Jump to content

Hall Of Shame RCL


Adjo
 Share

Recommended Posts

Salut les loulous,

 

Je trouvais que ça manquait un peu de jeux/défis/initiatives ces derniers temps, et comme toutes les idées sont bonnes à prendre, n'hésitez pas à lancer quelques topics.

 

Ici, rien que du très classique, je vous demande de citer quelques uns des pires joueurs (ou passages ratés de joueurs) de l'histoire du club, selon votre avis.

Il ne suffit pas de mettre une liste de noms en vrac, sinon ceux qui passeront en dernier n'auront plus beaucoup de choix.

Merci donc de vous limiter à 3 joueurs / internaute / jour, et surtout de justifier votre choix.

Essayez de ne pas donner des noms pour dire d'en donner, il faut vraiment évoquer des brêles ou des cas particuliers.

 

Une fois qu'on aura arrêté une liste, on essayera, via des votes, d'établir le Top 10 des Flops du RCL, ou une équipe type.

 

J'espère qu'il y a quelques anciens ici qui vont s'en donner à cœur joie!! :3:

 

Voici la trame à suivre (si un modo est capable de limiter la taille des photos à 150x150 ce serait magique):

 

 

 

p157727.pngMarco Ramos : Défenseur Gauche: Recruté après le départ d'Assou-Ekotto pour Tottenham, avec un statut de doublure, il a tout de même réussi à faire 132 matchs sous les couleurs lensoises. Un exploit pour un joueur de son niveau. Quand on disait de Marco qu'il avait fait un "bon match", c'est quand on ne l'avait pas vu pendant 90 min. Si par malheur Ramos avait été un acteur principal du match, alors c'était mauvais signe. A connu la première descente du club en L2 sous l'ère Martel; puis la remontée, et à nouveau la descente, pour atterrir à Braga, alors récent finaliste de l'Europa League. Enthousiaste à l'idée dans une équipe "plus technique que Lens", il ne jouera que la moitié d'un match de coupe du Portugal face à une D3, le tout en 1 an et demi. Revenu en France, à Auxerre sous la coupe d'un Wallemme qu'il connaît bien, il réalise un début de saison à la hauteur de son talent: calamiteux.

L'anecdote croustillante: Le seul but de sa carrière lensoise n'a en fait jamais franchi la ligne. Il a été retenu dans un groupe élargie de la sélection portugaise (mouarf!).

Edited by Adjo
Link to comment
Share on other sites

p163661.png

Sidi Keita

 

Milieu défensif: Recruté à prix d'or au RC Strasbourg qui descendait en Ligue 2, il n'a jamais été bon que pendant les 6 mois précédent son arrivée à Lens mais il est jeune et le club cherche un remplaçant à Alou Diarra. Cousin (et presque homonyme) de Seydou Keita, il est considéré prometteur, non pas tant sur ses performances à Strasbourg (qui a un jour regardé un match de Strasbourg avec Sidi Keita ?), mais parce que Lyon cherchait prétendument à le recruter. Encore une arnaque d'Aulas. Keita n'aura jamais de son cousin que le nom.

 

Sur le terrain, il se distinguera par son incroyable capacité à cumuler les cartons jaunes, voir rouges. Techniquement très limité, il sera prêté au Xerez CD après avoir exaspéré les supporters, l'entraineur et ses équipiers. Des rumeurs rapportent qu'il était assez bon à Xerez, ce qui tendrait à nous faire penser qu'il ne peut briller que chez les derniers du championnat. Malheureusement, à son retour, aucune trace de son talent n'est retrouvé. La seule différence constatable, c'est son embonpoint qui se confirme. Il part finalement de Lens après avoir honoré les 5 ans de son contrat et trouve un contrat après quelques mois sans club en Bulgarie. Sans succès, il repart en Espagne à Xerez.

 

L'anecdote croustillante : Xerez a accepté de signer Keita à une condition... celle de perdre 10 kilos.

Link to comment
Share on other sites

Jolie contribution Coconuts ;)

 

Par contre, le but n'est pas d'aller chercher des archives sur wikip ou ailleurs, ça c'est accessible au premier venu. Le but est de faire fonctionner sa mémoire et personnaliser vraiment ses contributions.

"Pas de liste en vrac", disais-je.

Edited by Adjo
Link to comment
Share on other sites

GROZDIC1.jpg

Nenad Grozdic

 

Milieu de terrain : Arrivé à Lens en provenance du Vitesse Arnhem avec une jolie réputation derrière lui, titulaire dans son club, international Yougoslave, il me semble que le club l'avait repéré suite à notre match de coupe UEFA là-bas (en 99/00 ou on gagne 4-1 à Bollaert et 1-1 là-bas) mais c'est à confirmer ! Ce milieu de poche (1.68m) n'a jamais été bon, d'une faiblesse inouïe et restera dans mon esprit comme le plus faible joueur que j'ai connu sous le maillot sang et or ! Il jouera très peu, une dizaine de matchs et il me semble qu'à chaque apparition il prouvera qu'il n'avait vraiment pas le niveau !

 

L'anecdote croustillante : J'ai assisté à son seul fait de gloire ! Lors de la dernière journée du championnat de France 2001, Lens reçoit Nantes déjà sacré champion, le Racing a vécu une saison noire finit en queue de classement ! On perdait 3-0 il me semble et Nenad Grozdic délivra une passe décisive, sur le côté droit, il adressa un centre sur la tête de Ferdinand Coly qui marquera ! On perdra le match 4-1 avec un Monterrubio qui marquera 2 ou 3 fois !

Edited by Christopher
Link to comment
Share on other sites

p163661.png

Sidi Keita

 

L'anecdote croustillante : Xerez a accepté de signer Keita à une condition... celle de perdre 10 kilos.

On aurait pu rajouter en anecdote quand même sa seule contributio positive au RCL : sa frappe de loin face au Mans (victoire 5-4ap) qui nous offre la finale de Coupe de la Ligue en 2008 :P

Link to comment
Share on other sites

Guillermo Rodriguez

 

Rodriguez-s-est-engage_article450x300.jpg

 

Latéral gauche (ou défenseur central)

 

Le 1er d'une longue liste de recrutements catastrophiques (certains vont surement apparaitre dans ce topic ^^) au poste d'arrière gauche du RC Lens. Son arrivée symbolisait déjà la compétence du RC Lens en matière de gestion des transferts et de l'effectif ... A l'hiver 2005-2006, Didier Sénac nous le ramène de l'un de ses périples en Amérique. Il évolue alors à l'Atlas Guadalajara (Mexique) et a déjà évolué en sélection nationale uruguayenne. Il arrive pour compenser le départ de Yoann Lachor et pourquoi pas concurrencer le titulaire du poste : Benoit Assou-Ekotto. Seul problème : personne n'a souhaité enroler notre buteur du titre de 1998 et l'on se retrouve avec 3 spécialistes du poste et avec un Francis Gillot peu adepte du turnover.

 

La concurrence et le manque d'adaption font que Guillermo Rodriguez ne joue pour la 1ère fois que très tard après son arrivée, et cela face à Rennes. Ce match sera une débacle absolue pour les Sang et Or. Une lourde défaite 4-1, un triplé de notre ex-buteur John Utaka et un Guillermo impliqué sur la plupart des buts sonneront quasiment la fin de la carrière lensoise de Guillermo. D'après ses stats, il aurait joué une autre rencontre de L1 durant ses 6 mois au Racing mais je n'en ai plus souvenir.

 

Son prêt n'est bien évidemment pas prolongé et il retourne au Mexique. Il a par la suite évolué en Argentine (Independiente), en Uruguay (Penarol) et est revenu en Europe via l'talie ou il évolue en Série A depuis 2011 (28 matchs avec Cesena l'an dernier - 5 avec le Torino cette saison).

 

L'anecdote : Même un Yoann Lachor, âgé de 30 ans, lui été préféré alors que c'est un international uruguayen (12 sélections) pays réputé pour la qualité de ses défenseurs :o

Link to comment
Share on other sites

Dagui Bakari

 

u1_dagui.jpg

 

Attaquant (Pivot)

 

Comment ne pas évoquer Dagui. Arrivé en 2002 du club honni qu'est pas trop loin de Lens, son arrivé ne réjouït de fait que moyennement les supporters. Plus que de venir de Lille, le problème se situe au niveau de son bagage technique limité même s'il pouvait se montrer décisif chez les caniches. Dagui Bakari n'est pas rapide, pas technique et n'est pas un grand frappeur. Il ne possède pas non plus le flair d'un Trézèguet ou d'un Inzaghi. Il est comparable à Jan Koller, mais le Jan Koller de fin de carrière, celui qui joue à Cannes quoi. Malgré tout, il fera deux saisons à Lens en tant que titulaire ou faisant partie de la rotation à Lens. Les choix de Muller resteront souvent incompris. Sur le terrain, il est recherché systématiquement lors des dégagements du gardien mais en dehors de ses remises de la tête, il n'est jamais central dans l'organisation du jeu. Après une saison 2004-2005 sans jouer, il s'engage à Nancy où ses problèmes de coeur le pousse à la retraite.

 

Anecdote : Un but improbable (il a quand marqué six buts pour Lens en Division 1 !) contre Strasbourg. Une chandelle arrive sur le gardien strasbourgeois. Une bourrasque de vent associé à l'effet rétro du ballon (la chandelle étant une frappe foirée) mettent en difficulté le gardien. Sur la reculade il repousse piteusement sur Dagui Bakari qui était venu mettre la pression. Dagui n'a plus qu'à pousser le ballon de la tête.

http://www.youtube.com/watch?v=Q8J6m-UaNaE (voir à 1'45)

 

Une deuxième anecdote. Lors de Lens - La Corogne, il permet à Daniel Moreira de marquer sur coup-franc. Présent dans le mur, il déménage un défenseur espagnol et ouvre le chemin de la lucarne à Moreira. Après la poussette de Dagui, le défenseur se retrouve le cul par terre, traverse le mur espagnol de part en part et finit quelques mètres plus loin. Pour Dagui, c'était pas loin d'être un strike.

Sa meilleure action à Lens... une action où il n'aura pas touché le ballon.

http://www.youtube.com/watch?v=QxitC_Ste0g&feature=related (voir à partir de 5'00 et le ralenti du but après 6'00)

 

Une troisième anecdote : Il a tout raté... même le ballon de Plomb où il était pourtant nominé.

Edited by coconuts
Link to comment
Share on other sites

Oui pas mal mais enfin dans le genre bourde géante mettre Mus El hadaoui dans un 11 des nuls du racing faut le faire quand même. Il est arrivé dans une équipe au 36ème dessous, dans ce qui s'appelait la division 2, et à partir de sa venue on n'a plus perdu aucun match (ou alors un seul m'en souviens plus trop). Et ce meneur de jeu n'y était pas pour peu de choses, il a transfiguré le jeu de l'équipe. Mais bon c'est pour les vieux du forum ça.

Link to comment
Share on other sites

Oui pas mal mais enfin dans le genre bourde géante mettre Mus El hadaoui dans un 11 des nuls du racing faut le faire quand même. Il est arrivé dans une équipe au 36ème dessous, dans ce qui s'appelait la division 2, et à partir de sa venue on n'a plus perdu aucun match (ou alors un seul m'en souviens plus trop). Et ce meneur de jeu n'y était pas pour peu de choses, il a transfiguré le jeu de l'équipe. Mais bon c'est pour les vieux du forum ça.

 

+ 1 On en parlait y'a pas longtemps avec Doms, super joueur que j'adorais perso ..

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

RYTCHKOV1.jpg Aleksandr Sacha Rytchkov

Milieu de terrain. Arrivé du Standard Liège avec une réputation de joueur de talent, Rytchkov ne fera pas long feu à Lens. 17 matchs dont 7 titularisations et puis s'en va (1 but, marqué à Marseille lors de la défaite 2-1 du Racing, connue pour le fabuleux but inscrit ce jour-là par Hamada Jambay), après s'être fait virer pour contrôle positif au cannabis. De quoi entacher sa réputation mais aussi l'image du RCL. Ce recrutement "raté" symbolisait assez la saison 1996-97, compliquée de bout en bout. Recruté par Slavo Muslin, cet ancien international espoir russe fait donc partie de l'équipe de la honte, plus pour des raisons extra-sportives que purement footballistique.

Si son talent n'est ici pas remis en cause (on n'a pas eu le temps d'en juger), on ne peut pas non plus dire que Rytchkov a marqué les esprits: après Lens il ira jouer pour Cologne, Bâle, Délémont, Paderborn 07 ou encore Bellinzona, pour autant de passages ratés. Il finira par rentrer au pays pour finir sa carrière dans d'obscurs clubs russes tels que le FC Khimik Usolie-Sibirskoe.

 

Les anecdotes:

-Certains l'appellent Sacha, d'autres Aleksandr, alors j'ai mis les deux, comme ça j'suis sûr de ne pas me tromper :)

- Il paraît que depuis qu'il est rentré en Russie pour jouer en tant qu'amateur, il a entreprise une reconversion au ...hockey sur glace !

- C'est à l'issue du seul match durant lequel il a marqué pour Lens que Rytchkov sera contrôlé positif au cannabis.

- Suite à son exclusion et à la mise à l'écart d'un Fred Meyrieu devenu médiocre et impliqué dans de nombreux problèmes internes; Martel et son staff décideront de faire (re)venir Philippe Vercruysse en tant que joker. Alors âgé de 34 ans, il arrivait en provenance de Sion.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...