Jump to content

15M€ à trouver avant le 30 juin


Lmarco
 Share

Recommended Posts

Lens a besoin de 15 millions d'euros Samedi, 20 Décembre 2008 06:55

 

Gervais Martel indique à La Voix du Nord, qu'il « manque 15 millions d'euros » pour équilibrer le budget au 30 juin 2009. Martel se veut tout de même rassurant pour l'avenir. « Nous n'avons pas besoin d'argent frais, les salaires sont payés le 3 de chaque mois, on a tout le temps devant nous. »

Aruna Dindane pourrait être la solution pour équilibrer le budget, mais Gervais Martel ne le bradera pas. « Je sais aujourd'hui qu'un garçon comme Dindane est en pleine possession de ses moyens et que des clubs se renseignent, mais j'ai toujours dit qu'on ne braderait pas nos joueurs, a répondu Gervais Martel. L'aspect financier est important mais on ne va pas vendre six joueurs et attendre ensuite de voir ce qui se passe. Si on ne privilégie pas l'aspect sportif, on va dans le mur, même si nous ne devons pas oublier l'aspect financier »

 

Belhadj transféré à Portsmouth Mardi, 30 Décembre 2008 14:41

 

Prêté à Portsmouth depuis le début de saison, Nadir Belhadj a signé ce mardi un contrat de quatre ans et demi avec le club anglais selon L'Equipe. Avec cette transaction, le Racing récupère 4,5 millions d'euros. Le joueur s'est engagé jusqu'en juin 2013 malgré l'intérêt de nombreux clubs européens selon son entraîneur Tony Adams. Une bonne nouvelle pour Lens qui doit trouver 15M€ avant le 30 juin 2009.

 

Zayatte va signer à Hull Mardi, 06 Janvier 2009 11:00

 

Kamil Zayatte devrait signer définitivement à Hull dans la semaine selon la BBC. L'ancien lensois devrait être transféré pour environ 2,25M€ dont 30% iront au Racing Club de Lens (675 000€).

 

Lens aurait ainsi déjà récupéré 5 175 000 € (sous réserve des paiements différés et de leur durée de versement) avec ces deux transferts, en attendant ceux d'Aruna (6 à 7 M€), Kolodzieczak et Akalé, qui devraient suffire à boucher le trou.

Link to comment
Share on other sites

On sait pour Kolo combien ce sera ? Akalé, rien n'est fait, au contraire. Maintenant, si Aruna est effectivement vendu 7 M€ (je serais sceptique jusqu'à la signature, mais je ne demande qu'à y croire ...), cela serait clairement une bonne partie du chemin de faite ;)

Link to comment
Share on other sites

il convient aussi de prendre en compte les salaires (6mois ou 5 selon la rapidité de transaction) de dindane, je ne sais pas combien il percevait mais j'imagine que c'est aux alentours de 100 000 € en y incluant les charges ce sont près de 200 000 € d'économisés soit à peu près 1 million sur la durée, si le départ de sablé se confirme aussi on peut faire pratiquement la même opération.

je ne suis donc pas inquiet à ce niveau.

par contre les droits tv seront moindre en fin de saison il faudra donc que le club soit inventif et malin sur le marché des transferts d'été (si nous avons la chance de monter) faute de quoi nous pourrions vivre une saison difficile avec un budget n'ayant rien à voir avec ceux de nos années de gloire.

Link to comment
Share on other sites

On sait pour Kolo combien ce sera ? Akalé, rien n'est fait, au contraire. Maintenant, si Aruna est effectivement vendu 7 M€ (je serais sceptique jusqu'à la signature, mais je ne demande qu'à y croire ...), cela serait clairement une bonne partie du chemin de faite ;)

 

Pour Kolo le chiffre fluctue selon les sources, ce serait environ 3M€... A priori l'OL avait lâché 1M€ pour le prêt, donc l'achat sera peut-être d'un à deux millions seulement.

Link to comment
Share on other sites

La situation financière du Racing résumée par L'Equipe

Jeudi, 08 Janvier 2009 07:35

 

Dans son édition du jour, L'Equipe revient sur les récents propos de Gervais Martel concernant la santé financière du club et les 15 millions d'Euros qu'il faut trouver pour boucler le budget de la saison. Le quotidien dresse un article résumant cette situation.

 

Voici cet article :

 

Depuis hier 8 heures, les soldes sont lancés. Mais, en janvier, c’est au meilleur prix que le RC Lens espère vendre un ou deux joueurs s’il ne veut pas, cet été, contribuer à sa grande braderie. Comme l’a reconnu son président, au terme du dernier match 2008 face à Brest (2-0), « il manque » au club artésien« 15M€ » pour équilibrer ses comptes au 30 juin 2009.

 

« Après la descente en L 2, il fallait trouver 45M€, on en a trouvé 30 (dont 20 M€ de ventes et 10 M€ d’économies sur les salaires), nous a détaillé Gervais Martel. Je ne suis pas inquiet pour les 15 qui restent à trouver, on va s’en sortir. De toute façon, on privilégiera l’aspect sportif et on continuera à ne brader personne. On peut aussi trouver de nouveaux partenaires et procéder à une augmentation de capital (à hauteur de 30 %). C’est à l’étude. Depuis vingt ans, je n’ai jamais eu le moindre problème pour payer les salaires chaque mois. » Cela se vérifiera encore en janvier. Comme l’a rappelé Martel à un tiers de ses salariés mardi soir au stade Bollaert, la situation, tendue, n’est pas désespérée. Elle est incomparable à celle de 1981 où, sous la présidence de Jean Bondoux, les administratifs du club, trois à quatre mois durant, n’avaient touché que partiellement leurs salaires.

 

Début 2009, Lens a récupéré 4,5 M€ grâce au transfert automatique du latéral Nadir Belhadj à Portsmouth. Le club artésien doit encore régler ce mois-ci, selon un accord entre les deux parties, la deuxième moitié des indemnités dues à Jean-Pierre Papin, entraîneur remercié en juin.

 

« Par rapport à la saison passée, poursuit Martel, il y a un manque à gagner de 32 M€. On avait la quatrième plus grosse masse salariale en L 1, et on a perdu 60 %de nos ressources. Il aurait fallu que nos salaires baissent d’autant. Or, la règle, en cas de descente, c’est une diminution de 20 %. Et les salaires des joueurs, c’est deux tiers du budget. »

 

Tout est dit. Lens et son président payent aujourd’hui une générosité bien supérieure à leur potentiel, tout du moins un train de vie qui ne tolère aucune erreur. Et surtout pas une descente en L 2. Pour passer le « cut » de la DNCG, les Lensois ont beaucoup vendu lors de l’intersaison 2008 (14 départs dont Hilton, Aubey, Mangane ou Coulibaly). Le
RCL
a bénéficié d’un prêt de 10 M€ de Vauban finances, filiale du Crédit Agricole, qui est l’actionnaire numéro 2 du club (après Martel). En outre, grâce à l’arrivée de Sportfive, l’agence de marketing chargée de rameuter des partenaires d’envergure nationale, ils ont injecté 11 M_ au budget précédent.

 

« En 2007-2008, on avait tablé sur 32 M€ de droits télé, reconnaît Gervais Martel. Mais comme on a terminé dix-huitièmes, on n’en a eu que 21. Cette saison, on n’aura que 6 M€ (dont trois d’aide à la relégation). Alors, c’est vrai, on a pris beaucoup de risques, mais c’était pour le bien du foot français : ces dix dernières années, on a acheté pour 100 M€ de joueurs, dont 45 % à des clubs de L 2. On a injecté beaucoup d’argent dans le système et quand on s’est retrouvé dans la difficulté cet été, certains ont joué le jeu, d’autres non. Pour l’instant, le soutien des partenaires et des supporters est exceptionnel (28 514 de moyenne contre 34 654 la saison passée en L 1), mais on a baissé les prix au stade de 20 à 25 % et ce soutien ne durera pas en L 2. Dans la même situation, la plupart des clubs auraient déposé le bilan dès juin dernier. Nos fondations sont solides mais il faut que cette expérience serve pour adapter le système. Il faudrait un fonds de péréquation garanti par la Ligue, qui pourrait consentir des prêts aux clubs descendant en L 2, en fonction de leur budget et de leur apport au football français. »

 

Au moins la crise va-t-elle contraindre le club et son principal dirigeant à se remettre en question avec comme objectif principal, la remontée impérative en L 1 sous peine de graves soucis financiers et d’exode massif des joueurs l’été prochain. Le RC Lens a déjà stratégiquement confié ses postes clés à des locaux (Leclercq directeur technique, Wallemme entraîneur). Les projets d’agrandissement du stade sont relégués, comme l’arrivée du Louvre à Lens, à l’horizon 2012. Pour le moment, les banques, dont le groupe Vauban Investissement, filiale du Crédit Agricole, actionnaire minoritaire du club, consentent à ajouter une ligne de crédit supplémentaire. Pour combien de temps ?

JOËL DOMENIGHETTI, LUC HAGÈGE et JEAN-LUC GATELLIER

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...