blessés pace qu'il y avait beaucoup de sang répandu sur le sol. Pour l'instant, on n'a pas trop de nouvelles sinon qu'ils sont partis dans divers hôpitaux. Dans ces cas-là, on pense à nos proches, aux gens qu'on aime parce qu'on aurait vraiment pu y rester...»

 

Selon RMC, l'attaque a eu lieu vers 15h15, alors que le car des joueurs venait de pénétrer dans l'enclave de Cabinda, l'un des quatre sites de la 27e édition de la compétition continentale africaine où doivent évoluer les quatre équipes du groupe B (Togo, Côite d'Ivoire, Ghana, Burkina Faso). Le car avait quitté plus tôt Pointe-Noire, au Congo Brazzaville. Les témoins ont précisé que l'attaque a été très brutale. La délégation s'est protégée en se couchant dans le car dont toute la partie avant a été prise pour cible. - E. T.

 

:mellow: Cette CAN commence bien. Boukari aura évité ça.

Link to comment
Share on other sites

Le chauffeur du bus est mort.

 

Revendication officielle de l'attaque :

"En date du vendredi 8 février à 15 heures, la résisitance cabindaise a attaqué dans le secteur de Massabi contre les FAA (Forces Armées Angolaises) qui escortaient l'équipe nationale du Togo les éperviers. Cette opération commando n'est que le début d'une opération ciblée qui va se poursuivre sans arrêt sur l'ensemble du territoire du Cabinda."

 

Le Togo devrait se retirer de la Compétition.

Link to comment
Share on other sites

Le chauffeur du bus est mort.

 

Revendication officielle de l'attaque :

 

 

Le Togo devrait se retirer de la Compétition.

 

Il y a un truc qui m'échappe... Les mecs ont fait Togo -> Angola en bus ?! En passant en plus par des zones totalement non sécurisées ? Ou alors ct bus après avion ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a un truc qui m'échappe... Les mecs ont fait Togo -> Angola en bus ?! En passant en plus par des zones totalement non sécurisées ? Ou alors ct bus après avion ?

Ils venaient du Congo je crois ;)

 

edit : ils étaient excortés par 2 autres véhicules quand même ... apparemment ça a été bien violent ...

Edited by Tyb-O27
Link to comment
Share on other sites

CAN-Togo: Deux nouveaux décès

 

D'après RMC, deux membres de la délégation togolaise, l'entraîneur adjoint Abalo Amélété et de l'intendant chargé de la communication, Stan Ocloo, sont décédés au lendemain de l'attaque à la mitraillette dans la province du Cabinda qui avait déjà coûté la vie au chauffeur du bus des Eperviers. Les Togolais sont plus que jamais sur le départ et ne devraient donc pas participer à la Coupe d'Afrique des Nations au sein du Groupe B, où ils auraient dû évoluer aux côtés de la Côte d'Ivoire, du Burkina Faso et du Ghana.

 

Togo: Le gardien serait décédé

 

Un joueur de l'équipe nationale du Togo est décédé, a annoncé une source médicale, samedi. Selon RMC, il s'agirait de Kodjovi Obilalé, le deuxième gardien, qui aurait succombé des suites de ses blessures. Le joueur de Pontivy serait donc la quatrième victime de l'attaque subie par le bus du Togo, vendredi, lors de son entrée sur le territoire du Cabinda, en Angola. Ainsi, Jonathan Ayité, joueur des Eperviers a annoncé que l'équipe nationale du Togo se retirait de la Coupe d'Afrique des Nations. "Même si on ramène le président et même Obama. On part de suite, on rentre chez nous. Le Ghana et la Côte d'Ivoire sont solidaires avec nous", a explique le Nancéen à la radio.

:mellow:

Link to comment
Share on other sites

090110_togo2_ff.jpg

 

Le Togo veut désormais quitter la compétition et rentrer à Lomé, la capitale togolaise.

Une discussion pour boycotter la compétition

 

« Nous attendons l'avion pour rentrer à Lomé, a expliqué à nos confrères de lequipe.frAlaixys Romao, le milieu togolais de Grenoble visiblement très ému, depuis l'aéroport de Cabinda. Nous discutons actuellement avec les autres sélections de notre groupe (Burkina-Faso, Côte-d'Ivoire et Ghana) pour tenter de les convaincre de boycotter elles aussi la compétition.

Link to comment
Share on other sites

Au moment de l'indépendance de l’Angola en 1975 ce dernier l'annexa manu militari[1]. Un gouvernement en exil du FLEC dirigé par le président Nzita tiago leader historique, un bureau politique du FLEC en exil, revendiquent l'indépendance du Cabinda. La situation des habitants est précaire. La lutte armée pour l'indépendance provoque une situation politiquement tendue et répressive.

 

En 2004, différentes factions du FLEC signent aux Pays-Bas un accord de réconciliation et le 1er mai 2008 décident de l'abandon de la lutte armée[4] [5] et renomment le FLEC Front de Libération de l'Etat de Cabinda. Sur le terrain néanmoins, une guérilla est encore active contre les forces armées angolaises[6]. Depuis début 2009, des pourparlers, visant à la reconnaissance des spécificités culturelles, historiques et géographiques et à l'attribution d'un statut spécial d'autonomie du Cabinda, semblent s’intensifier[4],[5],[7].

Link to comment
Share on other sites

COMMUNIQUE DE PRESSE N° 198

 

Au nom du Front de Libération de l'Etat du Cabinda, le président Nzita Tiago Henriques présente tous ses voeux de prospérité et de paix au peuple Cabindais. En lui souhaitant plus de courage et de mobilisation contre l'armée angolaise qui ne cesse de transgresser les droits de tous les cabindais qui sont colonisés par l'Angola depuis plus de 32 ans.La terre du Cabinda appartient au peuple cabindais qui tient à sa souverraineté et surtout à son indépendance. le CABINDA reste militairement occupé par l'ANGOLA qui continue à appliquer sans scrupule une politique de paupérisation, d'extermination et de purification ethnique du peuple Cabindais, à l'indifférence quasi générale de l'opinion internationale. Malgré ses énormes richesses minières, notamment le pétrole (qui rapporte 4 milliards de dollars par an, pillés par les compagnies CHEVRON, TEXACO, Total, AGIPP....avec la complicité de l'occupant Angolais), le peuple Cabindais continue à vivre dans une misère atroce.

 

Le peuple cabindais a sacrifié plusieurs milliers de ses enfants les plus chers pour sa dignité, sa liberté, pour la souverraineté de son territoire afin que tout cabindais puisse vivre libre, avoir droit à l'éducation, construire leur pays et coopérer avec les pays voisins dans la paix.

 

Certains pays africains vont participer le 10 janvier 2010 à la coupe d'Afrique des Nations organisé en Angola et au Cabinda. Les pays africains et la communauté internationale sont au courant de la situation catastrophique qui sévit au Cabinda, qui va accueillir une partie des jeux.

 

Le FLEC informe ne pas être responsable de tout acte rentrant dans le cadre de la lutte contre le colon angolais qui pourrait avoir lieu durant les jeux .

 

Comme vous le savez il y a toujours eu des actions militaires de la part de l'Armée de Libération du Cabinda (FACU) qui ont fait des morts angolais, chinois, brésiliens, cubains etc...

Les pays africains participants à la CAN2010 doivent savoir que le Cabinda est en guerre depuis 1975 et la lutte ne s'arrêtera pas ni avant ni après la CAN... Le peuple a besoin d'être libre et indépendant comme tous les pays qui ont eu droit à leur indépendance.

 

Messieurs les responsables africains le FLEC vous avertit de la situation afin que vous ne soyez pas surpris par l'ambiance de guerre qui sévit au Cabinda et en Angola depuis l'invasion du Cabinda par l'Angola qui n'a aucune frontière avec le Cabinda...

 

L'Angola destabilise et menace toute la région de l'Afrique Centrale à cause de la présence de ses troupes militaires au Cabinda afin d'exploiter son pétrole et ses richesses naturelles.

 

L'Indépendance du Cabinda est l'objectif du peuple et nul ne pourra l'en empêcher afin qu'il soit libre. Le président Nzita salut le courage du peuple cabindais et lui demande de continuer la lutte pour libérer Cabinda du Colon angolais.

 

Fait au Cabinda le 6 janvier 2010

 

Nzita Henriques Tiago

Président du FLEC

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share


×
×
  • Create New...