Jump to content
Sign in to follow this  
Jeff

C+, Canalsat Sport, beIN Sport, Altice que faut-il comme abonnement ?

Recommended Posts

T'as regardé si le flux était bien en HD via le menu du bouton "OK" ? Car avec orange tu peux basculer de la SD à la HD si par exemples tu veux gagner un peu de débit en téléchargeant quand la TV est allumée.

Et chez moi bein c'est les chaines 83 à 85 et elles sont en HD, tout comme les canaux max à partir de 224.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a quelque chose que je ne comprends pas Damien, et j'espère que tu vas pouvoir m'éclairer.

J'ai un abonnement c+ et bein tout cela, je paye à canal plus.

J'ai donc canal et bein via mon décodeur orange fibre.

 

Lorsque j'allume mon décodeur orange et que je suis sur la mire orange, j'ai accès à mon abonnement canal plus sur orange via les chaînes 4, 40,41, 42,43 et 44.

Bein qui est sur la chaîne 224, j'arrive sur une page ou je ne vois pas les programmes, si je veux voir bein par orange, je dois souscrire un abonnement ????

 

Par contre, lorsque je suis quitte la mire orange pour aller sur le pavé canal plus canal sat, j'ai mon abonnement canal plus via les chaînes 4,9 10,11,12,13, 14, 15,

La j'ai accès à Bein 1 à 3 à partir de la chaîne 138,139 et 140 pas en HD, j'ai aussi bein 4 à 10 via les chaines 264 à 270, mais pas en HD.

J'ai trouvé Bein 1 à 3 en HD sur les chaînes 569 à 571.

 

Ma question, pourquoi lorsque je suis sur la mire orange, j'arrive à accéder à mon abonnement canal plus via orange, par contre impossible pour bein sport ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est bizarre, j'ai également C+ via Orange et le bouquet bein seul, la seule différence c'est que je n'ai pas la fibre, et je n'ai aucun soucis.

 

Mais tu parles toujours des chaines 224 pour bein, tu as vérifié 83, 84 et 85 si ça marche ?

Edited by DamieN62

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui j'ai bein 1,2 et 3 sur les chaines 83,84 et 85 via orange, je vois qu'il y a un programme en cours, mais je n'ai pas accès. C'est marqué pour pour vous abonnez cliquez sur ok.

Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi via orange j'arrive à avoir les programmes de c+ et pas bein ?

J'aurais pu comprendre si je n'avais pas non plus canal, on aurait pu dire je paye mon abonnement c+ bein à canal, j'ai donc accès à ces chaines que sur le module canal plus.

Mais là, j'ai accès à c+ via orange. Tu ne vois donc pas pourquoi j'ai cela ?

Et sais tu si sur canal plus, on peut avoir bein 4 à 10 en HD ? Car l'image est vraiment dégueulasse...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après, en ce qui concerne la HD, j'ai du l'activer manuellement dans les options de mon compte Orange, ça remonte à 2012 je crois, j'ai coché la case dans l'après-midi et le soir toutes les chaines étaient en HD. Toi je ne sais pas si c'est activé par défaut ou non.

 

Concernant la disponibilité des chaines, je n'ai aucun soucis de réception, que ce soit via orange ou la page canal sat, je ne vois pas trop quel problème ça pourrait être :/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment fais tu pour savoir si les chaines sont en hd pour bein ? Je vais ou sur orange ou canal ?

J'avoue être très déçu de ne pas pouvoir voir bein en hd sur orange ? Crois tu qu'il faille téléphoner à canal pour savoir ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désolé pour la réponse tardive, j'avais complètement zappé.

 

Pour vérifier la HD, suffit d'appuyer sur OK, ensuite t'as un petit menu en haut à gauche qui apparait avec résumé, à la demande, etc... tout en bas il y a "source" où tu peux alterner entre la SD et la HD (par ex TF1 HD ou TF1 tout court). Si tu ne peux pas changer la source, ça signifie que tu n'as pas la HD.

 

Pour activer la HD, il faut aller sur orange.fr, se connecter avec les ID principaux du compte, ensuite en haut à droite "gérer mon compte". Tu arrives maintenant dans l'espace client. Ensuite "vos contrats", puis tu descends jusqu'à la partie TV, et tu cliques sur "modifier vos options et bouquets TV" et là tu peux souscrire à une option dont la HD qui est gratuite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Damien, c'est de la merde beIN via canal.

J'ai résilié mon contrat et j'ai repris un abonnement beIN a orange. BeIN 1 à 3 en HD plus les beIN max en HD. Quelle différence !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

En attendant les thématiques de la rentrée, Canal fait du pack sport à 35€/mois pendant un an avec Canal, CanalSat Sport, Bein, Eurosport 1 & 2.

 

Et un partenariat avec Samsung pour une appli intégrée devrait permettre de ne plus avoir besoin de box / appli tierces avec MyCanal présent sur les TV Samsung (rétro)compatibles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
INFO LE FIGARO - Altice, par l'intermédiaire de sa filiale Portugal Telecom, a conclu un accord d'exclusivité pour SFR Sport, alors que jusqu'à présent c'était beIN Sports qui diffusait le championnat lusitanien.

 

Le samedi 13 août sonnera le coup d'envoi des grands championnats de football. Le grand jour pour le bouquet SFR Sport qui, selon nos informations, vient de rafler l'exclusivité du championnat de football portugais. C'est un joli coup pour Altice qui, par l'intermédiaire de sa filiale Portugal Telecom, a conclu un accord d'exclusivité pour SFR Sport, alors que jusqu'à présent c'était beIN Sports qui diffusait le championnat. Cet accord «démontre la nouvelle ambition du groupe», souligne Alain Weill, président de SFR RadioTV. L'idée est de faire de SFR «l'opérateur du contenu». C'est dans cette optique que la chaîne a décidé de miser sur le foot portugais et ses deux locomotives: FC Porto et Benfica Lisbonne. Les rencontres seront diffusées sur SFR Sport 1 et 2, l'occasion pour les téléspectateurs de voir en action de nombreux champions d'Europe.

 

Ce n'est pas fini. Le 13 août interviendra aussi le lancement de SFR 1, une chaîne 100 % football. Les passionnés de ballon rond auront droit à cinq ou six matchs de Premier League anglaise par week-end. Le championnat le plus populaire de la planète football, qui vient de voir arriver Zlatan Ibrahimovic, Paul Pogba, Josep Guardiola, José Mourinho…

 

La saison s'annonce dantesque outre-Manche

 

Dès ce week-end, les téléspectateurs entreront dans le vif du sujet: le lancement se déroulera une heure trente avant la première rencontre. Ce long week-end de football s'achèvera le lundi avec Chelsea-West Ham qui verra Eden Hazard affronter Dimitri Payet.

 

La saison s'annonce dantesque de l'autre côté de la Manche. Éric Di Meco (ex-beIN Sports) sera le commentateur vedette de la chaîne, il partagera la grille avec un autre ancien international français, Jérôme Rothen. François Pesenti, directeur général de RMC Sport, ne ferme pas non plus la porte à Christophe Dugarry, qui pourrait commenter de belles affiches.

Les matchs du week-end seront accompagnés par le magazine «PL Zone» le samedi à 20 h 30 et le dimanche à 19 heures. Le dimanche à 12 h 30, les téléspectateurs auront droit à «Half Time», qui sera totalement dédié à l'Angleterre. Pour ne rien manquer, les autres matchs du week-end seront retransmis en différé lors de la semaine.

 

Une chaîne en ultra haute définition

 

Le bouquet SFR Sport ne diffusera pas seulement du football. SFR Sport 2 diffusera la Pro A de basket, la European Handball Cup (EHC), le tennis ainsi que la Ligue des champions de volley. Au programme de SFR Sport 3 on retrouvera du ski, du snowboard, de la boxe… Tandis que SFR Sport 5 sera dédié aux sports de combat. La dernière nouveauté du bouquet sera SFR Sport 4K, une chaîne en ultra haute définition.

 

À l'heure actuelle, le bouquet SFR Sport est seulement disponible pour les abonnés SFR (et Numericable). «Ce qui représente tout de même 6 millions de foyers», souligne François Pesenti. Patrick Drahi, actionnaire d'Altice, a déclaré qu'il voulait ouvrir le bouquet aux clients des autres opérateurs. Mais, malgré des négociations, aucun accord n'a encore été annoncé.

Les abonnés ADSL et fibre ne devront rien débourser pour voir le bouquet (sauf pour les abonnés à la box Starter d'entrée de gamme qui devront payer 9,99 euros). En revanche, la chaîne SFR Sport 4K ne sera disponible qu'aux abonnés à la fibre. Enfin, les abonnés mobiles auront accès gratuitement aux chaînes SFR Sport mais à condition de disposer d'un forfait Power 20 Go. Pour le groupe SFR, l'objectif est clairement d'inciter ses abonnés fans de sport à opter pour les forfaits fixe et mobile les plus chers.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les offres fixes de SFR évoluent, pour intégrer plus de sport. SFR Sport est ainsi fourni à partir de la box Starter à 19,99 euros par mois, quand BeIN Sports est fourni à partir de 29,99 euros par mois. Mais ces tarifs ne sont proposés que pendant un an afin d'attirer de nouveaux clients.

 

SFR met les moyens pour attirer les fans de sport après des résultats mitigés. Le groupe annonce l'arrivée de nouvelles offres fixes, intégrant son bouquets de 5 chaînes SFR Sport et l'offre BeIN Sports dans certaines d'entre elles, pendant un an. Depuis mai, l'opérateur chamboule ses offres, avec l'arrivée de cette offre sport, mais aussi celle de SFR Presse (d'abord avec les médias du groupe, puis d'autres en juin).

 

La nouvelle suit de deux mois l'interdiction par l'Autorité de la concurrence d'intégrer BeIN Sports aux offres Canal+. Une décision qui avait rendu Canal bien amer à l'époque, le groupe affirmant qu'il devra trouver d'autres moyens de redresser les chiffres de ses chaines françaises.

 

Intégration de SFR Sport : de multiples avantages

 

À compter d'aujourd'hui, et jusqu'au 3 octobre, la Box Starter passe à 19,99 euros par mois pendant un an, puis à 34,99 euros par mois. De plus, elle intègre aussi SFR Sport pendant un an. De quoi permettre au groupe de pouvoir revendiquer un nombre important de clients, même si l'usage ne suit pas forcément.

 

Une stratégie déjà adoptée avec SFR Presse, ajouté sans crier gare aux abonnements des clients SFR et RED, qui a rapidement permis au groupe de revendiquer des centaines de milliers d'utilisateurs et des millions de téléchargements. Il en est de même avec Zive, présenté comme « le premier service de SVOD en France », bien que SFR se refuse à donner le moindre chiffre concernant ses utilisateurs mensuels actifs.

 

Il sera aussi intéressant de surveiller l'effet de cette intégration sur la TVA de l'offre, et voir comment les réductions annoncées seront appliquées.

 

BeIN Sports intégré 12 mois : une réduction importante

 

Mais SFR a surtout décidé de frapper fort pour attirer les amateurs de sport puisque les offres supérieures, à partir de la Box Power, intègreront aussi un abonnement à BeIN Sports, et profitent d'une grosse réduction. Ainsi, la Box Power passe à 29,99 euros contre 54,98 euros, sans BeIN Sports. À partir du 13e mois, le bouqet sera facturé séparément, à 14,99 euros par mois. Ces prix ne comprennent pas la location de la box, à 5 euros par mois.

 

Si l'intégration aux offres de SFR peut être intéressante pendant un an, elle implique donc de payer un important supplément une fois cette période termineé. Attention donc à bien surveiller le montant de vos factures.

 

http://www.sfr.com/presse/communiques-de-presse/communique-de-presse-sfr/08162016-1630-sfr-lance-les-offres-box-fibre-les-plus-attractives-en-contenus-sportifs

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ceux que ça intéresseraient, cette acquisition questionne encore un peu plus l'avenir du secteur avec le débat sur le streaming payant et les futurs modèles digitaux (Netflix, HBN Now version sport). Disney, le groupe propriétaire d'EPSN, rachète un tiers de BAMTech pour un milliard http://www.cnbc.com/...the-future.html

 

On sait que Twitter (10 matchs de la saison 201--2017 de NFL en direct) et Youtube commencent à acheter des droits de diffusion sportifs, Twitch (racheté par Amazon) diffuse massivement du streaming d'e-sport. Le patron du contenu de Netflix a aussi lancé une réflexion intéressante sur le streaming Live (qu'ils ne font pas), ils voient plutôt pour eux la création d'un événement type X-Games, lancés à l'époque par ESPN.

 

Les questions géographiques compliquent encore un peu plus la chose mais les diffuseurs traditionnels risquent de bien souffrir dans les années à venir.

Edited by Lmarco

Share this post


Link to post
Share on other sites

A force de multiplier les abonnements hors de prix, c'est le retour du bâton. Aprés evidemment que le service à un prix mais à aujourd'hui, qui peut encore prétendre à regarder l'intégralité des compétitions et championnats de football ou autre sport ?

Qui regarde encore la PL hors streaming ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

A force de multiplier les abonnements hors de prix, c'est le retour du bâton. Aprés evidemment que le service à un prix mais à aujourd'hui, qui peut encore prétendre à regarder l'intégralité des compétitions et championnats de football ou autre sport ?

Qui regarde encore la PL hors streaming ?

 

Pour info Altice via SFR Group compte quand même plus de 20 millions d'abonnés, le type de forfait donnant ensuite accès ou non à la PL.

 

Les diffuseurs traditionnels vont surtout souffrir techniquement au niveau global, ce qui entraînera des difficultés financières pour ceux dont le modèle ne saura pas évoluer. Il y a un recul progressif aux US des accès à certains médias/sports uniquement via le cable et l'Europe emboîte le pas. Ce que Canal essaie tant bien que mal d'anticiper avec sa Box pour ne plus dépendre des FAI et opérateurs câblés par exemple. Mais se pose la question aussi du streaming payant et la lourdeur de la logistique derrière, ainsi que la fin de la dépendance aux opérateurs. On sait qu'un abonnement à la demande ou uniquement via streaming rapporte aujourd'hui moins qu'un abonnement analogique classique, mais HBO depuis le lancement d'HBO Go et HBO Now a pu exploser ses records d'audience en cumulé tous médias confondus, reste à monétiser correctement mais pour eux la transition est à suivre.

 

Pour les prix des abonnements français, il n'y a que BeIn qui soit un diffuseur uniquement dédié au sport et leur prix n'est pas si élevé, Canal va fragmenter son offre dans quelques jours / semaines. Il faut raisonner au-delà du marché franco-français parce que Canal ne s'est pas encore complètement adapté et BeIn opère à pertes massives, mais les géants mondiaux n'ont pas encore posé le pied sur le sol français (Disney absent, Discovery étonnamment timoré avec Eurosport, osons citer Amazon, Youtube, Netlfix), ils sont même peu présents en Europe pour le moment sur le sujet des droits sportifs, alors que tout le monde s'accorde à dire que la flambée mondiale des droits sportifs TV se poursuivra encore au moins jusqu'en 2020 et pour les gros groupes elle se rentabilise encore bien (pour le big 4 US des diffuseurs, +35% de revenus publicitaires en 5 ans sur les événements sportifs soit 8,5 milliards en 2014-2015 et 37% de leurs revenus publicitaires globaux), surtout que la présence de Hulu / Netflix impacte négativement les audiences non sports aux US (et on prendra la même direction en Europe).

 

Je ne pense pas que du côté client le prix soit réellement l'obstacle, surtout pour les opérateurs et sports qui visent un certain type de population. L'achat de la PL aux US par NBC démontrait par exemple que ceux qui regardaient la PL avaient 5 fois plus de chance de gagner plus de 250 000$ annuels que leur base de clients habituelle, et ça avait débloqué des contrats publicitaires avec Apple, Subway, etc. Le chiffre est débile mais un investissement en droits sportifs est à relativiser et comparer à un investissement marketing classique (affichage, pub TV, courriers, emailing, campagnes web, promos, affiliation...).

 

Du sport Premium facile à obtenir, vite, et en replay, bien réalisé, adapté à ta cible, ça trouvera son public en France. Mais il faut bien définir la cible et le retour attendu sur l'investissement. Ce type de contenu ne s'adressera pas aux fous de sport qui streament toute la nuit et veulent gratter à un euro près donc n'investiront pas quitte à sacrifier un minimum de confort technologique. Ce sera les mêmes cibles peu ou prou que les abonnés Netflix, les aventuriers du hack HBO Now (ou comment payer un abo à une appli US normalement pas visionnable), Amazon Prime (qui commence à lancer de la diff en Amérique du Nord) et même CanalPlay. Les gens se focalisent trop sur Canal en oubliant que le modèle de leur tarification date d'il y a deux décennies et comporte aujourd'hui 5 chaînes et une application sans tout mentionner. Ils l'ont bien compris et vont enfin thématiser leur offre, mais ça ne suffira pas en soi. Le prix deviendra cependant équivalent à tout ce qui se fait ailleurs si les gens ne prennent pas 100% du package. Altice a choisi une autre voie, faire revivre le vieux fantasme Vivendi d'associer au robinet (l'accès internet / mobile / TV) le contenu final (SFR Sport) pour gonfler le revenu par client et optimiser leur acquisition / fidélisation. On verra si la stratégie Drahi fonctionne mieux que les concurrents, c'est ce que BT a fait en Angleterre pour affronter frontalement Sky et ils les font souffrir. Et il n'est pas impossible que certains contenus finissent par être au moins ponctuellement gratuits (BT a diffusé la finale de la LDC sur Youtube gratuitement au Royaume-Uni et propose toute la Premier League gratuitement à ses abonnés, Twitter et d'autres groupes commencent à acheter et diffuser aussi comme la NFL, le CIO a aussi annoncé la diffusion de sports olympiques sur sa plateforme quand les droits sont non détenus).

 

Le streaming pirate dégueulassé bourre de pop-ups et de spywares, j'y crois pas dans la durée. Une galère technique, les bloqueurs de pub doivent être retirés, le Flash est une techno obsolète... Ca marche pour les ados, les sports galères à trouver dans le pays, mais le public cible saura payer pour l'avoir en grand écran nickel. Netflix, CanalPlay, Apple TV, NBA League Pass an'co le prouvent déjà à leur niveau. Au-delà de la niche de la PL, le sport Premium deviendra de plus en plus accessible sur demande et appli. Se pose surtout la question de comment : 1. l'opérateur qui achète du contenu pour alimenter ses abonnés (type SFR en France, BT aux US, DIsney aux US) ; 2. le groupe médias qui donne accès à du contenu de ses propres compétitions (ESPN ; NBA ; Red Bull mais ils produisent principalement et sont moins enclins à diffuser en propre) ou dont il possède les droits (BeIn) ; 3. les Pure Players qui utilisent les diffusions pour gagner du traffic et maintenir le client au coeur d'un éco-système (Google, Amazon, Facebook of course, et dans un environnement différent Twitter voire Netflix). Forcément on attend de voir le 3e groupe se positionner, le 2e devant se réinventer (techniquement + innovation type créer compétition brandée, on ne serait pas étonné que les volontés de certains clubs puissants de créer des ligues fermées trouvent un écho de sponsoring exclusif chez les médias traditionnels en difficulté, exemple la Turkish Airlines Euroleague en basket en guerre frontale avec la FIBA qui souhaite exclure les fédés y participant mais déboutée juridiquement pour le moment, cette ligue semi-fermée a signé des accords avec ESPN, NBA TV mais aussi Deutsche Telekom par exemple).

 

Quand je citais les grands groupes traditionnels, je pense moins à la tarification qu'à la stratégie digitale et multicanaux, Canal étant malheureusement handicapé par un Bolloré à la vision industrielle du siècle dernier et que dire de France TV. J'ai découvert leur appli à l'occasion des JO (jamais entendu parler), et que dire, des pushs qui renvoient parfois à l'accueil, tous les canaux vidéos sont possédés en exclus mais une galère à trouver à l'accueil, classements invisibles, live texte délaissé... tout ça pour 40 à 50M€ de coût d'acquisition de ces JO. L'appli est monétisée avec une pub qui fout en l'air la moitié du temps le lancement des vidéos Live (mais aucune possibilité de notifier les bugs), en tout cas chez moi, bref l'exemple type d'un contenu gratuit pourtant mais expérience utilisateur décevante. Et ça malheureusement c'est le plus lourd à réussir la transformation digitale d'un grand groupe industriel très ancré dans ses habitudes. J+1 qui était très décalé devrait être diffusé en Live sur Dailymotion (qui appartient désormais totalement à Vivendi), ce même Dailymotion qui n'est pas utilisé par Canal pour ses diffusions puisqu'ils font appel à une techno externe et le contenu Canal sur Dailymotion représente 0,1% de l'audience et 4000 abonnés à la chaîne (alors que c'est le même groupe)... J'ai toujours pas compris non plus la complexité technique ou légale qui fasse que d'un côté avec CanalPlay le catalogue à la demande pré est monumental et sur MyCanal on cloisonne. Là encore c'est le même groupe mais sites et applis différentes, paiements différents... On est en 2016 les amis, faites-en une option MyCanal au pire. On peut se connecter à Netflix via sa PS4 du bout de sa manette mais on peut pas accéder au catalogue CanalPlay via son compte Canal, ok. Eurosport je comprends pas beaucoup mieux non plus, Discovery avait énormément d'ambitions et flop monumental, leurs 8M d'utilisateurs par jour (23M de visiteurs uniques par mois en 2014 !) en font le premier site sportif européen, c'est dire le potentiel gâché pour le moment, ils comptaient "seulement" 200 000 abonnés au Player courant 2015 alors qu'à un million d'abonnés ils font 100M$ de revenus additionnels. Pour la France je les aurais bien vu si ce n'est conserver la L2 acheter le National, se battre sur des sports que va chercher L'Equipe 21 pour une bouchée de pain, et surtout refondre leur site (au-delà de l'ergo discutable, sur Chromebook impossible d'accéder au formulaire d'adhésion d'un abonnement par exemple...et ça parle de croissance nécessaire ensuite *soupir*). SFR Sport à l'inverse j'avais un a priori négatif et au final je reçois des pushs intelligements dosés, les Live texte sont décalés voire un peu fou furieux par moments (un peu le style de 20 Minutes pour le sport, qui a un beau succès sous la direction de Maes), l'appli est assez épurée et la vidéo bien mise en avant, on peut définir ses sports et équipes favorites (coucou L'Equipe.fr, mais autant reprendre les bonnes idées)...

 

Bref faut proposer le bon produit avant tout. Et je trouve que Disney qui investit un milliard dans une appli de streaming c'était à souligner, c'est un peu comme si Altice annonçait investir dans Netflix (s'il était plus petit...) et y diffuser la PL en France. Ca peut être un méga-four mais intéressant de voir cette nouvelle direction.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand je voie que SFR me propose de passer mon forfait box doit de 29 à 55 € pour pouvoir avoir SFR sport je me demande vraiment si ça va marcher leur truc.

Perso sans même une hésitation j'ai dit non.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beau pavé Lmarco :12:

 

Par contre, avec toutes ses nouvelles offres multis écran, un compte peut suffire pour plusieurs personnes en se communiquant les identifiants du compte. A voir si ça va être possible sur le long terme cette petite combine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

SFR qui détient 49% de Next Radio qui détient 39% de Numéro 23 (vous suivez ?), retransmettra Chelsea-Liverpool en clair sur Numéro 23 en septembre. Menacée de disparation, la chaîne devrait investir 20M€ dans sa grille cette année, en attendant la décision de la commission d'enquête parlementaire sur son autorisation d'émettre.

 

SFR Sport a aussi conservé la NCAA Football / Canal a prolongé les droits de la NHL et diverses compét de hockey

 

Sinon 106M€ de pertes chez Canal au 1er semestre 2016 (vs 47 pour Q1 2015) et désormais plus d'abonnés à l'étranger qu'en France 5,7M vs 5,4M), plan d'économie de 300M€ jusqu'en 2018, rumeurs d'une reprise de 20% du capital par Orange... Ca commence à ressembler à qu'a vécu TF1 avec l'érosion de ses audiences et recettes publicitaires, et les pertes de Metro/LCI (deux plans d'économie de près de 250M€ au total entre 2008 et 2014 + vente de leurs parts dans Eurosport à DIscovery pour pour une plus-value de 300M€). On notera dans le même temps pour ces deux historiques, qu'un certain ancien président prévoit la suppression totale de la pub du service public s'il est réélu (320M€ de recettes annuelles pour France TV + 40M€ pour Radio France) et remet en cause le lancement de la chaîne d'info FTV, concurrente frontale de LCI et iTélé :14:

Share this post


Link to post
Share on other sites

emet en cause le lancement de la chaîne d'info FTV, concurrente frontale de LCI et iTélé :14:

 

il n'y a pas déjà France 24 ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

il n'y a pas déjà France 24 ?

 

On l'accordera, ils sont pas très doués pour rendre la chose lisible pour le grand public... Ce sera une nouvelle chaîne d'info (un JT produit par France TV, des programmes de France Info la radio, quelques magazines, et le contenu France 24 de minuit à 6h...). Ils en profitent pour unifier l'appli et le site de tous ces contenus sous le nom "franceinfo" et injecter aussi des archives INA dedans. Malheureusement, dans le contexte d'économies massives et réductions de coûts chez France TV, le projet est encore trop peu lisible alors que le secteur est ultra concurrentiel, donc il faudra juger sur pièce. Mais s'ils peuvent s'extraire comme ils l'affirment de "l'hystérisation de l'information pour donner des clés de décryptage", ça fera pas de mal (pour ça, faudra quand même éviter les dérives vues cet été où l'on interroge par exemple du quidam en pleine sidération face à un être tout juste dépossédé de sa vie).

 

France 24 continuera à exister en parallèle.

Edited by Lmarco

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils pourrait également mutualiste avec les contenu de la chaine parlementaire qui pourrait s'avérer intéressant pour une chaine d'info. mais ce n'est peut être pas une chaine du groupe France télévision.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...